Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusCannes 2019

EN

VOIR

PLUS

Croc-Blanc  (2018)

Quartet Records (27 mars 2018) | Original Score [musique originale]


 

Bruno Coulais signe la musique de ce film d'animation, premier film de Alexandre Espigares. On y entend aussi la chanson originale "You Will Find a Home" par Bonnie “Prince” Billy (alias Will Oldham). Gast Waltzing a écrit des musiques additionnelles.



[© Texte : Cinezik] •
Croc-Blanc

Tracklist (de la BO en CD ou Digital)

1. Castor-Gris (3:07)
2. Le nom de Croc-Blanc (3:03)
3. Beauty Smith (2:22)
4. Le combat de Croc-Blanc (2:26)
5. La bête majestueuse (4:20)
6. Curtis et Croc-Blanc (3:18)
7. Alpha (2:13)
8. La vie au village (2:21)
9. La perte de la mère (1:38)
10. La meute des loups (1:30)
11. L'impuissance de Wedon (2:17)
12. Les chiens de Castor-Gris (2:34)
13. Le départ de Croc-Blanc (3:28)
14. The Town and the Bad Dog - Gast Waltzing (2:01
15. The Beginning - Gast Waltzing (2:54)
16. The Rest, Bad Feel and Memories - Gast Waltzing (2:15)
17. Emotion and Hard Time - Gast Waltzing (1:38)
18. You Will Find a Home - Bonnie "Prince" Billy (3:41)

Lien d'achat :

Autour de cette BO

Propos du réalisateur

J'avais envie qu'il ose des sons plus expérimentaux. Je lui avais donné un cadre assez précis, mais à l'intérieur de ce cadre il était libre de ses mouvements. J'avais envie d'influences celtiques subtiles dans la musique. J'aime assez ces sonorités et j'ai pu justifier ce choix musical par le fait qu'à cette époque-là, beaucoup de colons venaient d'Irlande ou d'Écosse. Je voulais des instruments comme le fiddle, la flûte celtique, le Bodhran. Bruno m'a même rajouté un genre de cornemuse et un dulcimer. Je désirais aussi de vrais moments de silence. Qu'il y ait un équilibre entre la musique et son absence. Et BRUNO COULAIS m'a suivi dans cette direction. Aussi, je ne voulais pas de piano. BRUNO a été complètement d'accord, le piano étant un instrument d'intérieur, encombrant, avec un son presque trop sophistiqué et moins à même de retranscrire le côté « sans artifices » des grands espaces. Le seul piano que l'on entend dans le film est un piano mal accordé dans un saloon. L'idée était de jouer sur des sonorités plus brutes lorsque nous sommes dans le monde des animaux et de passer à une orchestration plus sophistiquée pour la civilisation. Je lui ai demandé de ne pas hésiter à aller chercher des sonorités très simples, comme p.ex. des bois qui s'entrechoquent ou des bruits de cailloux... des percussions du quotidien en quelque sorte.

Alexandre Espigares

 

Nos articles sur cette BO

Boutique


En achetant cette BO sur Amazon par ce lien, vous apportez un soutien à notre site.

Voir toutes les dernières ventes

Autres BO du compositeur

Vos avis