Calendrier films & séries Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurRépertoiresCritiques de B.O ActusPodcasts

 

UN PLAN SIMPLE (1998), une partition profonde pour la suspicion policière

un-plan-simple,elfman, - UN PLAN SIMPLE (1998), une partition profonde pour la suspicion policière
Benoit Basirico

- Publié le 19-09-2019




Danny Elfman retrouve Sam Raimi une troisième fois pour ce polar enneigé.



Cet article figure dans ces dossiers :  

• Liste B.O : Focus sur quelques musiques de Danny Elfman des années 1990



Danny Elfman retrouve Sam Raimi après "Darkman" (1990), "L'Armée des ténèbres" (1992), et avant "Spider-Man" (2002) et "Le monde fantastique d'Oz" (2013). Avec ce polar captivant situé dans un cadre glacial, enneigé, autour d'une histoire de cupidité financière, le réalisateur reprend l'univers de "Fargo" réalisé deux ans auparavant par les frères Coen (ses amis de toujours). Pourtant le compositeur ne reprend en rien la musique de Carter Burwell. Elfman exploite le potentiel géographique des terres enneigées du Midwest américain en élaborant sa partition à partir d'éléments folk rappelant plutôt le "U-Turn" d' Ennio Morricone composé un an plus tôt.

Ainsi, des aspects de western se dégagent de la musique, où les solistes (guitare, piano préparé) représentent l'affrontement entre les personnages, avec des thèmes discrets, des cordes minimalistes, pour une ambiance profonde, moins évidente que d'habitude chez Elfman. Surement sa partition la plus complexe, sans cuivres, avec également avec des flûtes, elle fonctionne par couches empilées, comme de la neige, pour signifier avec suggestion l'ambiguïté et la suspicion qui règnent dans ce drame mettant en vedette Billy Bob Thornton, Bill Paxton et Bridget Fonda.



Cet article figure dans ces dossiers :  

• Liste B.O : Focus sur quelques musiques de Danny Elfman des années 1990




Benoit Basirico

En savoir plus :

Vos avis