Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusCannes 2019

EN

VOIR

PLUS

S.W.A.T. unité d'élite  (2003)

S.W.A.T.

Varèse Sarabande (2003) | Original Score [musique originale]



Le score d'Elliot Goldenthal pour S.W.A.T. est l'un des bons éléments du film et ce malgré le fait que le score a beaucoup de mal à se faire une place dans le film entre deux tubes rock/metal. Le score nous renvoie à l'époque des expérimentations rock/électro de 'Heat', avec des rythmiques rock/synthétiseur modernes et un orchestre traditionnel dans un style bien souvent chaotique.

[© Texte : Cinezik] •

S.W.A.T. unité d'élite

Tracklist (de la BO en CD ou Digital)

1-Bullet Frenzy 10.17
2-Don't Shoot Me Baby 3.25
3-My Big Black Assault Weapon 1.38
4-AK-47 Scherzo 3.42
5-Three Chords In Two Minutes 1.53
6-Run For Your Life 3.05
7-The Fascist Shuffle 1.29
8-S.W.A.T. 911 3.10*
9-Crash Landing 4.48
10-That Cop Stole My Car 2.04
11-S.W.A.T. Sticker 0.53
12-Bullet Frenzy II 1.38
13-Time Is Running Out 4.59**
14-Samuel Jackson 4.03***

*Ecrit par Barry DeVorzon
Arrangé, produit et
interprété par Danny Saber
**Ecrit par Trevor Robert Gray,
Noko et Howard James Gray
Interprété par Apollo Four Forty
***Ecrit par Rob Werthner
et Barry DeVorzon
Produit par Michael Baker
Interprété par Hot Action Cop.

Nos articles sur cette BO

On pourrait aussi évidemment penser au style de 'Demolition Man', autre film d'action que Goldenthal a mis en musique dans un registre orchestral relativement similaire. Le score de 'S.W.A.T.' se distingue surtout par son utilisation d'éléments rock 'hardos' incluant grosse batterie surexcitée, guitares électriques d'usage et synthé ambiant. La partie orchestrale demeure très présente, surtout dans la dernière partie du film pour la poursuite avec les traîtres qui aident Alex Montel à s'enfuir. D'un point de vue thématique, Goldenthal a choisi de réutiliser le thème principal de la série d'origine composé par Barry DeVorzon, et arrangé à l'occasion par Danny Saber dans certains passages du film. On pourra par exemple apprécier une reprise à la guitare électrique 'rock' dans une scène du début du film lors de l'arrivée de l'équipe du S.W.A.T. pour la scène introductive de la prise d'otage (cf. la pièce 'S.W.A.T. Sticker' et 'S.W.A.T. 911'). Une pièce comme l'imposant 'Bullet Frenzy' résume bien tout l'esprit de la composition de Goldenthal: on a à faire ici à 10 bonnes minutes de musique d'action au rythmes rock frénétiques (limite saturés), avec des guitares électriques surexcités et un orchestre explosif incluant des cordes déchaînées et les traditionnels cuivres massifs du compositeur. Goldenthal véhicule toute l'intensité et la tension des nombreuses scènes d'action du film et plus particulièrement des fusillades qui opposent le S.W.A.T. aux criminels qui tentent de libérer Montel. Goldenthal distille parfaitement à l'écran cette sensation de chaos, de frénésie, de tension, en privilégiant toujours les rythmes rock par dessus tout, probablement pour tenter de se rapprocher du style 'seventies' du score de la série d'origine.

Pour Goldenthal, des pièces comme 'Don't Shoot Me Baby' ou 'Three Chords In Two Minutes' lui permet même de délaisser complètement l'orchestre pour nous offrir une pièce électro/pop avec synthé ambiants, rythmiques sympas et quelques guitares pour donner un côté cool à ces agents du S.W.A.T. C'est aussi l'occasion pour le compositeur de nous faire entendre une autre facette de son style et de son talent créatif, et ce même s'il est certain que Goldenthal ne brille pas particulièrement dans ce style de musique. On retrouve cependant un Goldenthal plus personnel dans 'My Big Black Assault Weapon' où il réutilise rythmiques rock, avec une utilisation étonnante d'un orgue hammond qui se balade au milieu d'un orchestre plus présent. Ce morceau d'action débouche ainsi sur l'excitant et sombre 'AK-47 Scherzo' pour une autre scène de fusillade du film. Dans un registre similaire, 'Run For Your Life' et 'The Fascist Shuffle' font monter la tension avec un orchestre qui accumule les dissonances (un peu comme chez Don Davis) sur fond de rythmiques électroniques omniprésentes pour personnifier l'action et le danger dans le film (on notera la rythmique de style groove/hip-hop dans 'The Fascist Shuffle'). La tension augmente dans le massif et chaotique 'Crash Landing' où le compositeur nous propose un usage de guitares électriques saturées assez intéressant, mélangé aux clusters de l'orchestre et aux rythmiques brutales pour la confrontation finale avec la scène de l'avion sur le pont. On pourra apprécier au passage un pur morceau de course-poursuite dans 'That Cop Stole My Car' et son rythme frénétique, sans oublier le chaotique 'Bullet Frenzy II' dans un style similaire à la première pièce de l'album.

Avec 'S.W.A.T.', Elliot Goldenthal ne fait pas dans la dentelle et nous propose une petite incursion dans le monde du rock/metal bien hard saupoudré d'une bonne touche d'orchestre déchaîné. Certes, comparé à certaines de ses oeuvres précédentes, 'S.W.A.T.' supporte difficilement la comparaison, mais il serait quand même injuste de cracher sur un score qui possède néanmoins ses propres qualités même s'il ne révèle pas forcément le compositeur sous son meilleur angle. Le score renforce toute la frénésie et la tension du film sans pour autant dépasser le côté fonctionnel que Goldenthal arrive souvent à dépasser dans certaines de ses oeuvres ('Alien 3', 'Titus', 'Interview With The Vampire', etc.). Au final, 'S.W.A.T.' est une sorte de 'Heat' amplifié puissance 10, un score d'action explosif mais pas non plus inoubliable, car malgré son impressionnante charge rock/orchestral (digne d'un bon concert de hard-rock symphonique tendance Metallica), 'S.W.A.T.' n'en demeure pas moins un score très fonctionnel bien en dessous du potentiel créatif original du compositeur.

Quentin Billard

Autres BO du compositeur

Vos avis