Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusCannes 2019

EN

VOIR

PLUS

Home (docu)  (2009)

Naïve (23 juin 2009) | Original Score [musique originale]


 

Armand Amar retrouve Yann Arthus-Bertrand après LA TERRE VUE DU CIEL (2004).



[© Texte : Cinezik] • 3298499013220
Home (docu)

Tracklist (de la BO en CD ou Digital)

    1.    Home Part 1 - Vocals Gomoborj Byambajargal    (2:13)
    2.    Home Part 2    (3:41)
    3.    Home Part 3    (1:34)
    4.    Home Part 4    (2:31)
    5.    O - Taken From "La Jeune Fille Et Les Loups"    (3:03)
    6.    Life 1    (3:10)
    7.    Take The Earth - Ney Seyed Mohammad Hanjani    (3:03)
    8.    Toll Of Toil    (3:15)
    9.    Black Gold - Violon Sarah Nemtanu    (3:08)
    10.    Chemical Food (3:01)
    11.    Feed Lots     (1:22)
    12.    Overproduction     (3:53)
    13.    Whales - Vocals Adèle Carlier    (1:26)
    14.    Murderous Catch - Turkish Clarinet Laurent Clouet    (1:42)
    15.    Dubaï - Shangaï Percussion Ensemble    (2:37)
    16.    The Dead Seas - Duduk Levon Minassian    (3:46)
    17.    Faster And Faster    (1:58)
    18.    Epi - Vocals Enkhjargal Dandarvaanchig, Ashkan Kamangari    (3:28)
    19.    Life 2    (2:53)
    20.    Wasteland    (2:03)
    21.    Rake The Forest - Didgeridoo Phillip Peris    (4:29)
    22.    The Desert - Turkish Clarinet Laurent Clouet    (1:39)
    23.    Fire - Bass And Octobass Henri Tournier    (1:2)
    24.    Vivaldi: Nisi Dominus: Cum Dederit - Sandrine Piau    (5:04)

Nos articles sur cette BO

Armand Amar livre une partition monumentale à la mesure de l'ambition du film et son propos. Le compositeur parvient à maintenir le fil d'une émotion toute l'heure de l'écoute, en digérant parfaitement les influences minimalistes de Philip Glass, en y insufflant du lyrisme, de l'emphase, du rythme avec quelques pistes de percussions.  Il associe avec ingéniosité les instruments divers et invite les plus prestigieux instrumentistes, Mathieu Coupat au piano ou Levon Minassian au Duduk, Rémi Sciuto au saxophone ou encore Philip Peris au Didgeridoo. L'orchestre symphonique de Budapest se marie à l'ensemble de percussion de Shanghai. Le disque convoque Vivaldi avec le magnifique "Nisi Dominus" chantée par Sandrine Piau pour un final grandiose.
Nous avons pu découvrir le talent d'Armand Amar sur AMEN, confirmé sur VA VIS ET DEVIENS, LA PISTE, INDIGENES, LE PREMIER CRI, mais nous avons pu déceler un certain essoufflement dés LA JEUNE FILLE ET LES LOUPS jusqu'à la déception d'EDEN A L'OUEST. Mais ici nous le retrouvons en forme. HOME est la quintessence de son art, et il parvient même à dépasser l'étiquette "Musique du monde" qui lui collait trop à la peau dans ce genre de documentaire vu du ciel et signe un véritable "score" de cinéma, riche d'émotions et de mystères.

Benoit Basirico

Autres BO du compositeur

Vos avis