Quebec - Belgique - Suisse - Afrique 

EN

VOIR

PLUS

Le Trou noir  (1980)

The Black Hole

Disney / Intrada (23 août 2011) - 0:55:05 | Réédition


Le score de The Black Hole, composé par John Barry, est essentiellement connu pour une seule raison : un thème principal très mémorable. Effectivement, tous ceux qui ont vu le film se souviennent certainement encore de cette valse répétitive mémorable qui sert de thème principal au film, surtout dans le générique de début et de fin du film.

[© Texte : Cinezik]
Le Trou noir

Tracklist

01. Overture (2:28)
02. Main Title (1:49)
03. That's It (1:43)
04. Closer Look (2:02)
05. Zero Gravity (5:48)
06. Cygnus Floating (2:06) 
07. The Door Opens (4:09)
08. Pretty Busy (:48)
09. Six Robots (1:57)
10. Can You Speak? (1:19)
11. Poor Creatures (1:41)
12. Ready to Embark (:44)
13. Start the Countdown (3:47)
14. Durant Is Dead (2:31)

15. Laser (1:01)
16. Kate's O.K. (2:49)
17. Hot and Heavy (2:43)
18. Meteorites (1:31)
19. Raging Inferno (:54)
20. Hotter and Heavier (1:59) 
21. Bob and V.I.N.C.E.N.T. (:54)
22. Into the Hole (4:56) 
23. End Title (2:34)

BONUS TRACK
24. In, Through... And Beyond! (2:46)

 

Lien d'achat :

Nos articles sur cette BO

Le thème de la valse est basé autour d'un motif envoûtant de sept notes répété inlassablement aux cordes (et doublé par une discrète touche de synthé pour le côté spatial du film) avec des cuivres plus imposants. Le thème est précédé d'un balancement de deux accords mystérieux aux cordes qui rappelle étrangement le début de 'Saturne' des Planètes de Gustav Holst (coïncidence ou ressemblance volontaire par analogie au sujet 'spatial' des deux oeuvres?). Ce balancement de deux accords mystérieux est d'ailleurs lié en lui-même au mystère du trou noir. La valse et son ostinato mélodique répétitif pourrait peut-être servir à exprimer l'impression d'un motif qui tourne sur lui-même, à l'instar du trou noir qui forme une figure circulaire et concentrique. Le thème est repris dans 'Zero Gravity' lorsque le Palamino doit affronter l'attraction du trou noir au début du film, Barry lui conférant un côté quasiment inquiétant et moins mystérieux dans cette scène (le tempo est aussi légèrement plus rapide par rapport au 'Main Title').

Le deuxième thème, nettement moins original et surprenant, est un thème héroïque cuivré dans la plus pure tradition hollywoodienne, entendu dans 'Overture' mais qui se retrouve en fait dans la séquence où les héros affrontent les robots pour sauver Kate (Yvette Mimieux). Ce thème héroïque s'inscrit dans la lignée des partitions épiques pour des 'Space-Opera' tendance Star Wars. Mais dans le même genre, on préfèrera sans aucun doute le thème héroïque de Battle Beyond The Stars de James Horner ou, plus tard, de The Last Starfighter de Craig Safan. Le problème de ce thème héroïque vient surtout ici de son côté kitsch et vieillot, un problème très localisé dans ce score puisqu'il ne concerne véritablement que ce thème à proprement parler. A vrai dire, son utilisation maladroite dans la séquence de l'affrontement contre les robots ('Laser') n'est guère heureuse et, en plus d'être très cliché, a tendance à rendre un peu ridicule la scène en question, surtout à cause du côté un peu simplet de ce thème. Il est donc fort regrettable qu'après l'exposition d'un thème principal aussi génial, Barry n'ait pas réussi à créer un second thème suffisamment fort pour pouvoir maintenir la comparaison avec le thème principal.

Le reste du score s'inscrit dans un registre nettement plus sombre, comme c'est le cas pour une pièce telle que 'The Door Opens' lors de la séquence où le capitaine Holland et ses amis s'introduisent dans le U.S.S. Cygnus, pièce essentiellement dominée par des cuivres sombres et des cordes intrigantes. On retrouve cette atmosphère souvent mystérieuse et intrigante (voire inquiétante) dans 'Six Robots' avec un côté vaguement mélancolique dans l'écriture des cordes, qui suggère que quelque chose de dramatique est déjà survenu à bord de ce vaisseau spatial. On ne pourra d'ailleurs qu'apprécier l'ambiance mystérieuse qu'apporte la musique au film. Plus agité, 'Durant Is Dead' évoque la contre-attaque pour tenter de s'enfuir du vaisseau spatial (comme dans 'Start The Countdown', avec une atmosphère bien plus inquiétante). Barry a alors recours à un ostinato aux cordes graves pour construire un contrepoint répétitif mais bien inscrit dans l'atmosphère globalement sombre de sa musique. La partition atteint finalement l'inévitable climax après quelques passages agités dans 'Into The Hole' pour la traversée finale du trou noir, sans aucun doute le morceau le plus sombre de tout le score (scène dans les enfers, etc.), avant un final plus héroïque et une dernière reprise de l'entêtant thème de valse pour le générique de fin.

Pour un score de science-fiction, The Black Hole est une partition orchestrale assez sombre, Barry ayant joué ici la carte du suspense et de l'atmosphère. On regrettera beaucoup le fait que le thème principal ne soit pas plus présent tout au long du film, de même que l'on regrettera aussi le fait que le thème héroïque ne soit pas mieux développé dans le film (on a pratiquement l'impression qu'il tombe comme un cheveu sur la soupe dans la dernière partie du film). Pour finir, on pourra peut-être reprocher à la partition de John Barry un certain manque d'entrain, car passé une introduction géniale, le reste a tendance à tomber dans une certaine platitude plutôt indigne du talent du compositeur, relativement peu inspiré par son sujet. Si le choix d'une approche plus sombre et atmosphérique sied à merveille au film de Gary Nelson, il est regrettable que Barry ne lui ait pas conféré un caractère plus développé, plus mémorable et surtout moins morcelé que dans le film. A noter que l'album jusqu'à récemment n'était disponible que par le biais d'un vieux LP publié à la sortie du film (qui omet d'ailleurs plusieurs morceaux du score) avant d'être réédité en numérique via iTunes. Au final, The Black Hole est un score sympa et assez méconnu de la part de John Barry. Malheureusement pour le score, les amateurs ne retiendront certainement que son excellent thème principal, le reste étant finalement d'un niveau plus moyen et dispensable. Dommage, car cela aurait pu être bien plus grandiose étant donné le sujet du film !

 

 

Quentin Billard

black-hole

parution

Le trou noir de John Barry

La partition de John Barry pour le film BLACK HOLE datant de 1980 est rééditée, l'occasion de se repencher sur son contenu musical qui n'est pas réduit au célèbre thème.

Boutique


En achetant cette BO sur Amazon par ce lien, vous apportez un soutien à notre site.

Voir toutes les dernières ventes

Autres BO du compositeur

Vos avis