Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusPodcasts

EN

VOIR

PLUS

À quoi pense madame Manet (sur son canapé bleu)  (2018)

(novembre 2018) | Court-métrage



Manuel Bleton signe la musique de ce documentaire (52') irrévérencieux et iconoclaste de Hervé Le Roux sur le peintre Manet et (ses) femmes modèles.

[© Texte : Cinezik] •

À quoi pense madame Manet (sur son canapé bleu)

Autour de cette BO

Propos du compositeur

La musique originale (25' sur une heure de film) s'inscrit dans une bande son principalement constituée d'une voix off et de quelques morceaux du répertoire de la fin du 19ème siècle et du 18ème siècle. Mme Manet est issue d'une famille de musiciens. Elle est pianiste virtuose et la musique a toujours été très présente dans l'univers du couple Manet. Elle fait partie de leur vie. Certaines séquences du film y font directement référence.

La bande son, constituée de quelques bruitages, repose essentiellement sur la voix off. La musique a pour rôle d'accompagner, d'«habiller» naturellement la narration en soulignant certains passages ou en « dialoguant » avec le commentaire. Elle occupe donc une fonction déterminante et centrale. Elle en marque aussi les différents chapitres, aide à l'identification des personnages et amène ça et là des bouffées "d'air du temps."

J'ai constamment composé avec le son de la voix off d'Hervé comme guide. Il m'a donné peu d'indications sauf sur les placements et les durées. Son seul mot d'ordre: "Fais comme tu le sens!", m'a laissé libre de lui faire des propositions à la seule condition que le piano soit utilisé comme instrument dominant. J'ai quand même eu envie d'entendre un son d'orgue d'église sur une séquence pour renforcer le coté pompeux d'un personnage. Hervé a été surpris, a hésité longtemps et l'a finalement utilisé. La plupart du temps quand je lui faisais écouter les morceaux il me répondait tout de suite: 'j'aime beaucoup', et lorsqu'il prenait deux jours de réflexion, c'était pour revenir en me disant la même chose à quelques nuances près... peut être pourrais-tu changer ces quelques mesures, raccourcir un peu ici ou là? Lorsque je sentais que la musique pouvait durer plus longtemps que ce qu'il avait prévu je le lui proposais et il gardait... ou pas. C'est formidable de se dire que l'on peut travailler avec autant de liberté surtout quand on connait la précision et la minutie d'Hervé.

Presque tous les titres sont mélodiques, c'est ce qu'il désirait. Il les a placés et calés lui même et lorsque l'on a enregistré la violoniste (Noémie Le Borgne), il était là, très présent, impliqué et réactif. Je suis très heureux d'avoir travaillé avec lui. Et quand la musique a été terminée, quel bonheur de l'entendre me dire qu'il redécouvrait son film. En conclusion, si je devais résumer cette collaboration d'un mot qui convient aussi bien à l'expression musicale qu'à nos rapports de travail, je dirais: « Harmonie ».

Manuel Bleton

Nos articles sur cette BO

Autres BO du compositeur

Vos avis