Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusCannes 2019

EN

VOIR

PLUS

 

Critiques BO

BO Culte - Films d'Animation #15 : VALSE AVEC BACHIR (Max Richter, 2008), la force émotionnelle du souvenir
#ValseAvecBachir #MaxRichter

par Benoit Basirico - Publié le 18-06-2019
waltz_with_bashir,@,richter, - BO Culte - Films d'Animation #15 : VALSE AVEC BACHIR (Max Richter, 2008), la force émotionnelle du souvenir


Voici le 15e épisode de notre série consacrée aux B.O cultes du cinéma d'animation des années 80 à 2000, avec celle de VALSE AVEC BACHIR (2008) de Ari Folman.

Le film israélien d'Ari Folman marque l'arrivée au cinéma du compositeur allemand de musique contemporaine Max Richter. Ensuite, celui-ci ne quittera plus les écrans, mais sans revenir à l'animation (excepté en 2013 pour le film suivant de Folman, LE CONGRÈS, qui mélange images réelles et de synthèse). Sa partition est fidèle au registre de ses propres albums antérieurs (majoritairement des compositions minimalistes électroniques), proche parfois du sound-design. Elle illustre avec justesse le drame de ce documentaire animé (abordant les massacres de la guerre qui opposa le Liban et Israël), parvenant à trouver l'équilibre entre l'émotion et la pudeur. Une telle approche réaliste (et documentée) appelle de la gravité, de la dignité, et éloigne le compositeur de la tradition poétique du cinéma d'animation. 

Le film se focalise sur un "personnage" principal, qui se charge de recomposer les faits à travers le récit de ses souvenirs et des témoignages d’autres soldats. Max Richter va alors accompagner son chemin intérieur, ses notes s'immiscent dans sa perception des événements avec des bulles électroniques délicates et mélancoliques. La partition se déconstruit au fil du déroulement de la mémoire, devenant paradoxalement de plus en plus opaque au fur et à mesure que le drame se précise. D'abord élégiaque, la musique devient définitivement insaisissable, laissant la grande Histoire à la porte de son énigme. 

Le compositeur met à l'épreuve les frontières musicales pour parvenir à une forme d'hybridation, mêlant des passages d’action illustrant la guerre à une simple nappe synthétique en suspens, en passant par une partie plus orchestrale, tout en invitant Schubert (la sonate pour piano D.850) dont il propose des variations. Il traduit habilement à la fois le pouvoir émotionnel des souvenirs que leur chaos. 

Tous les épisodes : 

BO Culte - Films d'Animation #1 : LE ROI ET L'OISEAU (Wojciech Kilar, 1980), mélancolie et allégresse du conte 

BO Culte - Films d'Animation #2 : BRISBY ET LE SECRET DE NIMH (Jerry Goldsmith, 1982), épique et terrifiant

BO Culte - Films d'Animation #3 : TARAM ET LE CHAUDRON MAGIQUE (Elmer Bernstein, 1985), noirceur et frivolité ajoutés au romantisme des Ondes Martenot

BO Culte - Films d'Animation #4 : BASIL DÉTECTIVE PRIVÉ (Henry Mancini, 1986), atmosphère sombre et ironique

BO Culte - Films d'Animation #5 : MON VOISIN TOTORO (Joe Hisaishi, 1988), mélodies limpides et richesse instrumentale

BO Culte - Films d'Animation #6 : AKIRA (Shoji Yamashiro, 1988), entre expérimentation et tradition

BO Culte - Films d'Animation #7 : LE PETIT DINOSAURE ET LA VALLÉE DES MERVEILLES (The Land Before Time - James Horner, 1988), une aventure complète

BO Culte - Films d'Animation #8 : ALADDIN (Alan Menken, 1992), un véritable feu d’artifice

BO Culte - Films d'Animation #9 : LE ROI LION (Hans Zimmer, 1994), une flûte soliste pour le lionceau Simba

BO Culte - Films d'Animation #10 : L'ETRANGE NOËL DE MR. JACK (Danny Elfman, 1994), une comédie musicale inventive sur tous les registres

BO Culte - Films d'Animation #11 : GHOST IN THE SHELL (Kenji Kawaï , 1995), méditation synthétique et vocale

BO Culte - Films d'Animation #12 : CHICKEN RUN (Harry Gregson-Williams et John Powell, 2000), dynamisme, héroïsme et humour 

BO Culte - Films d'Animation #13 : LES INDESTRUCTIBLES (Michael Giacchino, 2004), la renaissance d'une aspiration contenue

BO Culte - Films d'Animation #14 : AZUR & ASMAR (Gabriel Yared, 2006), un enchantement entre deux cultures

BO Culte - Films d'Animation #15 : VALSE AVEC BACHIR (Max Richter, 2008), la force émotionnelle du souvenir

BO Culte - Films d'Animation #16 : CORALINE (Bruno Coulais, 2009), inventivité débordante pour le cauchemar d'une petite fille

par Benoit Basirico - Publié le 18-06-2019

Vos avis