Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusCannes 2019

EN

VOIR

PLUS

Le Maître du jeu  (2004)

Runaway Jury

Varèse Sarabande (2003) | Original Score [musique originale]



Christopher Young nous livre un nouveau score thriller plutôt éloigné de ce qu'il fait d'habitude pour se concentrer cette fois-ci sur une partition atmosphérique dominé par l'orchestre avec de nombreuses touches d'électronique, quelques guitares, percussions, guitare basse et parfois même les habituelles touches jazzy avec la trompette en sourdine et la voix féminine toutes deux héritées du score de 'The Hurricane'.

[© Texte : Cinezik] •

Le Maître du jeu

Tracklist (de la BO en CD ou Digital)

1-Runaway Jury 5.35
2-Dumb Witness 1.31
3-Cheaper By The Dozen 3.05
4-The Game's Afoot 1.22
5-Not Lady Liberty 1.54
6-Shark Tactics 4.26
7-The Divine Komeda 1.57
8-Jury For Sale 2.49
9-Easter's Con 1.00
10-Voir Dire 6.04
11-Habeas Corpus 2.41
12-Rankin Fitch 3.42
13-Split Whiskey 2.07
14-The Devil's Not Such
A Bad Guy After All 2.01
15-Erase Her From My Heart 4.16
16-Fayeth In Fate No More 8.31
17-Who Hurt You? 3.05
18-Unconditional Love 2.51

Nos articles sur cette BO

Ce qui fait un peu défaut ici, c'est un manque cruel d'un thème fédérateur. La partition de 'Runaway Jury' privilégie tellement le côté atmosphérique de la musique qu'elle en oublie tout l'aspect thématique qui aurait put rendre l'écoute nettement plus riche et intéressante à l'écran. Toujours est il que la musique parvient à faire monter la tension tout au long du film et à nous intriguer. 'Dumb Witness' est ainsi très représentatif du style du score avec ses cordes mystérieuses, cette trompette en sourdine jazzy, cette rythmique de batterie lente et cette chanteuse dont la voix évoque par moment le son des chants de la Nouvelle-Orléans (lieu où se déroule l'histoire du film). 'Cheaper By The Dozen' permet même à Young d'aborder une rythmique plus rock/pop avec percussions acoustiques/électroniques et synthé atmosphérique lors de la sélection des jurés au début du film, comme dans 'The Game's Afoot' et ses guitares sympas.

Young évoque aussi le côté plus dramatique de cette histoire à travers une pièce telle que 'Not Lady Liberty' et ses cordes mélancoliques avec une trompette solitaire. Heureusement, on retrouve le grand Young des thriller dans le tumultueux 'Shark Tactics', superbe pièce d'action tonitruante soutenue par des percussions électroniques effrénés et un orchestre dissonant et chaotique. Ce superbe morceau d'action accompagne ainsi la séquence où Easter poursuit le mystérieux individu qui s'est introduit chez lui et a tenté de fouiller ses affaires en se faisant passer pour un réparateur du câble. 'Shark Tactics' apporte un peu de relief à un score atmosphérique souvent lent et parfois plus rythmé, mais jamais aussi effréné et chaotique que ce sombre morceau d'action particulièrement brutal (surtout à l'écran où il rend la scène assez intense). Evidemment, qui dit Young dit touches d'humour dans le titre des pièces et 'The Divine Komeda' (jeu de mot sur 'The Divine Comedy') vient témoigner de ses traditionnelles touches d'humour (on notera ici les excellentes parties de guitare). 'Voir Dire' est plus représentatif du style suspense/action du score, avec ses sonorités électroniques sombres et son atmosphère tendue et intrigante à la fois, évoquant le déroulement du 'jeu' d'Easter et de sa complice (sans oublier ici une nouvelle explosion de violence à la 'Shark Tactics' et son flot de percussions agressives et d'orchestre chaotique), suivi d'un 'Habeas Corpus' tendu avec ses cordes sombres, sans cesse accompagnées de petites rythmiques qui imposent une pulsation et servent à conserver le rythme de la mise en scène et de l'histoire.

La musique suggère quelques moments plus calmes et intimistes comme dans 'Erase Her From My Heart' avec ses cordes mélancoliques et son piano solitaire. On se rapproche alors du climax dans le tendu et atmosphérique 'Fayeth In Fate No More' débouchant sur le serein 'Who Hurt You?' dans un style cordes/piano similaire à 'Erase Her From My Heart' que l'on retrouve pour le final du film qui relâche la tension. 'Runaway Jury', c'est donc un Christopher Young atmosphérique qui déçoit un peu de par le manque d'originalité du score, le manque de thème et le côté un peu répétitif du score tout au long du film. On appréciera les quelques rares morceaux d'action du score correspondant aux quelques élans de violence du film dans lesquels on retrouve le Young des thriller que l'on apprécie tant. Pour le reste, le mélange orchestre/synthé/percussions/guitares fonctionne bien dans le film et impose une ambiance intrigante assez propice au développement de cette intrigue sur fond de procès houleux. On aurait simplement aimé entendre quelque chose d'un peu plus inspiré, surtout de la part de l'excellent Christopher Young!

Quentin Billard

Autres BO du compositeur

Vos avis