Quebec - Belgique - Suisse - Afrique 

EN

VOIR

PLUS

Ponyo sur la falaise  (2009)

Tokuma (JP : 16 juillet 2008) / Colosseum (FR : 3 mars 2009) - 1:07:16 | Original Score [musique originale]


Neuvième collaboration consécutive entre Joe Hisaishi et le maître de l'animation japonaise Hayao Miyazaki.

[© Texte : Cinezik]
Ponyo sur la falaise

Tracklist

1. Deep Sea Ranch [Shinkai Bokujyou]
2. Mother Sea [Umi No Okasan]
(Paroles de Wakako Kaku & Hayao Miyazaki, Musique de Joe Hisaishi)

3. Encounter [Deai]
4. Ura Town [Ura No Machi]
5. Kumiko [Kumiko-chan]
6. Ponyo and Sosuke [Ponyo to Sosuke]
7. Empty Bucket [Karappo No Baketsu]
8. Flash Signal [Hakkou Shingou]
9. I Become Human! [Ningen Ni Naru!]
10. Fujimoto - Fujioka Fujimaki, Nozomi Ohashi
11. Little Sisters [Imouto-Tachi]
12. Flight of Ponyo [Ponyo No Hikou]
13. Sunflower House in the Storm [Arashi No Himawari No Le]
14. Ponyo of the Fish of the Wave [Nami No Sakana No Ponyo]
15. Ponyo and Sosuke 2 [Ponyo to Sosuke 2]
16. Lisa's House [Lisa No Ie]
17. New Family [Atarashii Kazoku]
18. Ponyo's Lullaby [Ponyo No Komori-Uta]
19. Lisa's Determination [Risa No Ketsui]
20. Granmanmale
21. Night of the Meteor [Nagareboshi No Yoru]
22. Hot-Bulb Engine Ship [Pompom-Sen]
23. To the Sea of Dipnorhynchus [Dipnorhynchus No Umi E]
24. Fleet March [Sendan March]
25. Baby and Ponyo [Aka-chan to Ponyo]
26. Fleet March 2 [Sendan March 2]
27. Voyage of Sosuke [Sosuke No Koukai]
28. Tears of Sosuke [Sosuke No Namida]
29. Underwater Town [Suicyuu No Machi]
30. Mother's Love [Haha No Ai]
31. Tunnel
32. Toki [Toki-san]
33. Little Sisters [Imouto-Tachi]
34. Song of Praise for Mother and the Sea [Haha to Umi No Sanka]
35. Finale
36. Ponyo on the Cliff by the Sea [Gake No Ue No Ponyo] [Film Version]
(Paroles de Katsuya Kondo & Hayao Miyazaki, Musique de Joe Hisaishi)

Lien d'achat :

Autour de cette BO

Pour information, deux disques de la musique de film sont sortis au Japon, comme c'est le cas traditionnellement à chaque film de Miyazaki : un "image album" paru en mars 2008 avec 10 morceaux démo de Joe Hisaishi pour le film (un avant-goût de la BO), puis en juillet 2008 le véritable "score" du film (le CD représenté ici). C'est ce dernier qui est édité en Europe par Colosseum Records.

Nos articles sur cette BO

Premier avis

On attendait avec impatience le grand retour du duo Joe Hisaishi / Hayao Miyazaki sur les écrans, après Le Château Ambulant (2005). Le résultat est à la hauteur de nos attentes, puisque musicalement en tout cas (nous n'avons pas encore vu le film), le travail de Joe Hisaishi est digne de ses musiques précédentes pour le maître de l'animation : grand orchestre, thèmes nombreux et inspirés, ton enchanteur, envolées et même choeurs... La richesse sonore et mélodique est une nouvelle fois au rendez-vous. Mais tandis qu'on pouvait reprocher au musicien une certaine introspection sur les films précédents qui diluait un peu l'unité de la partition (particulièrement dans Le Château Ambulant), on retrouve ici une certaine simplicité proche de la superbe bande originale de Mon Voisin Totoro (1988). C'était d'ailleurs le ton que voulait retrouver Miyazaki pour ce film, destiné aux plus petits enfants. Hisaishi développe ainsi un thème joyeux et malicieux, d'une simplicité telle qu'elle peut être reprise en choeur par un enfant (c'est aussi la mélodie de la chanson générique, déjà célèbre au Japon). Parallèlement, il utilise les bois et des pizzicati de cordes de manière appuyée, comme dans Porco Rosso (1992), ainsi qu'un piano qui se veut rassurant : son style est toujours reconnaissable entre mille, cela ne fait aucun doute. Mais il peut aussi se faire plus opératique (c'est l'une des caractéristiques de ce score, qui n'hésite pas à lancer la cavalerie quand le film le permet). Hisaishi lorgne ainsi ouvertement du côté des "Walkyries" de Wagner, cuivres à l'appui, utilise une voix soprano à l'instar d'Ennio Morricone, et signe des passages d'action d'excellente tenue (bien qu'un peu répétitifs). Une partition contrastée et d'une profonde richesse, dont on n'a pas encore fini de découvrir toutes les subtilités, qui se dévoileront sans doute au fil de plusieurs écoutes. Reste cette (bonne) impression d'une musique simple et délicate, avant tout destinée aux enfants. Et ce même si Joe Hisaishi, en grand compositeur, sait y introduire des nuances complexes qui raviront les oreilles des auditeurs les plus exigeants. C'est ce qu'on appelle du grand art. Tout simplement.

Sylvain Rivaud

Notes de productions (extraits du dossier de presse)

A propos de l'influence des "Walkyries" de Wagner

En travaillant sur l'intrigue du film, Hayao Miyazaki écoutait souvent "La Walkyrie" de Richard Wagner, expliquant à ses collaborateurs que cette musique faisait circuler de l'adrénaline dans ses veines. L'opéra a donc eu une certaine influence sur le film. Le vrai nom de Ponyo, Brünnhilde, est celui de l'aînée des neufs soeurs Walkyries, celle que son père Wotan en colère endort à jamais d'un baiser magique. Un autre aspect du film de Hayao Miyazaki est directement inspiré des Walkyries, et de leur monde où les Dieux sont sur le point de mourir : comme Wotan, le chef des dieux, le père de Ponyo, Fujimoto, tente d'empêcher la fin du monde.

Les chansons de Ponyo sur la falaise

Ponyo sur la falaise comporte deux chansons originales. Les paroles de la première, "Mer, notre mère" ont été écrites par Wakako Kaku et Hayao Miyazaki, et interprétée par Masako Hayashi, sur une musique composée par Joe Hisaishi.Au Japon, les chansons sur la mer décrivent souvent celle-ci comme un paysage et un monde en soi. Comme on le chante dans la chanson "Umi" qui est enseignée aux enfants, "la mer est vaste et infinie". Mais Pour Ponyo sur la falaise, Hayao Miyazaki voulait une chanson qui parle de la mer d'une façon complètement nouvelle. Le réalisateur désirait une chanson sur la mer chantée par la mer elle-même. Un jour, il découvrit un poème de Wakako Kaku dans lequel la mer prenait la parole. Frappé par cette découverte, il s'inspira du poème pour écrire les paroles de "Mer, notre mère". Plus tard, le compositeur de la musique du film, Joe Hisaishi, trouve dans les notes que Hayao Miyazaki avait écrites à son intention un message qui accompagnaient les paroles de "Mer, notre mère" : « Cette chanson est basée sur le poème "Sakana" (Poisson) de la poétesse Wakako Kaku, qui figure dans son recueil de poésies "Umi no Youna Otona ni Naru". Ainsi naquit "Umi no Oskaasan" ("Mer, notre mère"), une nouvelle chanson sur la mer crée par Hayao Miyazaki, Wakako Kaku et Joe Hisaishi. En voici la traduction :

Les lys de mer ondulent
Dans un monde bleu
Innombrables frères et soeurs
Nous parlons le langage liquide et pétillant de l'océan

Te souviens-tu quand
Il y a de cela bien longtemps
Nous demeurions ici tous ensemble
Dans les profondeurs bleues de la mer ?

La méduse, les oursins, le poisson et la crabes
Etaient notre famille

La seconde chanson est celle du générique de fin, "Ponyo sur la falaise", dont les paroles ont été écrites par Katsuya Kondo (avec Hayao Miyazaki), chantée par Fujioka Fujimaki & Nozomi Ohashi, sur une musique de Joe Hisaihi. En voici la traduction :

Ponyo Ponyo Ponyo mignon petit poisson
Du plus profond de l'immense océan
Ponyo Ponyo Ponyo petite fille
Toute petite fille toute ronde

Je barbote, hop-hop, et je saute !
Regarde, j'ai des jambes ! Je vais courir !
Encore trop souples, je les agite
Regarde, j'ai des mains, attrape-les !

Quand je gambade avec elle, mon coeur fait cette danse
Tout contre moi, bisou câlin ! Tout contre moi, disou câlin !
C'est le petit garçon que j'aime, tout rose et si charmant

Ponyo Ponyo Ponyo mignon petit poisson
Du plus profond de l'immense océan
Ponyo Ponyo Ponyo petite fille
Toute petite fille toute ronde

Sniff-sniff-sniff, quelle merveilleuse odeur !
J'ai tellement faim, je vais manger !
Regardons bien autour
Je suis certaine qu'il regarde aussi

Quand nous rions ensemble, mes joues sont si chaudes
Je suis heureuse, bisou câlin ! Je suis heureuse, bisou câlin !
C'est le petit garçon que j'aime, tout rose et si charmant

Ponyo Ponyo Ponyo mignon petit poisson
Est venu dans la maison sur la falaise
Ponyo Ponyo Ponyo petite fille
Petite fille toute ronde et heuseuse

Paroles originales :

Ponyo Ponyo Ponyo sakana no ko
Aoi umi kara yatte kita
Ponyo Ponyo Ponyo fukurannda
Manmaru onaka no onna no ko
Peta-peta pyon-pyon
Asitte iina kakechao
Migi-migi-bun-bun
Otetewa iina tunaijao
Anoko to haneru to kokoro mo odoruyo
Paku-paku chu-gyu, paku-paku chu-gyu
Anoko ga daisuki
Makkakka no Ponyo Ponyo Ponyo sakana no ko
Aoi umi kara yatte kita
Ponyo Ponyo Ponyo fukurannda
Manmaru onaka no onna no ko

Boutique


En achetant cette BO sur Amazon par ce lien, vous apportez un soutien à notre site.

Voir toutes les dernières ventes

Autres BO du compositeur

Vos avis