Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusCannes 2019

EN

VOIR

PLUS

Nell  (1995)

Decca Records (1995) | Original Score [musique originale]



La très belle partition du trompettiste de Jazz Mark Isham est du même acabit que le très beau film de Michael Apted. Entièrement orchestrale avec quelques pointes de synthé et de solos de flûte pour évoquer le beauté de la forêt, Isham construit une partitiont toute en simplicité, sans un thème très marquant mais néanmoins présent...

[© Texte : Cinezik] •

Nell

Tracklist (de la BO en CD ou Digital)

1-Welcome To Robbinsville
(Theme From Nell) 3.52
2-The Women in Gray 3.34
3-God Has Led You Here 2.41
4-A Wild Woman 1.57
5-Nell 2.21
6-Milly 1.54
7-Robinsville (reprise) 4.22
8-A Trick of Light 4.23
9-Eva'durs 3.03
10-Twins 1.02
11-Trees In The Wind 2.08
12-Thou art beautiful O my love 1.41
13-Swimming and Popcorn 1.38
14-Doana Kee 1.13
15-Hungry for Quietness 1.29
16-Makin' Love 1.01
17-A Glass Wall 1.59
18-Into each other's eyes 4.32
19-Don't Weep for Nell 3.22

Nos articles sur cette BO

(un thème difficile à cerner à la première écoute, tant la musique berce et apaise l'esprit par sa douceur et son calme apparent) et le compositeur s'attache à évoquer dans sa musique cette douceur de vivre dans la nature et aussi toute la tendresse qui habite le personnage de Nell, plein d'humanité enfouie en elle et qu'elle va apprendre à développer au contact du docteur Lovell. Progressivement, ce climat de douceur s'installe petit-à-petit dans le film, les solos de flûte restant toujours l'élément important dans la musique (parfois la flûte traversière, d'autre fois un ocarina).

Par moment, Isham utilise quelques petites percussions (tambourins et petit tambour sur cadre) comme la scène où Nell court dans la forêt, se croyant être emmenée par sa soeur (décédée depuis plusieurs années), sans oublier la première piste du CD indiquée comme étant le thème de Nell mais que l'on n'entend qu'à un seul moment dans le film, pour la séquence où Nell arrive pour la première fois dans une ville et suit Jerome et Paula dans un petit magasin. Ce morceau aux accents irlandais évoque une certaine joie de la découverte intimement lié à la sensation que ressent Nell à ce moment là. Très intimiste, la musique de Nell n'en fait jamais de trop et reste toujours discrète dans le film bien qu'étant très présent tout au long des 1 heure 55 du film. Jamais Isham n'en fait de trop, jamais il ne met une note de trop. Parfois même, on aimerait qu'il aille plus loin, mais c'est la direction qu'il a choisi de prendre et cela correspond parfaitement au film, le problème étant que l'aspect thématique est assez plat dans ce score.

Parfois un peu plus dramatique, la musique de Isham n'en fait jamais des montagnes et sait rester très modeste dans son expression. Une scène plus dure, celle dans l'hôpital où Nell croit voir sa soeur et se cogne la tête contre une fenêtre est assez dramatique et plus tendue que le reste du score, mais tout cela reste vraiment assez superficiel pour éviter un élan dramatique qui romprait l'unité émotionnelle d'un score tout en finesse et en délicatesse. Si très vite au milieu du film, Isham développe avec ses solos de flûte cette douceur de vivre (notons une mélodie de flûte qui revient souvent, probablement pour évoquer le personnage de Nell), il n'oublie pas non plus la souffrance qui habite dans Nell qui n'arrive pas à oublier sa jeune soeur morte il y'a plusieurs années.

Lyrique et douce, la musique de Isham est comme une berceuse avec ses petites touches de synthé et ses solos de flûte, sans oublier les cordes et les vents qui sont eux aussi très présents dans l'orchestre. Par moment plus dramatique, notamment vers la dernière partie du film où Nell se réfugie soudainement dans le silence à la veille d'une audition qu'elle doit passer devant une cour pour savoir si il doit être suivi par des médecins, ou bien encore la scène où elle se cogne contre une fenêtre. Mais c'est bien cette douceur de vivre et cette tendresse qui l'emporte plus que tout dans cette magnifique partition toute en simplicité et en délicatesse. Isham a été nominé en 1995 pour un Golden Globe Award et ce n'est pas surprenant. La musique de la scène de l'audition (très touchante) est en elle même très belle et permet d'amener une conclusion toute en douceur pour ce très beau film. En conclusion, vous l'aurez donc compris, Nell n'est pas un score que l'on appréciera forcément à la première écoute. Modeste, restreinte, touchante, simple et délicate, 'Nell' est le style de BO qui convient non seulement au film mais qui est une véritable expérience musicale en dehors des images, une musique méditative et contemplative avec un aspect quasi-spirituel, cette idée d'être paisible au milieu de la nature et de communiquer en harmonie avec elle. Une véritable bouffée d'oxygène!

Quentin Billard

Autres BO du compositeur

Vos avis