Calendrier films & séries Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusPodcasts

<<<
<<<
<<<

L'Adieu au Roi   (1989)

Farewell to the King • de • En salle le --1989

B.O de Basil Poledouris



Basil Poledouris a probablement composé quelques unes de ses grandes oeuvres avec John Milius. Il collabore à nouveau avec lui sur Farewell To The King en 1989, film pour lequel Poledouris a composé une BO d'une très grande beauté, aux accents à la fois exotiques, orchestraux et avec un certain lyrisme poignant.

 

[© Texte : Cinezik] •

L'Adieu au Roi

Prometheus Records (24 juillet 2006) - 1:02:38

Tracklist (de la BO en CD ou Digital)

1. Prologue - The Trek (1:38)
2. Main Title (South China Sea) (1:37)
3. Flare of Youth (1:53)
4. Trek (1:25)
5. Mitaura (0:53)
6. The Women Saved Me (1:24)
7. Learoyd Slays Lian the Magnificent (1:21)
8. Honeymoon (0:38)
9. Zed Force (2:44)
10. Learoyd Saves the Child (3:22)
11. Learoyd Saves Nigel (2:43)
12. Nigel's Trip (4:14)
13. Battle Montage (2:37)
14. Realization (1:36)
15. The Wait (1:45)
16. Night of the Living (1:14)
17. Day of the Dead (1:14)
18. Village Attack (2:57)
19. This Day Forth (2:41)
20. The War is Over (3:20)
21. Imperialist Waltz (1:47)
22. Learoyd Sacrifices (4:23)
23. Farewell to My King (2:25)
24. Main Title [Flute Version] (1:37)
25. Battle Montage [Alternate Mix] (2:37)
26. Sorrow (0:49)
27. Grief (0:53)
28. The Jungle (1:42)
29. Japanese Radio Source Cue (2:18)
30. Rising of the Moon (1:14)
31. Main Title [Alternate Mix] (1:37)

Nos articles sur cette BO

Dès le 'Main Title' du film, Poledouris annonce son thème : un motif majestueux qui évoque le roi Learoyd et sa grande bonté avec un côté non seulement majestueux mais aussi vaguement héroïque dans son tutti d'orchestre, la flûte de pan intervenant dans le second thème plus lyrique pour donner la couleur exotique à la musique. Poledouris décrit ainsi avec ses quelques thèmes l'aspect paisible du royaume de Leaoryd et de son amour pour sa nouvelle épouse. Le compositeur de Conan fait preuve ici de beaucoup de sensibilité, alliant les percussions et instruments éthniques (dont de très belles parties solistes de flûtes de pan). Poledouris décrit le royaume de Learoyd avec un ton majestueux et solennel, avec un certain lyrisme mais aussi par moment un ton plus chevaleresque, notamment pour une des scènes de bataille où la musique de Poledouris prend une tournure clairement héroïque sous la forme d'une chevauchée orchestrale (aux accents vaguement médievaux) triomphante et digne du compositeur. Notons la petite touche d'humour de la scène d'entraînement militaire, Poledouris accompagnant cette scène avec une pièce pastichant la musique militaire sur un rythme caisse/piccolo entraînant comme l'a fait Jerry Goldsmith dans Von Ryan's Express par exemple ou bien encore Elmer Bernstein dans The Great Escape, une petit idée amusante qui vient détendre l'atmosphère dramatique du score.

Si dans un premier temps le compositeur décrit l'amitié naissante entre les deux officiers anglais et le roi Learoyd, c'est ensuite la beauté du pays et de son royaume qui intéresse un peu plus le compositeur, soucieux de garder toujours à l'esprit les idées de courage et de bravoure sur un ton parfois solennel mais toujours très touchant. Lyrique, la partition de Poledouris l'est incontestablement, surtout à travers ces quelques thèmes principaux, dont l'un d'eux est plus émouvant que les autres. Evidemment, on remarque l'utilisation d'instruments éthniques comme des gongs ou divers instruments à vents pour la couleur "locale" de la musique, mais ce qui frappe le plus ici c'est le ton lyrique et dramatique de la musique de Poledouris. Plus grave dans les séquences conçernant la guerre, évoquant par moment la bravoure du roi pacifiste mais enragé après la mort de son épouse, Farewell To The King est une belle partition avec ses grands moments parfois épiques et souvent fort touchants. Un score que tout bon béophile se doit de connaître de la part d'un Poledouris en pleine possession de ses moyens à cette époque où il enchaînait grande oeuvre après grande oeuvre ! Une très belle BO !

Quentin Billard

Autres BO du compositeur

 Voir la filmo du compositeur  

Vos avis