Quebec - Belgique - Suisse - Afrique 

EN

VOIR

PLUS

L'Homme qui voulut être roi  (1975)

Bay Cities - 0:30:26 | Original Score [musique originale]


Chef d'oeuvre de John Huston, The Man who would be King (L'Homme qui voulut être roi - 1975) permet de réunir deux grands acteurs dans un film d'aventure exotique dépaysant: le grand Sean Connery et Michael Caine. Leur prestation des deux amis anglais qui se mettent en tête de devenir riche en devenant les rois d'une région de l'inde, le Kafiristan, éblouit la mise en scène et les décors grandioses du film. The Man who would be King est un film aux décors grandioses, à la mise en scène épique... et avec une musique pourtant discrète et simple.

[© Texte : Cinezik]
L'Homme qui voulut être roi

Tracklist (de la BO en CD ou Digital)

1. The Man Who Would Be King (3:08)
2. Sikandergul (2:36)
3. Journey To Kafiristan (5:20)
4. The Kings March (1:58)
5. Bashkai´s (2:08)
6. Pushtukan (3:14)
7. The Dream (2:36)
8. Roxanne (3:15)
9. Dravot´s Farewell (3:40) *
10. End Title (2:31)

"Minstrel Boy" sung by Sean Connery & Michael Caine

Nos articles sur cette BO

Effectivement, selon les souhaits de John Huston lui même, Maurice Jarre a du composer une partition assez courte vu la grande longueur du film, et aussi assez discrète. En fait, ce qui est frappant lors de la première vision de ce film, c'est l'intervention de la musique au sein du film : toujours pour les scènes clés, de manière discrète. Effectivement, on remarque la musique de Jarre pour son côté solennel avec le thème principal, celui de la marche royale, thème aux accents britanniques.

Cette marche apparaît pour le générique de début de manière martiale, mais aussi lors de la bataille que mène Drevot (Connery) et Carnehan (Caine) contre les ennemis du peuple qu'ils veulent conquérir, celui du Kafiristan. Ce thème, etendu dans "The Man who would be King" et "King's March" apporte une idée d'aventure, de solennelité et d'héroïsme avec le courage de ces deux gentlemen anglais qui resteront fier jusqu'à la mort (ce thème me rappelle par moment la musique de "La Grande Vadrouille"). Mais l'autre facette du film se confond beaucoup plus avec l'univers oriental du film. Effectivement, parmi les quelques minutes d'héroïsme "British" de la partition, Jarre a écrit lui même de la musique orientale , pour souligner le cadre exotique du film : dépaysement est le mot qui convient le mieux pour décrire cette musique. Jarre a lui même étudié la musique des indiens dans sa jeunesse, et avec l'aide de quelques solistes indiens, au sein du National Philarmonic Orchestra, Jarre obtient une musique indienne de haut niveau. La célèbre anecdote est bien sur celle la "standing ovation" que portèrent les musiciens du National Philarmonic Orchestra aux solistes indiens de l'orchestre.

Cette musique indienne et exotique accompagne le voyage des deux compagnons dans le Kafiristan, mais décrit aussi le cadre naturel et culturel du pays. "Journey to Kafiristan" ou "Roxanne" en sont de bons exemples. Cette musique exotique se confond bien souvent avec la musique que jouent les indiens à l'intérieur du film, et il devient presque parfois difficile de savoir si la musique vient de l'intérieur de la scène ou du compositeur, ce qui prouve bien l'importance du lien que possède cette musique avec les images.

Bref, une musique qui se veut simple, sans souffle épique, courte, mais efficace, accompagnant l'aventure des compagnons anglais à la conquête de la richesse. Le thème royal reste marquant de par son aspect populaire et Britannique. "Devot's Farewell" reste la dernière plage à noter, celle des adieux de Devot qui meurt avec honneur sur le pont qu'il a lui même fait construire pendant qu'il était roi. Les deux compagnons se disent adieu en chantant la chanson anglaise "Ministrel Boy", hymne au courage et à l'honneur. The Man who would be King reste donc une partition simple, décrivant avec simplicité les deux aspects du film de Huston : l'aspect anglais et l'aspect oriental. Une musique simple pour un très grand film !

Quentin Billard

Autres BO du compositeur

Vos avis