Quebec - Belgique - Suisse - Afrique

EN

VOIR

PLUS

Réalisateurs

Alfonso Cuaron  
Né le 28 Novembre 1961 à Mexico (Mexique).

Alfonso Cuaron

Cinéaste mexicain oeuvrant désormais aux Etats-Unis, son cinéma possède les atouts de la maîtrise technique hollywoodienne et la profondeur du cinéma d'auteur. Sa mise en scène, fluide et aérienne (caméra à l'épaule) et la photographie travaillée de ses films le rapprochent parfois des derniers Spielberg.

Incontournables du réalisateur

Après une longue carrière à la télévision et un succès au cinéma avec la comédie noire Uniquement avec ton partenaire, Alfonso Cuaron quitte son pays natal et se fait remarquer aux Etats-Unis avec la série Fallen angels pour laquelle il réalise de nombreux épisode, et récolte ses premières récompenses.

Son ascension à Hollywood est ensuite assez rapide : en 1993, il réalise Une petite princesse, pour lequel il reçoit un chaleureux accueil critique et public. Pour son troisième long-métrage, le cinéaste choisit de mettre en scène l'adaptation contemporaine du classique de Charles Dickens De grandes espérances (1998), avec notamment Ethan Hawke, Robert De Niro et Gwyneth Paltrow. Il collabore pour ces deux films avec le compositeur anglais Patrick Doyle (qui signera plus tard la musique de "Harry Potter & la Coupe de Feu").

Avec Y tu mama tambien en 2001, Alfonso Cuaron retourne au Mexique et signe son premier film en langue espagnole depuis dix ans, avec notamment Gael Garcia Bernal. C'est à cette époque qu'il fait ses premiers pas en tant que producteur, au sein de sa propre société, Bésame Mucho, installée dans les locaux de la Warner Bros. Très remarqué, le film reçoit de nombreuses récompenses, dont le Prix du scénario à Venise.

En 2003, remarqué par son travail sur Une petite princesse, le cinéaste est approché par la Warner pour mettre en scène Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban, aujourd'hui considéré comme le meilleur opus cinématographique de la saga. Il parvient à rendre réaliste l'univers magique du jeune sorcier avec la mise en scène fluide qu'on lui connaît aujourd'hui, tout en y instaurant une noirceur latente et poisseuse absente des premiers films de Chris Colombus. Il collabore pour l'occasion avec John Williams, qui signe là aussi la meilleure BO de la saga, plein de folie et d'émotion.

En 2006, le cinéaste se projette dans un futur inquiétant avec Les Fils de l'homme, une fable d'anticipation visionnaire avec Clive Owen, Julianne Moore et Michael Caine, où il évoque avec virtuosité un futur sombre mais réaliste, auréolé de nombreuses interrogations sur le contexte politique de notre société actuelle, notamment sur l'immigration. En outre, il coproduit Le Labyrinthe de Pan de son ami Guillermo Del Toro (les deux films sortant en France à deux semaines d'intervalle).

Alfonso Cuaron fait partie de cette génération de réalisateurs étrangers venus acquérir une maîtrise technique à Hollywood pour mieux exprimer ses idées personnelles au cinéma. En ce sens, on peut le rapprocher de Guillermo Del Toro avec qui il partage beaucoup de choses (notamment le mélange des genres), mais aussi plus symboliquement d'un Steven Spielberg, avec qui il partage une maîtrise technique hors pair doublée d'un propos étranger à la toute puissance américaine. Un cinéaste à suivre, sûrement l'un des plus prometteurs de sa génération.

Sylvain Rivaud
© Photo en médaillon : Par Mario Antonio Pena Zapatería de Irun, Spain (Flickr) [CC-BY-SA-2.0 (www.creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0)], via Wikimedia Commons
interview-price

interview

Rencontre : Steven Price, oscarisé pour GRAVITY

Steven Price, compositeur anglais lauréat de l'Oscar en 2014 pour GRAVITY, retrace son parcours, commente sa collaboration avec Alfonso Cuaron, et évoque son métier.

Dernières critiques

Vos avis