Calendrier films & séries Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusPodcasts

Millenium Actress   (2001)

• Satoshi Kon •

• Musique composée par Susumu Hirasawa

Première collaboration entre le musicien pop Susumu Hirasawa et le génial réalisateur japonais Satoshi Kon, cette musique électro-orchestrale étonnante s'avère être d'un lyrisme éblouissant à l'image. Une expérience musicale (et de cinéma) dont on ne reste pas indemne.

[© Texte : Cinezik] •

Millenium Actress

Sortie de la BO

Chaos Union (JP : 6 décembre 2002)
Durée : 0:46:48

Tracklist (de la BO en CD ou Digital)

1. Lotus Gate (Landscape-1) (5:06)

2. Chiyoko no theme Mode-1 (3:48)

3. Kikyuu no mon (The Gate of Desire) (3:31)

4. Circle in Circle (Kun Mae #3) (4:08)

5. Chiyoko's Theme Mode-2 (3:50)

6. Vertical Storm (3:08)

7. Kagi no kimi (5:11)

8. Log out (Kun Mae #3) (3:15)

9. Chiyoko's Theme Mode-3 (1:06)

10. Run (3:59)

11. Actress in Time Layer (5:51)

12. Rotation (Lotus-2) (3:55)

Voir le calendrier des B.O

Autour de cette BO

Nos articles sur cette BO

Voguant entre plages atmosphériques semi-expérimentales et morceaux technos dynamiques et électrisants, ce score qui ne ressemble à aucun autre est une bouffée d'air frais dans le paysage de la musique de film.

Mêlant aussi voix et piano, instruments acoutisques et samples électroniques fortement traités, mélodies remarquables et passages bruitistes, cette partition radicale s'avère pourtant impressionnante à l'écran, en total contrepoint avec les images, qui racontent en flash-backs l'histoire d'une célèbre actrice japonaise dont la vie a traversé le Japon du 20ème siècle. Véritable hommage au cinéma japonais, mais aussi fable poignante sur une vie où fiction et réalité n'ont eu de cesse de s'entremêler, le film n'hésite pas à user à l'occasion d'effets pop ou clipesques pour surprendre le spectacteur et l'emener hors des sentiers battus : ainsi, cette course effrénée où Chiyoko, l'héroïne, cours après celui qu'elle aime, est rythmée à l'image d'une musique techno délirante mais profondément mélancolique et romantique, comme si Susumu Hirasawa parvenait à provoquer chez le spectateur des émotions d'une musique de film classique avec une partition pourtant complètement moderne et innovante, en tirant le maximum des possibilités lyriques du synthétiseur et des samples.

Le "Chiyoko's Theme" marque ainsi pour son lyrisme et sa profonde nostalgie, qui évoque la carrière passée de Chiyoko et son amour perdu qu'elle cherchera toute sa vie. Modulé et remixé à plusieurs reprises, avec ou sans vocalise, avec ou sans piano, il reste toujours aussi efficace. Susumu Hirawasa chante également dans sa partition, notamment dans la dernière piste, "Rotation", une voix unique qu'on retrouvera aussi dans Paprika en 2006, autour d'une nouvelle musique de film délirante et inventive pour Satoshi Kon, patchwork électro-symphonique tout aussi impressionnant.

Alternant morceaux lyriques et mélancoliques et morceaux au rythme électro éffréné, parfois étranges et délirants, cette musique étonne à chaque piste, ne cesse de nous surprendre sur le CD comme à l'image. Malgré l'accumulation d'effets (vocalises, distorsions, samples électro triturés), la musique acquiert une personnalité unique et une vraie cohérence à l'image, tout en étant exigeante musicalement et très abordable par des mélodies mémorables. Bref, une partition rafraîchissante et originale, qui prouve une fois de plus que les japonais sont parmi les artistes les plus inventifs au cinéma (cette collaboration rappelle celle qui lie également Kenji Kawaï et Mamoru Oshii, tout aussi fusionnelle et exigeante).

Un album indispensable pour les amateurs de musiques d'anime mais aussi pour ceux qui souhaitent découvrir un compositeur unique dans le paysage musical japonais, et surtout qui veulent se rafraîchir les oreilles avec un son qu'on entends nulle part ailleurs.

Sylvain Rivaud

Autres BO de Susumu Hirasawa


Susumu Hirasawa a signé la musique d'autres films de Satoshi Kon : Paprika (2006) •

Vos avis