Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusCannes 2019

EN

VOIR

PLUS

Missions (TV)  (2017)

Milan Music (1er juin 2017) | TV : OCS City


 

Etienne Forget signe la musique des 10 épisodes de 26 minutes de cette série SF de Julien Lacombe pour OCS City. Le titre du générique est signé Janski Beeeats, le musicien électro français.



[© Texte : Cinezik] •
Missions (TV)

Lien d'achat :

Autour de cette BO

Propos du compositeur

Nous avons travaillé en plusieurs étapes. Sur scénario tout d'abord. Après lecture, je lui ai envoyé des thèmes joués en live sur piano et sur synthétiseurs, et enregistrés avec mon iPhone. Juste des notes, pour confirmer ou rejeter certains thèmes et certaines textures que je pressentais. Ensuite, j'ai commencé à écrire et à produire des morceaux sur la base des thèmes qui lui avaient plu. Puis on est passé à un travail plus près des images en choisissant des séquences clefs sur lesquelles travailler pour trouver un ton plus global et surtout un rythme, une pesanteur. On s'était dit dès le départ qu'on ne voulait pas de musique trop circonstancielle.

Nous avons plutôt choisi de travailler sur un maximum d'ambiances transversales pour nourrir le fond de la série plutôt que sa forme. À la fin, on a abouti à une palette de couleurs restreinte et minimaliste, à faire revenir souvent pour créer de la cohérence et immerger dans la série. Il nous restait à en créer une seconde, faite de morceaux à usage unique, plus dense et plus complexe, pour illustrer les différents climax narratifs.

Ces éléments en main, Julien possédait tout ce dont il avait besoin pour s'adapter aux changements de montage constants. C'était un parti pris risqué que de travailler sur le macro (l'ambiance) de la série plutôt que sur le micro (les séquences). J'ai été très agréablement surpris par le résultat. Julien et les monteurs ont fait un super travail pour intégrer ma musique tout au long de la série.

Mes influences principales pour Missions sont sans doute à chercher du côté du travail de Michael Stearns pour les films de Ron Fricke, de certaines BO de Hans Zimmer ou encore chez Cliff Martinez.

Il y avait quatre personnages et donc quatre thématiques essentielles à développer dans la série : Mars, son héraut Komarov, Jeanne au destin millénaire et enfin l’antagoniste Goldstein. Tous ces personnages trouvent leur moteur dramatique dans un passé regretté, une nostalgie, une mélancolie. La vie volée de Mars, le foyer perdu de Komarov, la disparition du père de Jeanne, le corps perdu de Goldstein. Aussi, il était clair dès le départ que la musique de la série devrait elle-même puiser profondément dans le passé. Pour cela, j'ai recréé des sons de synthétiseurs porteurs de différentes époques marquantes et qui font immédiatement date dans l’oreille de l’auditeur. Je me suis aussi inspiré des méthodes d’écriture de certains compositeurs inscrits dans le passé de la science-fiction et du fantastique comme John Carpenter ou Vangelis. Enfin, j’ai ajouté une légère dose d’orchestre pour emmener la BO vers une dimension plus universelle et humaine.

Le thème de Mars devait pouvoir servir de thème principal à la série et se confondre avec celui de Komarov. En effet, on peut l’entendre souvent jaillir sur la deuxième partie du thème de Komarov, pour rappeler le lien inextricable qui unit ce dernier et la planète. Avant tout, il fallait pouvoir entendre la personnification de la planète décrite dans le scénario, et ressentir Mars comme un personnage à part entière. Le thème devait être facilement identifiable mais aussi et surtout sa trajectoire et son orchestration devaient nous parler de son histoire, celle d’un corps ultra massif qui semble se réveiller d’un sommeil millénaire. Ainsi, la sonorité du thème évoque la sensation d’une vieille brûlure pour rappeler le rouge de la planète mais aussi et surtout pour indiquer le passif de Mars.

J’ai utilisé un violoncelle dans une distorsion très poussée pour faire ressentir la brûlure que l’humanité a laissée derrière elle. De son côté, la trajectoire du thème s’élève par paliers lents et très amples (Mars est au rendez-vous sur la BO) comme si un Titan se réveillait d’un sommeil antédiluvien. Ailleurs, elle se dessine discrètement derrière un autre paysage pour nous rappeler l’omniprésence de la planète (Paysage Martien sur la BO). Enfin, il fallait que ce thème évoque l’aventure sans travestir l’ambiance de la série qui se veut contemplative et non bardée d’action. Pour cela, j'ai utilisé un intervalle qui appelle l’aventure sur ces deux premières notes.

Etienne Forget

Nos articles sur cette BO

Boutique


En achetant cette BO sur Amazon par ce lien, vous apportez un soutien à notre site.

Voir toutes les dernières ventes

Autres BO du compositeur

Vos avis