Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusCannes 2019

EN

VOIR

PLUS

 

14 mai 2010

Cannes #3 : Que seraient l'argent et le sexe sans musique ?
Cannes

- Publié le 14-05-2010
housemaid,stone,wall_street_2010,chatroom,kawai,nakata,un_poison_violent,armstrong,eno, - Cannes #3 : Que seraient l'argent et le sexe sans musique ?


Deuxième jour cannois, et Cinezik continue d'ouvrir ses oreilles sur la croisette, avec un film coréen sulfureux HOUSEMAID qui fait plouf mais une partition magnifique, une suite américaine WALL STREET 2 amusante avec Brian Eno, ou encore un drame français UN POISON VIOLENT avec plein de chansons.

Retour vers NOTRE ESPACE CANNES 2010

Le seul film du jour en compétition est coréen, THE HOUSEMAID de Im Sang-soo. Il est fidèle à sa réputation de film sulfureux, car nous y voyons des séquences "hot" entre la nurse et son patron. Mais cela cache mal un film bancal, excessivement joué, pourtant avec Jeon Do-Yeon (prix d'interprétation à Cannes pour "Secret Sunshine") qui ne s'en sort pas trop mal. Mais c'est la faute au réalisateur qui hésite entre thriller sur un adultère façon Basic Instinct, et farce macabre façon Famille Addams.
La musique, signée Kim Hong-Jip qui retrouve Ià Sang-Soo pour la 4e fois après UNE FEMME COREENNE, est en revanche très réussie, une sorte de valse ironique avec une petite formation de corde, et qui a la subtilité sulfureuse qui manque à un film grossier. Mais attention : Ce film peut être apprécié par un Burton gothique.

Hors compétition, Oliver Stone dévoile son WALL STREET - L'ARGENT NE DORT JAMAIS, suite du précédent, et belle réussite dans le genre du film américain classique efficace traitant son sujet de manière direct avec un zeste d'humour décontracté.
Le musicien Craig Armstrong retrouve le cinéaste après "World Trade Center" et compose une partition sobre et peu dense, car le film est essentiellement construit à partir de chansons de Brian Eno et David Byrne (dont le titre "This Must be the place" qui clôture le film faisait déja partie du premier épisode. On entend aussi Beethoven joué au piano par un personnage. Détail amusant : la sonnerie de portable du personnage de Shia LaBeouf est "Le Bon, la brute et le truand" de Morricone, un moyen d'y voir une correspondance avec les trois personnages du film.

 "This Must be the place" (Naive Melody) - Brian Eno et David Byrne :

Un Certain Regard propose le seul film d'horreur de la sélection officielle avec un spécialiste du genre : le japonais Hideo Nakata.
CHATROOM se plonge dans les travers des discussions virtuelles. Le compositeur Kenji Kawai retrouve le cinéaste après "Ring" ou "Dark Water". Nous y entendons surtout des morceaux pop et electro un peu technoïdes.

A la Quinzaine des réalisateurs, UN POISON VIOLENT est un premier film de Katell Quillévéré.
Serge Gainsbourg chantait "Un Poison violent, c'est ça l'amour"... Tout un programme donc !
Olivier Mellano, pour sa première BO pour le cinéma, a écrit les musiques des scènes d'église. S'ajoutent des chansons, de la folk religieuse américaine ou des reprises comme celle de Radiohead "Creep" en générique de fin.
Alors que Lio est au générique du film, c'est la jeune comédienne, Clara Augarde, qui interprète un titre : "Ouvre" (lors de la scène d'enterrement), dont voici une version de 1934 par Suzy Solidor :
="http://download.macromedia.com/pub/shockwave/cabs/flash/swflash.cab#version=6,0,40,0"> -->

 

Retour vers NOTRE ESPACE CANNES 2010
Benoit Basirico
- Publié le 14-05-2010

Vos avis