Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusPodcasts

EN

VOIR

PLUS

The Brave One (A vif)  (2007)

Varèse Sarabande (11 septembre 2007) | Original Score [musique originale]



Dario Marianelli collabore pour la première fois avec Neil Jordan sur ce thriller avec Jodie Foster. Sa partition pour The Brave One apporte une émotion particulière au film de Neil Jordan, entre amertume tragique et suspense haletant.

[© Texte : Cinezik] •

The Brave One (A vif)

Tracklist (de la BO en CD ou Digital)

1. Erica
2. The Tunnel
3. Gun Shop
4. Corner-Shop
5. The Stranger Within
6. Death in the Subway
7. Back to the Crime Scene
8. On the Prowl
9. Alone
10. Death in the Car Park
11. No Going Back
12. I Saw Nobody, Nobody Saw Me
13. Wedding Cards
14. Identity Parade
15. Car Jam
16. Phone Messages
17. Retribution
18. The Aftermath

Nos articles sur cette BO

Marianelli axe sa partition autour d'un thème principal, ‘Erica', associé au personnage de Jodie Foster tout au long du film. Le thème se distingue par sa mélodie de 4 notes ascendantes de piano, soutenue par des cordes douces, une guitare solitaire et une nappe de synthé discrète. ‘Erica' évoque clairement l'isolement du personnage et sa perte d'âme, avec un soupçon de mélancolie discrète mais réellement touchante dans le film. Marianelli écrit un thème simple qui ne marque pas forcément les esprits à la première écoute, mais qui apporte néanmoins une émotion sincère aux images.

Tout bascule alors dans ‘The Tunnel', pour la terrible scène de l'agression au début du film. Marianelli utilise ici un violon soliste développant un thème grave et funèbre couplé à un orchestre sombre et agité, agrémenté de quelques touches électroniques sombres et atmosphériques. ‘The Tunnel' ne cherche pas ici à faire ressortir la violence mais à la contourner en la montrant sous un angle tragique et douloureux, adoptant une approche clairement élégiaque et poignante sur les images. Le compositeur soigne tout particulièrement ici ses orchestrations avec un certain classicisme d'écriture plus européen d'esprit. Mais le ton change radicalement à partir de ‘Gun Shop'. Marianelli utilise ici quelques percussions électroniques évoquant l'univers urbain du quartier de Manhattan, couplé à un orchestre agité et un nouvel instrument soliste : le violoncelle. Les percussions évoquent ici astucieusement le besoin de vengeance et la colère qui gronde en Erica, au moment où cette dernière part s'acheter une arme.

On bascule ensuite dans le suspense avec l'inquiétant ‘Corner-Shop', avec ses coups de contrebasses violents et ses effets sonores inquiétants durant la scène où Erica abat un dangereux individu dans une épicerie locale. ‘Corner-Shop' développe un nouveau thème, plus sombre et mélancolique, que l'on retrouvera aussi tout au long du film, et qui évoque la descente aux enfers d'Erica. A noter ici un travail très intéressant autour des sonorités électroniques, qui résonnent de façon quasi étrange voire obsédante. On retrouve ici le ton élégiaque du début de la musique, avec un travail remarquable mené autour du pupitre des cordes, et un sentiment d'amertume et de souffrance que l'on ressent à nouveau dans ‘The Stranger Within' et son piano solitaire, reprenant le thème sombre de ‘Corner-Shop'. Le suspense revient dans ‘Death in the Subway' pour la séquence où Erica abat deux dangereux individus dans le métro. La musique s'avère être ici plus dissonante, chaotique et menaçante.

L'action prend ensuite le dessus dans ‘On The Prowl' qui développe le thème funèbre de ‘The Tunnel' avec un orchestre plus rythmé et une rythmique électronique discrète. ‘On The Prowl' évoque clairement la détermination d'Erica à aller jusqu'au bout. Puis, la seconde partie de la partition oscille entre suspense et action entrecoupé de morceaux plus dramatiques. ‘Death in the Car Park' évoque ainsi la tension de la scène où Erica abat un homme qui était sur le point de violenter une prostituée dans une voiture. Marianelli utilise ici les sonorités orchestrales plus sombres avec toujours quelques traces d'électronique discret mais efficace. ‘I Saw Nobody, Nobody Saw Me' illustre un inquiétant jeu du chat et de la souris entre Erica et Sean durant la scène où la prostituée est sur le point de témoigner de la présence d'Erica sur les lieux du crime avant de se rétracter au dernier moment. Le compositeur utilise ici un superbe duo de violons solos amers et funèbres qui apporte un plus émotionnel aux images. On retrouve d'ailleurs une utilisation similaire des instruments solistes dans ‘Wedding Cards', qui oscille ici entre tension et mélancolie avec une certaine maestria. L'action culmine dans ‘Car Jam' où le thème funèbre du début devient plus massif et sombre sur fond de percussions électroniques avant d'exploser dans le final violent ‘Retribution', tandis que ‘Phone Messages' résonne de façon tragique et déchirante lorsque Erica va commettre son ultime acte de vengeance. Les instruments solistes apportent un souffle tragique poignant à un morceau d'une gravité saisissante, où l'on ressent ici aussi un style plus européen d'esprit et typique de Dario Marianelli. Le thème principal revient une dernière fois dans ‘The Aftermath', la boucle étant bouclée.

Dario Marianelli signe donc une partition sombre, mélancolique et élégiaque pour The Brave One, retranscrivant parfaitement à l'écran la souffrance et la colère qui hantent le personnage de Jodie Foster à l'écran. Sa musique apporte une certaine chaleur émotionnelle aux images du film de Neil Jordan, comme pour mieux témoigner du drame qui se joue sous nos yeux. Marianelli nous offre donc une partition riche et émouvante pour The Brave One, et même si l'ensemble demeure somme toute peu original et mémorable, on ressort quand même très satisfait de l'écoute de cette BO dans le film et sur l'album publié par Varèse Sarabande. Dario Marianelli confirme donc qu'il possède un certain potentiel qui ne demande qu'à être mieux approfondi sur des films qui l'inspirent vraiment, comme ce nouveau long-métrage signé Neil Jordan. En conclusion : une BO recommandée pour tout ceux qui s'intéressent de près ou de loin aux travaux du compositeur !

Quentin Billard

Autres BO du compositeur

Vos avis