Calendrier films & séries Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusPodcasts

La Cloche tibétaine (Série)   (-1974)

• Série de Michel Wyn et Serge Friedman •

• Musique composée par Georges Delerue

Georges Delerue signe la musique des 7 épisodes de cette série de Michel Wyn et Serge Friedman, avec une partition illustrant la situation géographique (de Beyrouth à la Chine), dominée par les cuivres et les percussions. Pour introniser l’épopée, le compositeur crée une fanfare dont les premiers temps sont martelés par de puissants coups de timbales. 

[© Texte : Cinezik] • #GeorgesDelerue

La Cloche tibétaine

Sortie de la BO

Music Box Records (6 novembre 2020)

Lien d'achat :

Tracklist (de la BO en CD ou Digital)

Dans la collection "Les Grandes Musiques du Petit Écran"

1-17. LA CLOCHE TIBÉTAINE
1. Générique (01:34)
2. Le désert de Gobi (01:43)
3. La croisière jaune (01:16)
4. La Grande Muraille (02:56)
5. Le toit du monde (01:10)
6. Les nomades (01:20)
7. Les chevaux de fer (02:45)
8. L'escadron d'or (02:00)
9. Le cœur de la vieille Chine (01:10)
10. L'Afghanistan (02:04)
11. Les palais du Maharadjah (01:38)
12. Prisonnier du maréchal (01:47)
13. Le piège (01:39)
14. L'Afghanistan (2e partie) (02:02)
15. Les chemins de l'espérance (01:40)
16. Générique de fin (03:40)
17. Chanson de Suzy Dollar (02:17) Interprété par Sarah Sanders

18-36. SPLENDEURS ET MISÈRES DES COURTISANES

 

Voir le calendrier des B.O

Autour de cette BO

Autres BO de Georges Delerue


Georges Delerue a signé la musique d'autres films de Michel Wyn et Serge Friedman : Les Visiteurs (1980) • Le Mythomane (1981) •

Georges Delerue a également écrit la musique de : Love (1969) • Cent Mille Dollars Au Soleil (1963) • Tirez sur le pianiste (1960) • L'Important c'est d'aimer (1975) • Police Python 357 (1977) • La Nuit Américaine (1973) • Quelque part quelqu'un (1972) • Le Dernier Métro (1980) • Platoon (1987) • Salvador (1986) • Cartouche (1962) • Le Mépris (1963) • Jules et Jim (1962) • Le Diable par la queue (1969) • Le Corniaud (1965) •

Vos avis