Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusCannes 2019

EN

VOIR

PLUS

La Maison de Cire  (2005)

House of Wax

Varèse Sarabande (25 mai 2005) - 42:22 | Original Score [musique originale]



Entre ambiances sombres et inquiétantes, petits choeurs "à la Elfman", grandes envolées orchestrales et passages d'actions trépidants, John Ottman parvient quand même à éviter l'ennui, voire même à surprendre son auditeur à quelques rares occasions, comme par exemple le morceau de fin, joué à l'orgue par John Ottman lui-même.

[© Texte : Cinezik] •

La Maison de Cire

Tracklist (de la BO en CD ou Digital)

1. Opening / Tantrum (3:28)
2. Ritual / Escape from Church (4:15)
3. Story of the Town (1:39)
4. Up in Flames (3:43)
5. They Look so Real (2:16)
6. Sealed Lips (3:56)
7. Brotherly Love (2:28)
8. Hanging with Baby Jane (3:36)
9. Paris Gets It (3:07)
10. Curiosity Kills (2:33)
11. Bringing Down the House (5:08)
12. Three Sons (2:28)
13. Endless Service (3:45)

Nos articles sur cette BO

Devenu habitué des slashers pour ados depuis qu'il en a lui-même réalisé un (URBAN LEGEND 2: FINAL CUT, qu'il a également mis en musique), John Ottman accumule les musiques de thriller sur sa filmographie, sans aucune prétention artistique. Il résulte de cette série de musiques une sorte de monotonie un peu lassante à la longue, qui, même si le compositeur essaie tant bien que mal de tirer le meilleur de lui-même à chaque film, fait beaucoup redondance, et n'affine que très occasionnellement un style orchestral peu subtil et un peu essouflé. Néanmoins, si l'on s'accorde sur le fait qu'il s'agisse ici d'une ènième musique de slasher qui ressemble à toutes les autres, ont pourra toujours apprécier la technique, plutôt bien huilée.

LA MAISON DE CIRE semble un poil plus intriguant que la moyenne, mais n'échappe pas à un synopsis certes rigolo, mais classique : un groupe d'amis se retrouve être la cible de deux assassins qui confectionnent des personnages de cire à partir de cadavres...

La bande originale n'est donc absolument pas originale, pour le coup, mais si vous aimez les musiques de flippe, massives et chaotiques, et les morceaux d'action charcutés mais efficaces, ce disque pourra certainement séduire votre oreille.

Entre ambiances sombres et inquiétantes, petits choeurs "à la Elfman", grandes envolées orchestrales et passages d'actions trépidants, John Ottman parvient quand même à éviter l'ennui, voire même à surprendre son auditeur à quelques rares occasions, comme par exemple le morceau de fin, joué à l'orgue par John Ottman lui-même. Un plaisir simple dont il serait dommage de se priver. En résumé : une musique fonctionnelle mais efficace, et relativement plaisante à l'écoute.

Sylvain Rivaud

Autres BO du compositeur

Vos avis