Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusCannes 2019

EN

VOIR

PLUS

Infos

 

Cannes 2014 : dernières BO entendues et palmarès
Cannes

- Publié le 24-05-2014
white-god,sommeil-dhiver,leviathan-2014,combattants,party-girl,maps-to-stars,leviathan-2014,tribe,mommy,adieu-au-langage, - Cannes 2014 : dernières BO entendues et palmarès


Voici les musiques repérées dans les derniers films projetés à Cannes ainsi que celles qui figurent dans les lauréats du palmarès.

Nos précédents relevés des BO du festival :

 Les BO entendues les 14 et 15 mai

 Les BO entendues les 16, 17 et 18 mai

 Les BO entendues les 19, 20 et 21

Derniers films vus sur le festival (les 22 et 23 mai)

En compétition : Mommy (Xavier Dolan )
BO : Eduardo Noya Schreus (Noia)

Le compositeur Eduardo Noya Schreus est connu pour son groupe Noia avec lequel il avait signé pour le réalisateur québécois Xavier Dolan la musique de LAWRENCE ANYWAYS. Le cinéaste a par ailleurs convoqué diverses chansons sur le principe de la compilation, ces morceaux défilant sur l'image pour des moments réellement musicaux, la musique au premier plan effaçant lors de son apparition les sons du film. Cela donne par exemple une scène avec le personnage et son caddie filmés au ralenti sur le "Wonderwall" de Oasis. 

 Voir le tracklist du film

 Lire les propos du réalisateur Xavier Dolan

 Lire notre interview du compositeur Eduardo Noya

En compétition : Jimmy's Hall (Ken Loach )
BO : George Fenton

Le compositeur anglais George Fenton retrouve son fidèle compatriote Ken Loach après les récents LE VENT SE LEVE, SWEET SIXTEEN et THE ANGEL'S SHARE. La BO est dominée par des airs traditionnels irlandais, et quelques airs de jazz puisque le film retrace l'histoire d'un ancien lieu de dancing. 

 

En compétition : Sils Maria (Olivier Assayas )

Une sonate de Haendel structure le film de Olivier Assayas, l'ouvre et le clôture, et illumine le visage de Juliette Binoche dans le dernier (gros) plan du film.

 Voir le tracklist du film

 

PALMARES - SELECTION OFFICIELLE

LA PALME D'OR

Sommeil d'hiver / Winter Sleep (Nuri Bilge Ceylan )

Comme AMOUR (Haneke) et LA VIE D'ADELE (Kechiche), les précédentes palmes d'or, le prix suprême du Festival de Cannes 2014 revient à un film sans musique originale. 

GRAND PRIX

Les Merveilles (Alice Rohrwacher)
BO : Piero Crucitti

Le compositeur Piero Crucitti retrouve la réalisatrice Alice Rohrwacher après CORPO CELESTE (2011).

PRIX DE LA MISE EN SCÈNE

Bennett Miller pour Foxcatcher (Bennett Miller )
BO : Rob Simonsen et Mychael Danna (thème)

Mychael Danna (qui avait déja signé une musique pour Bennett Miller avec STRATEGE - 2011 et TRUMAN CAPOTE - 2005) signe le thème "Valley Forge", tandis que Rob Simonsen (collaborateur de Danna sur LE STRATEGE et L'ODYSSEE DE PI) signe le reste de la BO avec une partition dominée par le piano qui s'avère inconséquente, ni mélodique et ni atmosphérique, elle joue un rôle d'habillage sans réelle fonction émotionnelle ou narrative.

Le meilleur moment musical du film est la présence de "This Land Is Your Land" par Bob Dylan.

PRIX DU JURY

Ex aequo

Mommy (Xavier Dolan )
BO : Eduardo Noya Schreus (Noia)

Lire nos notes musicales sur ce film plus haut. 

 Lire notre interview du compositeur Eduardo Noya

Adieu au langage (Jean-Luc Godard )
BO : Artistes variés

Jean-Luc Godard emploie dans son film des fragments de musiques existantes (les morceaux ne dépassent jamais 10 secondes), dont la 7e symphonie de Beethoven.

PRIX DU SCÉNARIO

Oleg Negin pour Leviathan (Andrey Zvyagintsev )
BO : Philip Glass

Le compositeur Philip Glass retrouve le réalisateur Andrey Zvyagintsev après ELENA en 2011.

PRIX D'INTERPRÉTATION FÉMININE

Julianne Moore dans Maps to the stars (David Cronenberg )
BO : Howard Shore 

(Voir plus bas)

PRIX D'INTERPRÉTATION MASCULINE

Timothy Spall dans Mr. Turner (Mike Leigh )
BO : Gary Yershon 

Le compositeur anglais Gary Yershon retrouve son fidèle compatriote Mike Leigh après ANOTHER YEAR, BE HAPPY et TOPSY-TURVY. Le cinéaste dresse de longs tableaux vivants du peintre dans le privé, présenté par son caractère irrassible, mais aussi attendrissant lorsqu'il s'émeut soudainement. Nous sommes à la fois en antipathie et en empathie avec ce personnage. La partition a la qualité de ses apparitions discrètes mais néanmoins poignantes. Elle ne souligne jamais l'émotion, elle vient toujours en pointillé, davantage comme un point de suspension que comme une d'exclamation.

CAMÉRA D’OR

Party Girl (Marie Amachoukeli, Claire Burger et Samuel Theis )
BO : Nicolas Weil, Sylvain Ohrel, Alexandre Lier (Low Entertainment) 

Low Entertainment, collectif de trois compositeurs (Nicolas Weil, Sylvain Ohrel, Alexandre Lier) retrouvent le cinéma après la comédie "Comme t'y es belle! " (Lisa Azuelos, 2006) pour ce premier film de Marie Amachoukeli, Claire Burger et Samuel Theis. Ils proposent quelques nappes rares et discrètes (notamment pour le cortège du mariage) tout en signant des chansons originales lors des scènes de cabaret. On entend aussi diverses chansons existantes (dont deux titres de Chinawoman, l'un donnant le titre au film). 

 Ecoutez le tracklist

PRIX DES COURTS MÉTRAGES

PALME D'OR : LEIDI de Simon Mesa Soto

MENTIONS SPÉCIALES : AISSA de Clément Trehin-lalanne / Ja Vi Elsker de Hallvar Witzo

 

PALMARES - UN CERTAIN REGARD

PRIX UN CERTAIN REGARD

White God (Kornel Mundruczo )
BO : Asher Goldschmidt

Le compositeur Asher Goldschmidt signe la musique de son premier long métrage pour le réalisateur hongrois Kornel Mundruczo. Sa partition orchestrale accentue la tension dramatique et horrifique de cette traque de chiens, tandis qu'à l'image la trompette de la petite fille se veut apaisante. 

 Lire les propos du cinéaste hongrois

PRIX DU JURY

Force Majeure / Turist (Ruben Östlund )
BO : Ola Fløttum

Le compositeur norvégien Ola Fløttum travaille pour la première fois avec le réalisateur suédois Ruben Östlund.

PRIX SPECIAL DU CERTAIN REGARD

Le Sel de la terre (Wim Wenders, Juliano Ribeiro Salgado )
BO : Laurent Petitgand 

Le compositeur Laurent Petitgand retrouve son fidèle réalisateur, Wim Wenders, avec qui il collabore depuis 1985 avec le documentaire TOKYO-GA. Il travaille pour la première fois avec Juliano Ribeiro Salgado.

PRIX D’ENSEMBLE

Party Girl (Marie Amachoukeli, Claire Burger et Samuel Theis )

(voir plus haut - également lauréat de la Caméra d'or)

PRIX DU MEILLEUR ACTEUR

David Gulpilil pour Le Pays de Charlie (Rolf De Heer )
BO : Graham Tardif 

Graham Tardif retrouve son fidèle collaborateur, Rolf De Heer avec qui il travaille depuis 1984 pour SUR LES AILES DU TIGRE. Rolf De Heer est le seul réalisateur pour qui Graham Tardif compose de la musique.

PALMARES ANNEXE

CINÉFONDATION

PREMIER PRIX : Skunk d'Annie Silverstein

DEUXIÈME PRIX : Oh Lucy ! d'Atsuko Hirayanagi

TROISIÈME PRIX - EX-AEQUO : Lievito Madre de Fulvio Risuleo et The Bigger Picture 

 

PRIX FIPRESCI DE LA CRITIQUE INTERNATIONALE

Sommeil d'hiver / Winter Sleep (Nuri Bilge Ceylan )

(voir plus haut - également Palme d'or)

 

CANNES SOUNDTRACK AWARD 03#

Le 'Coup de cœur' 2014 de la meilleure musique originale pour un film de la Compétition Officielle :

Howard Shore pour le film Maps to the stars (David Cronenberg )
BO : Howard Shore

Howard Shore retrouve son fidèle compatriote canadien David Cronenberg avec une partition atmosphérique faite de notes suspendues, de stridences, ce qui rappelle le début de leur oeuvre commune.

 Lire notre news sur ce prix

 

PALMARÈS DE LA 53ÈME SEMAINE DE LA CRITIQUE

Grand prix Nespresso, Prix Révélation France 4, l'aide fondation Gan pour la diffusion :
(Jurys présidés par Andrea Arnold et Rebecca Zlotowski) 

The Tribe (Myroslav Slaboshpytskiy)

Les personnages de ce film sont sourds et muets. Ils parlent en langue des signes. Le travail sonore est essentiel. Aucune musique originale ne vient s'ajouter aux sons. 

Prix SACD, decerné par un jury composé de cinéastes :

Hope (Boris Lojkine)
BO : David Bryant

Le compositeur David Bryant rencontre le réalisateur français Boris Lojkine (LES AMES ERRANTES).

 

PALMARÈS DE LA QUINZAINE DES REALISATEURS

prix SACD, le Label Europa Cinema et l’Art Cinema Award : 

Les Combattants (Thomas Cailley )
BO : Hit'n Run (Benoit et Lionel Rault)

Pour la musique de son premier long-métrage, le réalisateur Thomas Cailley fait appel au groupe Hit'n Run (formé de Benoit et Lionel Rault). Lionel Rault est par ailleurs connu sous le nom de Flairs en tant que musicien electro (et avait signé la BO des BEAUX GOSSES de Ryad Sattouf). La musique de cette comédie est justement très electro, que ce soit pour des morceaux au format pop (assez rythmés) que des passages plus bruitistes et atmosphériques qui accompagnent les instants plus "cosmiques" du film.

 Lire notre interview de Lionel Rault

 

- Publié le 24-05-2014

Vos avis