Quebec - Belgique - Suisse - Afrique 

EN

VOIR

PLUS

V pour Vendetta  (2006)

Astralwerks / Emd
(US : 21 mars 06, FR : 10 avril 06) | Original Score [musique originale]


La nouvelle musique du compositeur des FRÈRES GRIMM, également nominé à l'Oscar pour ORGUEIL & PRÉJUGÉS, pour le film de James McTeigue inspiré du comic book d'Alan Moore. Le scénario est signé des Frères Wachowski (MATRIX), mais a été complètement renié par Moore, qui ne figure pas au générique... Une partition grandiose et mystérieuse à souhait ! [© Texte : Cinezik]
V pour Vendetta

Tracklist (de la BO en CD ou Digital)

1. Remember Remember (6:42)
2. Cry Me A River (2:48)
Performed by Julie London
3. "...Governments Should Be Afraid of Their People..." (3:11)
4. Evey's Story (2:48)
5. Lust At The Abbey (3:17)
6. The Red Diary (7:33)
7. Valerie (8:48)
8. Evey Reborn (3:50)
9. I Found A Reason (2:02)
Performed by Cat Power
10. England Prevails (5:44)
11. The Dominoes Fall (5:28)
12. Bird Gerhl (3:17)
Performed by Antony & The Johnsons
13. Knives and Bullets (And Cannons Too) (7:33)

Nos articles sur cette BO

A la première écoute, ce score de Dario Marianelli est d'abord plus fade et convenu que le compositeur voulait bien nous le laisser croire (voir notre interview de février 2006). A mi-chemin entre le style ample et dense de Trevor Jones (on pense à DARK CITY) et les sonorités de Danny Elfman (BATMAN, LA PLANÈTE DES SINGES), mais sans la classe ni de l'un ni de l'autre, Marianelli accompli la lourde tâche de remplacer un temps-track un peu fouilli de manière fort peu inspirée, au développement lent et pénible (plusieurs morceaux font entre 5 et 7 minutes sans qu'il s'y passe quoi que ce soit de réellement passionnant).

On notera malgré tout quelques bons passages ("Valerie"), où une flûte discrète est doublé par un motif d'orchestré répété, suivi d'un joli thème au piano puis de choeurs, le tout créant une délicate atmosphère à la fois sombre et lumineuse, calme et optimiste. Dans "Evey Reborn", le musicien instaure le son éthéré d'une guitare électrique sur un fond de cordes denses rappelant la grandeur de certains morceaux de James Newton Howard.

Si la fin du disque est un peu plus intéressante que le début ("Engfland Prevails" et ses percussions virvoltées, "The Dominoes Fall" avec ses rythmes entraînants quoiqu'un brin répétitifs, et ses sonorités électroniques rares mais intriguantes), on ne retiendra malheureusement pas grand chose de ce score, plus fonctionnel que réellement inspiré. Dario Marianelli semble bien plus à l'aise sur des productions de plus petit ampleur (ORGUEIL & PREJUGÉS est pour l'instant sa meilleure musique).

A noter la présence de trois chansons au cours de l'album, plutôt bien intégrées au score de Marianelli (pour une fois) et de qualité, prolongeant l'univers délicat et mélancolique du film.

Sylvain Rivaud

Autres BO du compositeur

Vos avis