Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusCannes 2019

EN

VOIR

PLUS

Le Monde fabuleux de Gaya  (2005)

Back to Gaya

MovieScore Media (24 janvier 2012) | Réédition



LE MONDE FABULEUX DE GAYA marque l'unique collaboration entre le compositeur Michael Kamen et les cinéastes Lenard Fritz Krawinkel et Holger Trappe. Il s'agit de la dernière musique de film composée par Michael Kamen avant sa mort prématurée en 2003. Cette partition était inédite jusqu'à cette édition de 2012.

[© Texte : Cinezik] •

Le Monde fabuleux de Gaya

Tracklist (de la BO en CD ou Digital)

1 Main Title 1.30
2 Snurks 1.27
3 Flying 1.59
4 The Kiss 1.21
5 Fireworks 1.36
6 The Professor 2.32
7 The Race 2.29
8 Baby Chase 2.57
9 The Vortex 3.04
10 Wrecking Ball 0.44
11 The Toy Store 1.41
12 Balloon Crash 2.25
13 Rat Chase 2.42
14 The Sewer 3.00
15 Find a Way In 1.32
16 In Charge 1.42
17 Switched On 1.46
18 So Unusual 1.43
19 Free Will 3.43
20 Night Flight 1.39
21 Big Dumb 5.18
22 Robot Chase 3.05
23 Climb 2.24
24 Catching Dolomite 1.39
25 Manual Targeting 1.21
26 We're Free! 4.01
27 The Mayor Runs 1.38
28 Back to Gaya (Last Cue) 1.22

Nos articles sur cette BO

En 2003 disparaissait tragiquement Michael Kamen. Coup de tonnerre dans le petit monde des béophiles qui ne s'attendaient pas à une telle perte, d'autant plus que son public attendaient une nouvelle partition du compositeur : BACK TO GAYA, un film d'animation allemand. Kamen laisse sa partition inachevée, à la plus grande frustration de ses nombreux admirateurs. Pendant huit ans, la discographie du musicien n'a pas été complétée par les labels spécialisés, occupés à rééditer des partitions de compositeurs jugés plus importants ou plus lucratifs. Là encore : frustration des fans.

Et puis fin 2011, c'est le déclic : La-La Land sort une nouvelle version (complète, sur deux disques) du premier DIE HARD (1988), et Intrada deux partitions inédites de Kamen : RENEGADES et ROAD HOUSE (toutes deux de 1989). Rien cependant de très alléchant jusqu'à l'annonce par le label suédois MovieScore Media de la parution du fameux score inachevé, BACK TO GAYA, l'oeuvre posthume du compositeur. Le disque est le fruit du travail d'une équipe de compositeurs et orchestrateurs emmenée par les producteurs et arrangeurs Steve McLaughlin et Christopher Brook, collaborateurs de longue date de Kamen. Cet album de 62 minutes contient les thèmes et morceaux originaux composés par Kamen pour ce film, ainsi que d'autres éléments écrits par ce dernier pour d'autres projets et jusqu'alors inutilisés, qui furent ajoutés à la partition pour compléter la musique du film.

Etonnamment, le résultat est plutôt homogène et surtout très impressionnant. Si certains passages semblent clairement indiquer un travail d'équipe, le style de Michael Kamen n'est ni trahi, ni pastiché, et c'est un immense plaisir que de retrouver le style de composition si typique du compositeur américain, en particulier sa générosité dans les couleurs musicales et son écriture typique des cuivres. Le "Main Title" évoque ouvertement le générique de ROBIN HOOD, PRINCE OF THIEVES pour notre plus grand plaisir, car c'est sans doute l'une des partitions les plus généreuses et inspirées que Kamen nous ait livrés. Si le disque souffre d'un léger ventre mou vers le milieu, on entend tout de même de nombreux passages tonitruands qui fleurent bon l'aventure et l'action ("Baby Chase", "The Vortex") tandis que des passages plus inquiétants ("Big Dumb", "Robot Chase") rappellent les ryhtmes syncopés et l'écriture de cordes très sombres dont usaient Kamen dans DIE HARD par exemple.

BACK TO GAYA n'est évidemment pas le chef d'oeuvre maudit de Michael Kamen, et reste dans les conventions des films d'animations familiaux. Néanmoins c'est un genre dans lequel Kamen excellait et puisqu'il s'agit aussi ici d'une histoire d'aventure et de fantasy, on sent le compositeur (et son équipe) particulièrement inspirés. Cette partition étonne par son lyrisme, son authenticité, et surtout sa générosité, terme qui résume assez bien la musique comme l'état d'esprit du musicien. C'est un vrai beau cadeau qu'offre ici MovieScore Media aux béophiles, car BACK TO GAYA n'est pas une déception, cette partition tient vraiment ses promesses. A noter que dans le prolongement de cet état d'esprit, le label partagera une partie des recettes de la vente de cet album à la Mr. Holland's Opus Foundation, fondation caritative créée en 1996 par Michael Kamen dans le but de soutenir l'éducation musicale.

Sylvain Rivaud

 

Autres BO du compositeur

Vos avis