Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusCannes 2019

EN

VOIR

PLUS

Americano  (2011)

(Novembre 2011) |


 

Pour son premier film, Mathieu Demy utilise des images du film "Documenteur" (1981) de sa mère Agnès Varda dans lequel on le voit enfant et dans lequel la musique était composée par Georges Delerue. Cette partition minimaliste au piano est prolongée dans le nouveau film par le compositeur Grégoire Hetzel qui propose ses arrangements.


 Interview B.O : Grégoire Hetzel, de Bourdieu et Desplechin à Corsini et Demy (Americano)


[© Texte : Cinezik] •
Americano

Tracklist (de la BO en CD ou Digital)

Morceaux présents dans le film

  • Georges Delerue - Musique originale du film « Documenteur » d'Agnès Varda
  • Grégoire Hetzel - Arrangements d'après Documenteur de Georges Delerue
  • Grégoire Hetzel - Variation 1 d'après Delerue
  • Grégoire Hetzel - Variation 2 d'après Delerue
  • Rufus Wainwright - Going to a town
  • Felipe Valdez Leal - Tu solo tu
  • The Doors - L. A. Woman
  • Moderat - A new error
  • Moderat - Rusty nails
  • Moderat - Seamonkey
  • Headphone Karaoke - Last night, a dealer saved my life
  • Johnny Jewel - Law of life
  • Dimitri Tiomkine - Degüello
  • Paul Kalkbrenner - Revolte
  • Paul Kalkbrenner - Altes kamuffel (Berlin Calling version)

Autour de cette BO

Propos du réalisateur/comédien sur la musique

La musique est celle de DOCUMENTEUR, composée par Georges Delerue en 1981. On l’a d’abord utilisée seule, comme un piano squelettique du souvenir. et puis, toujours dans l’idée de prolonger ce lien, j’ai demandé à Grégoire Hetzel d’écrire des arrangements de cordes qui viennent étoffer les thèmes, et les marier aux séquences d’aujourd’hui. Les autres musiques accompagnent ce que ressent Martin dans son trip. Par exemple, quand il prend la voiture pour filer vers le Mexique, on entend L.A. Woman, des Doors, je voulais que ça pète… Dans la boîte j’ai cherché plutôt des titres électro sombres et lancinants. (Moderat, Paul kalkbrenner…) et c’est Salma elle-même qui chante Going to a town, de Rufus Wainwright. Je n’ai pas sous-titré la chanson, mais on comprend le refrain, et ça donne une autre épaisseur au personnage : une femme qui a rêvé d’aller aux états-Unis, mais qui y a renoncé. C’est aussi une chanson que ne chanterait probablement jamais une prostituée de Tijuana… Sauf peut-être dans un conte ?

The Doors - LA Woman
(Mathieu Demy l'écoute dans sa voiture) 

A New Error - Moderat
(Dans la boite de nuit) 

Going to a town - Rufus Wainwright
(Salma Hayek chante cette chanson dans la boite) 

Nos articles sur cette BO

Autres BO du compositeur

Vos avis