Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O Actus Podcasts

EN

VOIR

PLUS

Hollywoodland  (2007)

Varèse Sarabande (18 septembre 2006)
Durée : 0:44:33 | Original Score [musique originale]



Pour ce film avec Adrian Brody et Ben Affleck, le compositeur évoque les années 50 avec une musique teintée de jazz mélancolique, avec quelques instruments solistes qui planent au-dessus de l'orchestre, comme la harpe ou la clarinette. L'ambiance convoquée est souvent mystérieuse, inquiétante, suspendue. Hollywoodland, musicalement, se veut être un film noir.

[© Texte : Cinezik] •

Hollywoodland

Tracklist (de la BO en CD ou Digital)

1. Superman falls (1:11)
2. Louis Simo, P.I. (1:37)
3. The Suit (2:30)
4. George and Toni (4:09)
5. The Meaning of Justice (2:16)
6. The Will (4:09)
7. Playground (1:48)
8. The Morgue (2:56)
9. Father’s apology (1:17)
10. Mannix Estate (3:03)
11. A Violent Past (2:52)
12. George and Toni (reprise) (1:26)
13. Roosevelt Hotel (3:31)
14. Super 8 (0:55)
15. Last Night part I (2:34)
16. Last Night part II (2:25)
17. Laurie and Evan (1:25)
18. Superman rises (1:10)
19. A New Simo (3:02)

Nos articles sur cette BO

Le film relate la carrière de l'acteur George Reeves, révélé par Autant en emporte le vent et consacré par la série télévisée Superman dans les années 50. Son ascension fut brutalement interrompue par son "soi-disant" suicide. Tomi Mannix, l'épouse d'Eddie Mannix, l'un des dirigeants des studios MGM de l'époque, était alors soupçonnée d'avoir assassiné le comédien.

La musique, puissante et dramatique, est composée par Marcelo Zarvos, qui a signé la musique de Un été à East Hampton (Tod Williams) en 2004, et la musique additionnelle de Brokeback Mountain (Ang Lee) en 2005. Parallèlement au score édité par Varèse Sarabande, un album de chansons est édité par Decca Record (voir notre avis ici)

Le score est très atmosphérique, minimaliste, agréable à l'écoute, mais il faut l'avouer guère palpitant et pas grandement inspiré. On regrette un peu d'originalité et de rythme dans cette musique davantage illustratrice qu'autre chose, alors que la vie d'un acteur de cinéma (qui plus est qui a incarné Superman) aurait pu donner des choses plus intéressantes, convoquer des ambiances plus diverses, développer des mélodies mémorables. Mais le parti pris d'une approche introspective a été choisi et le compositeur l'a respecté. On espère juste un peu plus d'originalité pour le prochain score de Marcelo Zarvos : pourvu que le film soit à la hauteur pour l'inspirer.

Sylvain Rivaud

Autres BO du compositeur

Vos avis