Quebec - Belgique - Suisse - Afrique 

EN

VOIR

PLUS

Caprica  (2009)

La-La Land Record (30 juillet 2013) - 2 disques |


Le compositeur Bear McCreary retrouve les créateurs de la série "Battlestar Galactica" pour cette nouvelle série de SF (son pilote ainsi que ses 19 épisodes).

[© Texte : Cinezik]
Caprica

Tracklist

Disque 1:

1. Caprica Main Title
2. Caprica Abides
Music by Bear McCreary
Lyrics by Jane Espenson
Featuring Steve Amerson, vocals
From the Episodes: "Rebirth" and "Apotheosis"
3. Apotheosis
From the Episode: "Apotheosis"
4. All of This Has Happened
Music and Lyrics by Brendan McCreary
Performed by Young Beautiful in a Hurry
From the Episode: "The Imperfections of Memory"
5. New Cap City
From the Episode: "There Is Another Sky"
6. Lacey and the Cylon
From the Episode: "Rebirth"
7. Vergis' Dream
From the Episode: "Know Thy Enemy"
8. Pact of Brothers
From the Episode: "Dirteaters"
9. Grieving (Alternate Version)
From the Episode: Pilot
10. Control and Power
From the Episode: "Rebirth"
11. Caprica Buccaneers Theme
From the Episode: "Rebirth"
12. Burlesque
Remixed by Jonathan Snipes
From the Episode: "Ghosts in the Machine"
13. Amanda's Forgiveness
From the Episode: "False Labor"
14. Barnabus
From the Episode: "Retribution"
15. Cerberus Dance (Demo)
From the Episode: "Ghosts in the Machine"
16. Through the Paces
From the Episode: "Ghosts in the Machine"
17. Lacey's Test
From the Episode: "Blowback"
18. Clarice Willow
From the Episodes: "Rebirth," "Reins of a Waterfall" and
"Gravedancing"
19. Tauron Ceremony Song (Piano Sketch)
From the Episode: "There Is Another Sky"
20. Lacey and Zoe (Expanded Version)
From the Episode: Pilot
21. Capricoperatica
Music by Bear McCreary
Lyrics by Laura Kalpakian
Featuring Elissa Johnston and
Alessandro Juliani, vocals
From the Episode: "End of Line"

Disque 2:

1. Caprica Abides (Instrumental Version)
From the Episodes: "Rebirth" and "Apotheosis"
2. The Differently Sentient
From the Episode: "Apotheosis"
3. Amanda's Epiphany
From the Episode: "Rebirth"
4. Rites of Passage
From the Episode: "There Is Another Sky"
5. New Cap City Theme (Demo)
6. Voices of the Dead
Featuring Brendan McCreary, vocals
From the Episode: "Reins of a Waterfall"
7. The Dive Bar
From the Episode: "Rebirth"
8. The Cylon Whisperer
From the Episode: "The Heavens Will Rise"
and "Here Be Dragons"
9. Daniel Captures the Code
(Expanded Version)
From the Episode: Pilot
10. Dirteaters
From the Episode: "Dirteaters"
11. Healing Wounds
From the Episode: "Reins of a Waterfall"
12. Gemenon
From the Episode: "Unvanquished"
13. I Am a Man
Music and Lyrics by Brendan McCreary
Performed by Young Beautiful in a Hurry
From the Episode: "Gravedancing"
14. Was Love
Music and Lyrics by Jonathan Snipes
Performed by Captain Ahab
From the Episode: "Gravedancing"
15. Tamara Kills
From the Episode: "There Is Another Sky"
16. Here Be Dragons
From the Episode: "Here Be Dragons"
17. A Tauron Sacrifice (Expanded Version)
From the Episode: Pilot
18. Waltz for Zoe
From the Episode: "Unvanquished"
19. Death of the Guatrau
From the Episode: "Apotheosis"
20. Tauron Ceremony Song
Featuring Raya Yarbrough, vocals
From the Episode: "There Is Another Sky"
21. Graystone Plays Nomion Variations
Includes "Exploration" by Stu Phillips
From the Episode: "Rebirth"
22. Caprica Theme (Sketch)

 

Autour de cette BO

Tracklist de la BO du Pilote :

1. The Graystone Family (02:59)
2. Terrorism On The Lev (03:11)
3. Grieving (03:43)
4. Lacey and Zoe-A (04:05)
5. Cybernetic Life Form Node (03:12)
6. Zoe's Avatar (03:01)
7. Daniel Captures the Code (02:25)
8. A Tauron Sacrifice (02:42)
9. Amanda Graystone (03:02)
10. Joseph and Daniel (04:15)
11. Tamara's Heartbeat (01:39)
12. Delivering the Message (02:53)
13. Monotheism At The Athena Academy (03:31)
14. Children of Caprica (02:26)
15. Irrecoverable Error (02:44)
16. The Adama Name (01:36)
17. Zoe Awakens (02:19)
18. Caprica End Credits (03:37)

Nos articles sur cette BO

Bear Mccreary retrouve donc un instant l'univers qui a fait son succès pour composer la musique du pilote de la série préquelle à Battlestar Galactica : Caprica. Le compositeur délaisse donc un instant les mélodies et le terrain connu de la série pour se consacrer tout entier vers une écriture plus classique, construite pour orchestre de chambre. Et là encore celui-ci fait montre d'une maîtrise mélodique rafraîchissante, n'ayant pas peur de construire sa partition sur une thématique claire qu'il décline à n'en plus finir tout au long de ce long CD. Nous ne sommes pas ici encore dans le monde post apocalyptique dans lequel nous avait plongé et habitué Ronald. D Moore (Créateur, scénariste et producteur de Battlestar Galactica), mais à une époque plus lumineuse, civilisée et en rapport plus direct avec notre propre monde. L'approche de McCreary sera de son aveu même, bien différent que celle adoptée sur la série mère et même contraire. Là ou Battlestar évitait, à ses débuts, une musique symphonique, en préférant des motifs et des thèmes plus amples, au fil des saisons cette tendance s'inversa totalement pour terminer sur une musique épique, massive et totalement orchestrale. Caprica démarre elle par ses sonorités totalement classique, mais laissant entendre en sous main un fond plus tribale, guerrier et sec. N'en doutant pas, le point d'arrivée du développement thématique de Caprica sera le point de départ du canevas déjà posé de Battlestar.

La partition de McCreary repose sur une dualité simple entre deux thèmes associés à chacune des deux familles : Les Graystone et les Adama. Les premiers se voient dotés d'un long thème classieux et raffiné, pour des personnages issues de la bourgeoisie. Ils déclinent ce premier thème tout au long de la partition, celle-ci constituant son ossature principale. On retrouve ici le talent mélodique auquel le compositeur nous avait habitué dès la première piste de l'album, nous révélant, au fil des déclinaisons, le thème sous de nouvelles sonorités. Tantôt inquiétant, mystérieux ou mélancolique, et accompagné d'un ostinato à la harpe, ce thème est probablement la grande réussite du score. Le deuxième thème est quand à lui associé à la famille Adama, est bien plus direct dans sa construction, et rattaché à un instrument en particulier : le violon acoustique. Il s'agit ici d'évoquer les origines terrienne et fermière de Tauron, la planète d'origine de la famille et son bagage culturelle. Direct, noble, mais en même temps inquiétant, ce thème n'est pas sans rappeler celui de la destiné de Kara dans la saison 3 et 4 de la série originelle, lui aussi exécuté brillamment par Paul Cartwright. Que ce soit lors d'une utilisation solitaire ou au sein d'une construction mélodique plus importante (A Tauron Sacrifice), lui aussi est doté d'un ostinato qui fait figure de motif rituel accompagnant le thème, permettant encore une fois de faire passer un grand éventail d'émotions avec une même mélodie (Joseph And Daniel pour le déchirement, End Credit pour la noblesse). Caprica, avant d'être une histoire de science fiction, est une histoire de deuil. Du refus de l'effectuer, et de l'espoir de retrouver un jour l'être perdu. La partition est ainsi mélancolique, reprenant les thèmes sur un mode très empathique mais toujours très juste (Amanda Graystone, Grieving), mais sachant aussi se faire inquiétante au fur et à mesure que les deux personnages principaux se perdent dans cette quête perdue d'avance (Tamara's Heartbeat), et dont nous connaissons déjà l'issue tragique.

"Daniel Graystone and Joseph Adama are restrained characters, even during the most turbulent of family crises. Their emotions are kept hidden, out of sight from their peers and visible only to those closest to them. With the score, I strove to reach beneath their muted exteriors and reveal the longing, brooding emotions within. "
Bear McCreary.

La richesse thématique est encore une fois au rendez-vous lorsque McCreary attribue deux thèmes particuliers aux deux personnages féminin principaux de la série : Amanda et Zoe. Le compositeur plante ainsi les germes de ce que sera la musique de la série entière, et s'offre des pistes de développement possible afin d'élargir encore le spectre musical de sa partition. Le premier n'est ainsi que très peu présent dans le film, notamment au tout début de A Tauron Sacrifice. Le second se voit attribuer un motif lumineux, étrange tandis que le personnage assassiné en début de film reprend peu à peu vie sous une forme totalement cybernétique. Son thème évoque tant à la fois le bonheur des retrouvailles avec son père, que l'étrangeté de sa condition.

McCreary ne convoque directement le passif de ses monstrueuses partitions de Battlestar Galactica que deux fois. La première pour évoquer thématiquement la naissance de la forme originelle des Cylons, nous présentant l'entraînement et le véritable avènement de la race qui sera à l'origine de la destruction de l'humanité. Il convoque ici logiquement les fameux Taïko, instrument emblématique des premières partitions de la série (Cybernetic Life Form Node). La deuxième citation se veut beaucoup plus clair, reprenant sur un mode empathique le thème Wander My Friend, Saison 1, à savoir le thème principal de la famille Adama (The Adama name).

Dans l'attente du dernier album consacré à la musique de la quatrième et dernière saison (double CD, comprenant notamment la totalité de la musique symphonique du dernier épisode : Daybreak.), et qui s'annonce comme la plus grande partition jamais écrite pour une série télé, Caprica fait figure d'apéritif. Une partition raffinée, mélancolique, qui contribue de façon éclatante à la réussite du téléfilm/Pilote. En espérant que la musique de la série Télé qui suivra saura se diversifier et ne pas être bipolarisée de façon trop importante entre les deux thèmes principaux. Connaissant le talent du jeune compositeur, aucune inquiétude de notre coté. N'hésitez donc pas à vous rendre sur le blog de Bear McCreary, ou sur le tout nouveau site du BSG Orchestra qui promeut le groupe du compositeur exécutant en Live les meilleurs morceaux (ou en tout cas ceux se prêtant le plus à une interprétation en live) du score de la série, et permet d'écouter notamment les Credits de Caprica reprenant une grande partie des thèmes (http://www.bearmccreary.com/blog).

Adrien Pauchet
Remerciement à Victor Pirlot

 

home-caprica

analyse

CAPRICA : la partition mélancolique de McCreary

Caprica, préquelle à Battlestar Galactica, est composée par Bear McCreary. Avant d'être une histoire de science fiction, c'est une histoire de deuil.

Autres BO du compositeur

Vos avis