Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusCannes 2019

EN

VOIR

PLUS

Tour de France  (2016)

(novembre 2016) |


 

Clément Dumoulin (connu sous le titre Animalsons en tant que arrangeur et producteur dans le milieu du rap) signe la musique du drame de Rachid Djaidani, à la fois des instrumentaux que des instants chantés (le personnage principal est un rappeur). Dans ce film à la gloire de la mixité culturelle, on y entend à la fois du rap, la Marseillaise, Serge Reggiani et Serge Lama, dans une fusion des genres : variété, rap, classique, basque, antillais, arabe… 



[© Texte : Cinezik] •
Tour de France

Autour de cette BO

Propos du réalisateur

J'aime la musique, d'elle se dégage une émotion mystique... J'ai toujours envisagé TOUR DE FRANCE comme un film musical. Clément Dumoulin aka « Animalsons » a produit et composé la musique. Pour moi, c'est un nom cultissime, ses collaborations artistiques pour qui apprécie le rap sont anthologiques. Donc quand Animalsons a débarqué dans l'aventure, c'est comme si une bénédiction haut de gamme venait se greffer au projet, le certifier conforme à l'esprit de la street... C'était la première fois qu'il faisait de la musique de film. Il a réussi à transcender son art. La musique est dans une fusion des genres, variété, rap, classique, basque, antillaise, arabe etc...
elle swingue d'une séquence à l'autre. Il y a un vrai langage musical qui se crée, c'est l'écho d'un étendard. Pour les paroles de rap que Sadek a écrites, je ne voulais pas que ce soit en verlan, chaque mot résonne avec punch à nos oreilles, comme une tirade de Molière chahutant un roi.

Rachid Djaidani 

Nos articles sur cette BO

Vos avis