Calendrier films & séries Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusPodcasts

Quand j'étais chanteur   (2006)

• Xavier Giannoli • En salle le 13-09-2006

• Musique composée par & variés

Parmi les chansons interprétées par Gérard Depardieu, se trouve une piste de la délicate musique d'Alexandre Desplat (présentée sous la forme d'une suite de 8 min 30 s).

[© Texte : Cinezik] •

Quand j'étais chanteur

Sortie de la BO

Warner Music France (11 septembre 2006)

Tracklist (de la BO en CD ou Digital)

1. Bonsoir Et Bienvenue (Intro, Dialogues)
2. Quand J'Etais Chanteur *
3. Le Chanteur Sur Les Affiches (Interlude, Dialogues)
4. Pauvres Diables (Vous Les Femmes) *
5. En Place Pour Le Madison (Interlude, Dialogues)
6. Comme Un Garçon *
7. Faut Pas Pleurer comme ça *
8. La Roucoule... (Interlude, Dialogues)
9. L'Anamour *
10. C'Est Là Que Je Suis Bien (Interlude, Dialogues)
11. Les Paradis Perdus *
12. Aimer La Vie *
13. Pour Un Flirt *
14. Save The Last Dance For Me *
15. Les Chansons Disent La Vérité (Interlude, Dialogues)
16. Je n'aurai Pas Le Temps *
17. Qui Sait, Qui Sait, Qui Sait (Les Soeurs Etienne)
18. Pas Envie De Crever (Interlude, Dialogues)
19. Cendrillon (Alain Chanone)
20. Quand j'étais Chanteur - Suite +
21. Vous Connaissez Raël (Outro, Dialogues)

* Chanson interprétée par Gérard Depardieu
+ Musique originale d'Alexandre Desplat

Voir le calendrier des B.O

Autour de cette BO


Nos articles sur cette BO

Le compositeur français écrit pour ce film une musique où les cordes, très présentes, sont teintées d'un piano solo, développant un thème nostalgique, illustrant le personnage de Gérard Depardieu. Desplat délivre également des nappes de cordes éthérées (qui rappellent Sur Mes Lèvres pour Audiard ou Les Corps Impatients pour le même réalisateur) : on est donc en terrain connu. Rien de très original pour ce film qui ne l'est pas davantage. Alexandre Desplat demeure efficace (et son écriture est toujours aussi raffinée, pour le plaisir de nos oreilles) mais rien de nouveau sous le soleil. On appréciera quand même cette musique douce et mélancolique au sein d'un album dominé par un Gérard Depardieu vieillissant interprétant des chansons françaises ringardes qui nous rappellent que la France est un pays qui sait aussi bien rassembler le meilleur de la musique que le pire sur un même disque.

Sylvain Rivaud

Vos avis