Quebec - Belgique - Suisse - Afrique 

EN

VOIR

PLUS

A la poursuite d'Octobre Rouge  (1990)

The Hunt for Red October

Intrada (28 octobre 2013) | Réédition


Après avoir travaillé avec plusieurs grands compositeurs, comme Alan Silvestri (Predator), Michael Kamen (Die hard) ou Jerry Goldsmith (Medicine Man), voilà que John Mc Tiernan décide de confier le contrat à Basil Poledouris, et ce pour notre plus grand plaisir : sa BO pour ce film est un petit bijou.

[© Texte : Cinezik]
A la poursuite d'Octobre Rouge

Tracklist

1. Never Happened (00:41)
2. Hymn to Red October (Main Titles) (05:08)
3. Putin's Demise (01:04)
4. Tyler's Office/Ramius and the Doctor/Dallas Listens (02:44)
5. Course Two-Five-Zero/Interlude/Two-Five-Zero/Padorin Reads (01:25)
6. Ryan's Wheels (original version) (00:39)
7. Ryan's Wheels (revised)/Tupolov/Buckaroo (03:17)
8. The Line/Red Route I (04:15)
9. Ancestral Aid (02:16)
10. Plane Crash (01:51)
11. Ryan Lifts Off/Emergence (01:35)
12. Two Wives (02:45)
13. Chopper (04:09)
14. Submarine Dive/Necessary Force (02:50)
15. Outer DoorsOuter Doors (02:14)
16. Nuclear Scam (07:22)
17. Mini-Sub/Contact (03:18)
18. Tupolov's Torpedo/Torpedo Hits (03:29)
19. Kaboom!!! (06:21)
20. End Title (Ancestral Aid/Hymn to Red October [Main Titles]/Nuclear Scam) (04:36)

The Extras

21. Putin's Demise (album version) (01:03)
22. Red Route I (album version) (03:33)
23. Necessary Force (alternate mix) (02:23)
24. The Anthem of the Soviet Union (vocal) (01:06)

 

Lien d'achat :

Nos articles sur cette BO

A noter d'entrée le brillant hymne du film, 'Voktyabreh', chanté par un choeur russe héroïque sur un texte original de Poledouris : un grand moment de la musique de film ! Ce choeur russe est superbe, ressemblant à un chant communiste, on ne pourra bien sûr que penser aux fameux choeurs de l'armée rouge à l'écoute d'un hymne russe solennel et brillant ! Le chant illustre dans un premier temps la nostalgie des russes qui quittent leur terre natale, puis en seconde partie, pour le refrain, il représente la foi et le courage des russes déterminés à accomplir leur mission. D'entrée, on retrouve le grand Poledouris "choral" de Conan The Barbarian, avec une pièce brillante qui restera toujours parmi les classiques de la musique de film.

La musique de Poledouris est très forte à l'écran. Alors que la mise en scène de McTiernan est toujours aussi forte, Poledouris suit l'action et la tension du film dans des pièces comme le très sombre 'Plane Crash', séquence où un des protagonistes dit, pessimiste, que cette histoire va très mal se terminer, la tension montant alors d'un cran, ou bien l'excellent 'Chopper', avec un rythme de synthé pouvant représenter à l'écran le mouvement des hélices de l'hélicoptère qu'utilise Jack (Alec Baldwin) pour débarquer sur le sous-marin.

Evidemment, je ne pourrais pas passer à côté de 'Nuclear Scam', superbe musique qui, pendant près de sept minutes, illustre la séquence où le sous-marin est victime d'un sabotage provoquant une fuite d'un réacteur nucléaire. La musique est alors assez tendu, souligné par un ryhtme de synthé toujours présent, rapellant la musique de Robocop. Mais alors que le sous-marin remonte à la surface pour faire sortir les hommes de l'équipage, la musique reprend vite une proportion solennelle avec le retour de l'hymne, d'abord orchestral, puis avec le retour des choeurs russes, soulignant à la fois l'équipage et la détermination de Ramius à poursuivre sa mission malgré tout. En sept minutes, Poledouris fait preuve d'une brillance d'écriture éclatante. Le résultat à l'écran est splendide. Poledouris a su mettre en valeur la mise en scène déjà fortement réussie par McTiernan, ce qui fait que cette musique est difficilement détachable des images, l'écoute isolée restant assez moyenne par rapport au film.

Le sommet de l'action/tension est atteint dans le final, 'Kaboom!', lorsque le sous-marin doit finalement faire face à un double danger : un sous-marin ennemi qui le torpille, et un saboteur présent à l'intérieur de l'Octobre Rouge, qui sert à tout prix à faire couler l'engin. La tension est alors à son apogée, la musique utilisant beaucoup le synthétiseur ici. Percussions, ryhtmes et sonorités de synthé, cette excellente pièce, raccourcie sur le CD, permet à Poledouris de souligner la scène par une tension de plus en plus forte aboutissant à l'écran à l'explosion du sous-marin ennemi.

En bref, The Hunt for The Red October restera pour beaucoup un classique dans la musique de film. L'hymne russe est désormais indissociable du nom de Poledouris. De plus, cette BO permet au compositeur de réaffirmer de manière puissante son style action et ses fameux mélanges orchestre/synthé si personnel et qui ont fait la réussite de sa partition en 1987 pour le Robocop de Verhoeven. The Hunt for The Red October reste donc une importante oeuvre dans la musique de film à connaître ! Excellent !

 

Quentin Billard

Boutique


En achetant cette BO sur Amazon par ce lien, vous apportez un soutien à notre site.

Voir toutes les dernières ventes

Autres BO du compositeur

Vos avis