EN

VOIR

PLUS

Bruno Coulais

Bruno Coulais

Bruno Coulais est né le 13 janvier 1954 (Paris).

Bruno Coulais, né en 1954, est sans aucun doute l’un des compositeurs français les plus incontournables. Il y a eu les premiers pas dés la fin des années 80 auprès de Jacques Davila, Christine Pascal, Edouard Niermans, Agnès Merlet, puis le documentaire Microcosmos en 1996 (Claude Nuridsany & Marie Pérennou) fut un tournant. A partir de cette musique qui lui a valu son premier César, il enchaine à la fin des années 90 les films à succès dans les genres de la comédie (Belle maman, Serial Lover, Le Libertin), du polar (Déjà mort, Scènes de crime, Les Rivières pourpres), du film historique (Don Juan, Vidocq, Belphegor), de l’aventure (Himalaya, son second César)… Cette période s’achève avec le succès phénoménal des Choristes en 2004 (et 3 César). Alors compositeur français le plus connu du grand public, il décide de sélectionner ses projets plus méticuleusement, préserve quelques collaborations régulières (James Huth, Jacques Perrin, Frédéric Schoendoerffer) et noue de nouvelles relations, avec Alain Corneau (Le Deuxième souffle), Volker Schlöndorff, et surtout Benoît Jacquot (9 films). C’est à ce moment là qu’il se spécialise dans le cinéma d’animation (Coraline, Max & Co, Le Secret de Kells, Le Chant de la mer, Une, Drôle de petites bêtes).

Liens : • Son site • Agent :   JPAgency

Ses récompenses :  Prix France Musique-Sacem () •  César (....) •  World Soundtrack Awards (2022)

Ses B.O notables : Le Peuple Migrateur ( Jacques Perrin, Jacques Cluzaud, Michel Debats , 2001) • Genesis ( Claude Nuridsany, Marie Pérennou , 2004) • La Planète Blanche ( Thierry Piantanida, Thierry Ragobert, Jean Lemire. , 2006) • Le Deuxième Souffle ( Alain Corneau , 2007) • Les Choristes ( Christophe Barratier , 2004) • Coraline ( Henry Selick , 2009) • Microcosmos ( Claude Nuridsany, Marie Pérennou , 1996) • Himalaya, l'enfance d'un chef ( Eric Valli , 1999) • Les Adieux à la reine ( Benoit Jacquot , 2012) • A jamais ( Benoît Jacquot , 2016) • Le Peuple loup ( Tomm Moore & Ross Stewart , 2021) •

Interviews

"On finit toujours par faire la musique du metteur en scène, on croit qu'on est libre mais c'est d'abord un choix de mise en scène. "

"Dans les grosses productions en général, ce qui me fait surtout peur, c'est l'embourgeoisement. Dès qu'on veut travailler avec un quatuor à cordes, on vous fait comprendre que ce n'est pas assez riche pour le film. "

"J'adore faire des premiers films, comme si je recommençais à chaque fois. Ça me permet de ne pas m'embourgeoiser, d'apprendre."

"Ce que j'aime, évidemment, c'est sortir de la convention, de l'étiquette « musique de film », même si je ne sais toujours pas ce que ça veut dire. Pour moi, ce n'est pas un genre en soi. "

Interview B.O : Bruno Coulais pour LE PEUPLE LOUP, une musique de la métamorphose (Tomm Moore & Ross Stewart)


Vos avis