Quebec - Belgique - Suisse - Afrique 

EN

VOIR

PLUS

Il était une Forêt  (2013)

Bonne Pioche Music (23 octobre 2013) - En digital | Original Score [musique originale]


Après Emilie Simon pour LA MARCHE DE L'EMPEREUR et David Reyes pour LE RENARD ET L'ENFANT, le réalisateur Luc Jacquet fait appel au compositeur Eric Neveux pour son nouveau documentaire. Ils travaillent pour la première fois ensemble. La chanteuse Emily Loizeau signe la chanson originale du film.

[© Texte : Cinezik]
Il était une Forêt

Tracklist

 

  1. Il était une forêt, ouverture
  2. Les pionniers
  3. La danse des lianes
  4. L'attaque
  5. Le murmure des arbres
  6. Naissance de Moabi
  7. Sir Moabi
  8. Les termites et les fourmis
  9. Le figuier étrangleur
  10. Le grand voyage
  11. Le temps des arbres
  12. La forêt des pluies
  13. La lumière retrouvée
  14. Il était une forêt, final
  15. Upon a Forest (Emily Loizeau)
  16. Passiflore (inédit)

 

Lien d'achat :

Autour de cette BO

Propos de Emily Loizeau, interprête de la chanson

Mon amour pour la musique est depuis toujours lié aux images. Ma maman peintre a passé mon enfance musicale à bâtir des ponts entre son art et celui que je tentais d'apprendre avec mon piano. Mon tout premier spectacle exprimait déjà cela, au travers de l'utilisation des lumières et de la vidéo. Les lumières géométriques de mes deux dernières tournées continuent de chercher des tableaux qui se mêlent aux sons. Mon deuxième disque était pour moi comme un film imaginaire dont on n'aurait gardé que le son et qui, par sa texture, ses bruits, parlerait aux sens, à la peau...

Joindre ma musique à un film, au rêve visuel d'un autre est donc pour moi un cadeau. Le faire pour IL éTAIT UNE FORÊT fut pour le coup un rêve exaucé. Un peu comme recevoir enfin le fameux robot téléguidé que j'ai pourtant noté sur chacune de mes listes pour le Père Noël, mais qu'il ne m'a jamais envoyé ! Le sujet de ce film me tient particulièrement à coeur, la beauté des images et le propos sont un cadeau pour l'inspiration d'un musicien.

Luc Jacquet voulait une chanson qui puisse clore son film. Une chanson qui illustre la fable qu'il nous conte au travers des mots d'un botaniste qui parle avec la forêt depuis des décennies. Tout au long de son histoire, Francis Hallé n'assombrit jamais nos coeurs. Il porte le fardeau humain de cette forêt en danger d'une voix tournée vers l'avenir et l'espoir. Les images de Luc Jacquet apportent aussi cette lumière-là, cet oxygène distillé dans une grande sensualité.

Emily Loizeau

 

Nos articles sur cette BO

Boutique


En achetant cette BO sur Amazon par ce lien, vous apportez un soutien à notre site.

Voir toutes les dernières ventes

Autres BO du compositeur

Vos avis