Calendrier films & séries Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusPodcasts

Promets-moi (Promise Me)   (2008)

• Emir Kusturica • En salle le 30-01-2008

• Musique composée par Stribor Kusturica & The Poisoners

Le fils du réalisateur prend la relève de Goran Bregovic et du No Smoking orchestra pour cette nouvelle comédie tzigane.

[© Texte : Cinezik] •

Promets-moi (Promise Me)

Sortie de la BO

Universal Music (14 janvier 2007)

Tracklist (de la BO en CD ou Digital)

1. Jaguar (3'44)
2. Vila Marica (4'46)
3. Hotelski Cocek (3'06)
4. The master's rumba (3'50)
5. Turbo Jazz (4'22)
6. The flyer (3'49)
7. Death in a wedding dress (4'04)
8. The Black train (5'49)
9. The Big Brothers Sa Sa (4'27)
10. Honeymoon in Bruxells (3'05)
11. Vranjanka (the night club theme) (6'29)
12. The final fight (5'41)
13. Cane in the city of lights (4'48)
14. Tavadas Soham (4'56)
15. The highlander bolero (4'10)
16. Jagodince Begince (5'06)
Voir le calendrier des B.O

Autour de cette BO


Nos articles sur cette BO

Nous retrouvons ici les instruments fétiches du cinéaste de UNDERGROUND, de l'accordéon à la trompette, pour une parodie de lui-même, une pure comédie caricaturale "tarte à la crême" assez grossière avec une musique qui l'est tout autant. La musique (si on peut encore là parler de musique) est un bruit continu où chaque instrument essaie de se faire entendre dans un vacarme incessant. D'une part ce flux désagréable de musique tzigane n'a aucune subtilité mélodique ni harmonique, et d'autre part il est dénué d'originalité. En prenant son fils dont on doute des compétences musicales, Kusturica est dans une logique de plagiat. Dans les années 80, Goran Bregovic pillait déja l'hymne serbe, puis dans les années 90, le No Smoking orchestra pillait Bregovic, et il semblerait que dans ces années 2000 Stribor Kusturica poursuive cette logique de répétition. On passe ainsi sans créditer les sources de Bregovic (la piste 3 rappelle "Le temps des gitans"), à une hymne célèbre jouée dans les églises lors des mariages (piste 7), à une célèbre chanson pour enfants ("Frère Jacques : Sonnez-les matines, Sonnez-les matines, ding ding, dong"), mais aussi une reprise d'une mélodie composée par Erik Satie (pistes 9 et 15). Tout cela sur un rythme festif qui s'avère affligeant en plus de donner mal au crane.

Benoit Basirico

Vos avis