Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusCannes 2019

EN

VOIR

PLUS

La Liste de Schindler  (1994)

Schindler's List

MCA Records (1993) - 1:04:30 - en digital | Original Score [musique originale]



Avec 'Schindler's List' en 1993, John Williams écrivait l'une de ses plus belles partitions, inévitablement inspiré par le film de son complice de toujours, Steven Spielberg. Pour Williams, écrire la musique de ce film fut un très grand défi. Il fallait absolument éviter de tomber dans les excès larmoyant et mélodramatique tout en conservant malgré tout une approche émotionnelle puissante et respectueuse du sujet. John Williams opta finalement pour une approche 'classique' de sa musique, s'offrant ainsi les services du célèbre violoniste Itzhak Perlman, qui participa à la musique de Williams pour des raisons personnelles, étant lui même d'origine juive. La partition de 'Schindler's List' repose essentiellement sur deux thèmes inoubliables et d'une beauté poignante, le célèbre 'Theme From Schindler's List' et le thème de 'Remembrances', sans aucun doute les mélodies les plus bouleversantes que John Williams ait écrit de toute sa carrière, et qui lui valût d'ailleurs un cinquième Oscar de la meilleure musique de film.

[© Texte : Cinezik] •

La Liste de Schindler

Tracklist (de la BO en CD ou Digital)

1. Theme From Schindler's List (04:15)

2. Jewish Town (Krakow Ghetto - Winter '41) (04:40)

3. Immolation (With Our Lives, We Give Life) (04:43)

4. Remembrances (04:20)

5. Schindler's Workforce (09:08)

6. OYF'N Pripetshok And Nacht Aktion (02:56)

7. I Could Have Done More (05:52)

8. Auschwitz-Birkenau (03:40)

9. Stolen Memories (04:20)

10. Making The List (05:10)

11. Give Me Your Names (04:54)

12. Yeroushalaim Chel Zahav (Jerusalem Of Gold) (02:17)

13. Remembrances (With Itzhak Perlman) (05:16)

14. Theme From Schindler's List (Reprise) (02:59)

Lien d'achat :

Autour de cette BO

Tracklist

  • MAMATSCHI (MOMMY, BUY ME A PONY) - Mimi Thoma 
  • GOD BLESS THE CHILD - Billie Holiday 
  • LA CAPRICIEUSE OPUS 17 - Edward Elgar 
  • DIE HOLZAUKTION - Rudi Scherfling 
  • GUTE NACHT MUTTER - Werner Bochmann 
  • Oyf 'n Pripetshok - The Li-Ron Herzeliya Children's Choir Tel-Aviv 
  • Yeroushalaim Shel Zahav - The Ramat Gan Chamber Choir Tel-Aviv 
  • POR UNA CABEZA - Carlos Gardel 
  • Meine Lippen, sie küssen so heiss - Franz Lehár  / Jacek Wójcicki 
  • English Suite No.2 in A Minor - Johann Sebastian Bach 
  • Mein Vater war ein Wandersmann - Friedrich-Wilhelm Möller 
  • Auf der Heide blueht ein kleines Bluemelein - Herms Niel 
  • Szomorú Vasárnap - Rezsö Seress 
  • Sus ojos se cerraron - Carlos Gardel

Nos articles sur cette BO

Le 'Theme From Schindler's List' s'apparente à une sorte de mini concerto pour violon et orchestre écrit dans une veine très classique et dramatique d'esprit. De par sa beauté et sa force émotionnelle indissociable des images du film de Spielberg, le thème apporte un profond respect et une grande dignité plein de compassion à l'oeuvre du cinéaste, rappelant à quel point la collaboration Spielberg/Williams a toujours été et restera exceptionnelle sur plus d'un point. A noter pour finir que le thème accompagne essentiellement les actions de Schindler tout au long du film, et sa quête pour sauver le plus de juifs possibles d'une mort certaine. Itzhak Perlman apporte à son interprétation une émotion rare et une subtilité de jeu d'une grande finesse. Le magnifique thème de 'Remembrances' accompagne quant à lui l'idée du souvenir des milliers de juifs mort durant la guerre, très présent tout au long du film aux côtés du thème de Schindler. A noter les harmonies raffinées et fines de 'Rememberances', absolument typique du langage classique très sophistiqué de John Williams. Ce dernier varie ainsi ses deux thèmes en nous proposant de multiples variantes instrumentales des deux mélodies.

La musique de Williams est entendue pour la première fois dans le film lorsque les juifs entrent dans le ghetto de Varsovie, l'hiver 1941, à la 18ème minute du film. Ainsi, Spielberg a choisi de laisser les 18 premières minutes de son film sans musique - accentuant davantage le réalisme du long-métrage. La musique de John Williams est d'ailleurs utilisée avec parcimonie tout au long de l'histoire. C'est le morceau 'Schindler's Workforce' qui apparaît pour la première fois dans le film ('Jewish Town' n'étant pas utilisé au final), long morceau de plus de 10 minutes qui accompagne la séquence où Oskar Schindler recrute des juifs pour constituer la main d'oeuvre pour ses industries. Après une ouverture lente et apaisée dévoilant les premières notes du thème principal aux violons et aux cors, le morceau évolue rapidement sur un ostinato rythmique soutenu par un tambourin, cordes et quelques instruments évoquant la musique tzigane - cithare et clarinette entre autre. Williams installe ici un rythme entêtant pendant près de 10 minutes, illustrant la détermination de l'industriel allemand, tandis que les sonorités ethniques suggérées par les deux solistes et l'orchestre suggèrent le « sauvetage » des juifs engagés par Schindler.

'Stolen Memories' apporte quand à lui un impact dramatique et émotionnel puissant à l'écran, durant la scène où les nazis entassent les objets et trésors volés aux juifs juste avant la scène du ghetto de Cracovie, hiver 1942. Williams utilise ici une flûte à bec soliste reprenant avec beaucoup d'émotion et de finesse le thème de la mémoire ('Remembrances') pour illustrer ici le souvenir de ce peuple humilié et meurtri par la barbarie humaine. A noter l'utilisation brillante d'un choeur chantant ici à bouche fermée, apportant une émotion supplémentaire à cette poignante lamentation élégiaque. Le morceau se conclut sur une reprise du thème de Schindler joué par une guitare solitaire (scène où l'industriel allemand sauve les époux Perlman), les instruments solistes ayant décidément un rôle important tout au long de la partition de Williams. La musique originale du maestro cohabite aussi tout au long du film avec de la musique traditionnelle juive, à commencer par le très beau chant pour enfant 'OYF'N Pripetshok', interprété par les choeurs de Tel-Aviv en Israël. On retrouve le motif de clarinette tzigane élégiaque de 'Schindler's Workforce' pour le morceau 'Nacht Aktion', durant la bouleversante séquence de la liquidation du ghetto, clarinette interprétée ici avec une infime douceur par Giora Feidman - célèbre clarinettiste argentin d'origine juive, et grand spécialiste de la musique klezmer contemporaine.

La partition de John Williams prend clairement une tournure élégiaque poignante dans des morceaux tels que 'Immolation' et ses puissants choeurs dramatiques durant la scène de l'incinération des cadavres (à noter que, curieusement, l'introduction du morceau rappelle beaucoup le début de l'adagietto de la '5ème Symphonie' de Gustav Mahler), véritable Requiem pour la Shoah d'une beauté tragique intense et bouleversante. 'Making The List' semble suggérer une très mince touche d'espoir alors que Schindler confectionne une nouvelle liste d'ouvriers, tandis que 'Give Me Your Names' reprend avec élégance le thème des souvenirs pour la scène où les nouveaux ouvriers donnent leur nom pour partir dans les convois les menant aux usines d'Oskar Schindler. A contrario, le terrifiant 'Auschwitz-Birkenau' nous plonge dans une atmosphère noire extrêmement funèbre avec un solo de violon à glacer le sang, morceau incroyablement sombre accompagnant la séquence dans le camp de concentration d'Auschwitz. Le violon funèbre d'Itzhak Perlman apporte ici une intensité dramatique assez éprouvante à l'une des scènes les plus dures du film de Spielberg. On retrouve ensuite les deux thèmes principaux dans le poignant 'I Could Have Done More' lorsque la guerre est enfin terminée, et que Itzhak Stern et ses compagnons remercient chaleureusement Schindler pour tout ce qu'il a fait pour eux. Le morceau permet à Williams de reprendre le 'Theme From Schindler's List' dans un magnifique duo pour violon et violoncelle d'une beauté incroyable. Enfin, la partition se conclut sur 'Theme From Schindler's List (Reprise)' qui nous permet de réentendre une dernière fois le thème principal joué avec une infime douceur par un piano, et repris ensuite une dernière fois par le violon et l'orchestre.

Comme vous l'aurez sans aucun doute compris, la partition de 'Schindler's List' reste un sommet absolu de la collaboration entre John Williams et Steven Spielberg. La musique apporte un sentiment de tristesse et de profond respect au film, le maestro ayant composé une véritable élégie poignante pour la Shoah en hommage aux milliers de juifs victimes du régime nazi durant la seconde guerre mondiale. De par sa puissante force évocatrice et son élégance classique extrêmement raffinée, la musique de 'Schindler's List' est sans aucun doute l'un des chef-d'oeuvres de John Williams, un très grand classique de la musique de film américaine bien connu de tous, qui ne pourra laisser personne insensible. Comme Spielberg sur son film, Williams a réussi à trouver le ton juste pour évoquer cet épisode tragique de la première moitié du 20ème siècle. En ce sens, sa musique pour 'Schindler's List' devrait être connue de tous, marquant un aboutissement artistique parfait dans la collaboration Spielberg/Williams !

Quentin Billard

Boutique


En achetant cette BO sur Amazon par ce lien, vous apportez un soutien à notre site.

Voir toutes les dernières ventes

Autres BO du compositeur

Vos avis