Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusCannes 2019

EN

VOIR

PLUS

 

Compositeurs

Camille a collaboré avec Hans Zimmer pour 4 chansons dans LE PETIT PRINCE
#Camille #lepetitprince

Propos recueillis par Benoit Basirico - Publié le 23-05-2015
petit-prince,camille, - Camille a collaboré avec Hans Zimmer pour 4 chansons dans LE PETIT PRINCE


Hans Zimmer, qui retrouve Mark Osborne après "Kung Fu Panda" (2008), a requis les services de la chanteuse Camille pour en écrire et interpréter quatre chansons (en VO et en VF). Rencontre.

Interview de Camille

Propos de Camille :

"Hans Zimmer avait déjà contacté mon agent il y a un an et demi car il souhaitait me rencontrer. Il aime mon travail. Et là il a trouvé un film qu'il a pensé être en raisonnance avec mon univers. Il connait l'ensemble de mon travail, que ce soit RATATOUILLE ou mes albums, mes clips... Il écoute beaucoup de choses.

Il m'a appelé car il a trouvé que le sous-texte du film correspondait à l'esprit de mon travail. Le message du film tel qu'il a été écrit par Mark Osborne c'est de retrouver l'enfant qui est en nous. Je crois que Hans Zimmer s'est dit qu'il allait passer sa vie à s'entourer de gens qui l'éclatent. Il m'a choisi car il y a dans ma musique cette dimension ludique.

Il m'a demandé d'être la voix intérieure de la petite fille tout au long du film, aussi bien dans les moments où la voix est comme une texture, une ambiance, dans un choeur classique au sein des instrumentaux, que dans les chansons pour accompagner des moments clefs du film, où elle découvre le jeu avec le navigateur, lorsque sa mère la force à retourner à ses devoirs, quand son père lui manque, et aussi dans la voiture du navigateur lorsqu'ils écoutent une vieille chanson française.

C'est de la co-composition. Hans Zimmer m'a donné un climat, au niveau des accords, et à partir de là j'ai écrit les mélodies. Il aime suffisamment mon univers pour me laisser le champ libre, la possibilité de créer des mélodies. Je lui ai aussi fait des propositions, comme d'utiliser un accord issu de "boum !" de Charles Trenet. C'était libre dans le dialogue.

Hans Zimmer n'est pas du tout dans l'ego ou dans le contrôle. Il a une personnalité puissante mais s'inspire toujours de ce qu'il voit, son génie est dans le regard, il voit le génie chez les autres. Il sait se mettre au service de l'histoire, le personnage est maître. Il épouse le discours du film.

Je suis arrivé à un stade où Hans Zimmer avait déjà décidé quels passages allaient être instrumentaux et lesquels où il y avait des chansons.

Pour les textes, Hans Zimmer ne voulait pas quelque chose d'illustratif. J'ai soumis mes textes à Mark Osborne puis il y a eu des ajustements. Sur la version française, ils ont lâché prise. Ce n'est pas une stricte traduction.

Souvent quand je compose, je pense à mon public, à l'émotion de la scène, à la scénographie... parfois je pense à quel film je pourrais faire avec, pas du clip, mais des images, des couleurs, des univers, des mouvements...

J'aimerais beaucoup composer la musique originale d'un film, si c'est en étroite collaboration avec le réalisateur, et si celui-ci a pensé à la musique avant de tourner, qu'il a un choix de collaboration. C'est ce que j'ai aimé avec Hans Zimmer."

 

Propos recueillis par Benoit Basirico - Publié le 23-05-2015

Vos avis