Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusCannes 2019

EN

VOIR

PLUS

 

4 novembre 2009

A écouter en salle cette semaine du 4 novembre 2009
En salle

- Publié le 04-11-2009
navidad,visages,away_we_go,box,concert,herbes_folles, - A écouter en salle cette semaine du 4 novembre 2009


Chaque mercredi, Cinezik vous propose sa sélection des musiques à écouter dans les films à l'affiche. Cette semaine est très riche musicalement, Arcade Fire est dans la boite, Mark Snow retrouve Alain Resnais, mais Sam Mendes est sans Thomas Newman. Malgré un Concert poussif, nos oreilles retiendront aussi des guitares chiliennes ou encore de la comédie musicale taïwanaise.

  Pour en savoir plus sur les films (casting, résumé...) et éventuelles parutions, cliquez sur les images de droite.

L'événement de la semaine est sans aucun doute la première partition pour le cinéma du groupe rock québécois Arcade Fire pour THE BOX, thriller inquiétant avec Cameron Diaz. Les deux membres du groupe Win Butler et Régine Chassagne signent avec Owen Pallett une proposition ambitieuse rappelant l'ampleur dramatique de la musique composée par Jonny Greenwood (Radiohead) pour "There will be blood". Après une partition lynchienne de Michael Andrews pour "Donnie Darko" ou l'electro-pop de Moby pour "Southland Tales",  le réalisateur Richard Kelly confirme son intérêt musical. Il a su convoquer à contre emploi un groupe de rock.
On entend par ailleurs dans ce film Scott Walker, The Grateful Dead et Wilson Pickett.
Notre critique de la BO est à lire ici.

Un autre cinéaste attire régulièrement l'attention de nos oreilles, Sam Mendes, dans la collaboration qu'il a entretenu avec le compositeur Thomas Newman sur quatre films ("American Beauty"). Mais après "Les Noces Rebelles" pour lequel Newman nous avait livré une partition délicate, le deuxième film dans l'année du cinéaste anglais, AWAY WE GO, s'affranchit des services du compositeur pour inviter un chanteur et artiste pop Alexi Murdoch pour un film à l'esprit folk propre aux oeuvres indépendantes labélisées "Sundance". En toute logique, viennent s'ajouter à la bande son de artistes tels que Bob Dylan, George Harrison ou Lou Reed.

En France, le cinéaste Alain Resnais retrouve pour LES HERBES FOLLES le compositeur de "X-Files" Mark Snow pour la deuxième fois avec "Coeurs". Non seulement le cinéaste a le talent de convoquer les bons musiciens (il a travaillé avec les plus grands, de Georges Delerue à Miklo Rozsa), mais il a aussi un grand sens rythmique pour associer la musique à son montage insolite. La partition de Snow est aussi ludique que le film, enchaînant les fausses pistes.

A Taiwan, mais pour une production française, Tsai Ming Liang refait chanter ses comédiens, comme dans les passages de comédies musicales dans "La Saveur de la pastèque", et "The Hole". C'est ici Laetitia Casta qui se prête au jeu, et Jean-Claude Petit qui compose. C'est aussi, avec la présence de Jean-Pierre Léaud ou Fanny Ardant, un hommage à la Nouvelle Vague.

Au Chili, le compositeur Cristobal Carvajo instaure avec ses guitares ethérées une ambiance délicate et émouvante sur NAVIDAD de Sebastian Lelio, drame intimiste et sensuel.

Enfin, impossible d'échapper au CONCERT de Radu Milhaileanu, car son titre comme son sujet sont éminemment musicaux. Le compositeur Armand Amar retrouve le réalisateur après "Va vis et deviens". Il arrange pour l'occasion un concerto de Tchaïkovski tout en convoquant les musiques tsiganes pour l'aspect folklorique du film. Tous ces intérêts auditifs ne dissimulent guère un piètre intérêt narratif (clichés du récit, gags en rafale, rire ou larmes faciles, situations caricaturales). On pourra tout de même apprécier le final au Théâtre du Châtelet, avec Mélanie Laurent au violon (doublée évidemment), et l'interprétation du concerto de Tchaïkovski qui demeure un fort moment musical.

AWAY WE GO (Alexi Murdoch - "All My Days")

THE BOX - Score (Win Butler, Régine Chassagne- Arcade Fire)

Benoit Basirico
- Publié le 04-11-2009

Vos avis