Calendrier films & séries Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusPodcasts

<<<
<<<
<<<

La Mélodie   (2017)

• de Rachid Hami • En salle le 08-11-2017

B.O de Bruno Coulais



Bruno Coulais signe la musique originale du premier film de Rachid Hami tandis que le personnage de Kad Merad, violoniste qui enseigne son instrument dans un collège, fait répéter aux enfants "Shéhérazade" de Rimski-Korsakov.

[© Texte : Cinezik] •

La Mélodie

(novembre 2017)

Lien d'achat :

Autour de cette BO

Tracklist

"Woyala" - Tiranke Sidime

"Freedom" - Richie Havens
(Générique de fin)

Pièces de violon :

"Chaconne de la 2e partita en ré mineur" - J.S Bach

"Divertimento en ré majeur" - W.A Mozart

"Concerto pour violon en mi mineur" - F. Mendelssohn

"Shéhérazade" - Rimski-Korsakov

 

Propos du réalisateur

La première bande-originale que Bruno Coulais avait composée était très riche, très belle, mais elle sentimentalisait un peu le propos et ne correspondait pas à la sobriété recherchée. Bruno est un super partenaire de travail, on a beaucoup échangé, et très rapidement l'idée d'utiliser des percussions s'est imposée à nous. Bruno s'est inspiré de Bach pour les partitions, mais au lieu de les faire jouer au violon ou au piano, il a opté pour les marimbas dont le son, très léger, nous ramenait au conte. En ce qui concerne les musiques préexistantes, très rapidement la musique de Gill Scott-Heron s'est imposée pour accompagner la séquence du hangar. Et en ce qui concerne le générique de fin, nous avons très longtemps cherché, mais avec "Freedom" de Richie Havens, nous avons trouvé cette porte sortie à la fois élégante et sobre dont le film avait besoin.

J'avais défini les musiques existantes jouées par les enfants bien avant le tournage. Ma passion pour le cinéma m'ayant donné accès à la musique classique, j'avais déjà une idée précise de ce que je voulais. "Schéhérazade", le poème symphonique de Nikolaï Rimski-Korsakov, était idéal à travailler, car c'est un thème à la fois contemporain et baroque. Et, d'un point de vue dramaturgique, le magnifique petit solo de violon qu'il comporte me permettait de focaliser mon attention sur le personnage d'Arnold. J'ai aussi choisi la "Chaconne", qui me bouleverse, puis le "Divertimento" et Mendelssohn, deux thèmes plus complexes que David Naulin, le professeur de violon, m'avait proposé et que Kad Merad était capable de jouer. C'était un défi, mais il a travaillé dur et ça lui a permis de crédibiliser son personnage.

Rachid Hami 

Nos articles sur cette BO

Boutique


En achetant cette BO sur Amazon par ce lien, vous apportez un soutien à notre site.

Voir toutes les dernières ventes

Autres BO du compositeur

 Voir la filmo du compositeur  

Vos avis