Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusCannes 2019

EN

VOIR

PLUS

 

Antony and the Johnsons est en vogue au cinéma
Tendance

- Publié le 19-06-2009
map_of_sounds_of_tokyo,non_ma_fille_tu_niras_pas_danser,persecution, - Antony and the Johnsons est en vogue au cinéma


Après deux présences cannoises (un court-métrage et un film en compétition), le groupe psyché folk new-yorkais qui a sorti le 19 janvier 2009 son fabuleux 3e album "The Crying Light" n'est pas tombé dans l'oreille de cinéastes sourds, que ce soit Christophe Honoré ou Patrice Chéreau.

Tout d'abord un court-métrage brésilien présenté à Cannes cette année ("1989" de Camilo Matiz, avec Vincent Gallo), est recouvert du début à la fin d'une musique d'Antony and the Johnsons, "Hope There's Someone", accentuant la grâce d'images au ralenti pendant une tuerie dans un café.

Ensuite, toujours à Cannes, c'est dans un film espagnol tourné au Japon MAP OF THE SOUNDS OF TOKYO de Isabel Coixet, présenté en compétition officielle, que la musique Antony and the Johnsons résonne dans un esprit à la Wong Kar-Wai, instaurant une ambiance mélancolique.
Il s'agit de la très belle chanson “One dove” qui figure dans le dernier disque "The Crying Light" d’Antony & the Johnsons.

Puis, dans le prochain film de Christophe Honoré, NON MA FILLE, TU N'IRAS PAS DANSER pour lequel Alex Beaupain n'a composé aucunes chansons (contrairement aux trois précédentes collaborations dont la comédie musicale CHANSONS D'AMOUR), le cinéaste aimant les chants, il n'a pas pu se retenir de convoquer Antony and the Johnsons en générique de fin, concluant le désarroi de cette mère incarnée par Chiara Mastroianni.

Enfin, Patrice Chéreau a utilisé dans son prochain film PERSECUTION une reprise par Antony and the Johnsons de "Mysteries of Love", chanson composée par David Lynch et Angelo Badalamenti et interprétée à l'origine par Julee Cruise pour la bande originale de "Blue Velvet"). Cette chanson vient conclure une oeuvre laissant une place de choix aux guitares électriques dissonantes du compositeur Eric Neveux signataire de la musique originale.

Sans nul doute d'autres exemples vont voir le jour dans les prochains mois que nous ne manquerons pas d'ajouter à cet article, en attendant qu'un cinéaste ose demander au groupe une véritable musique originale.

Benoit Basirico
- Publié le 19-06-2009

Vos avis