Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusCannes 2019

EN

VOIR

PLUS

Orgueil et Préjugés  (2005)

Pride and Prejudice

Decca / UCJ (US : 15 novembre 2005
FR : 9 janvier 2006) - 0:41:22 | Original Score [musique originale]


 

Après avoir été découvert avec le film de Terry Gilliam, The Brothers Grimm, le compositeur italien Dario Marianelli revient avec Pride and Prejudice de Joe Wright et confirme à cette occasion qu’il est bien l’un des compositeurs de film les plus prometteurs de sa génération avec une partition romantique, douce et légère, qui prend la forme d’un grand concerto pour piano.



[© Texte : Cinezik] •
Orgueil et Préjugés

Tracklist (de la BO en CD ou Digital)

1. Dawn (2:40)
2. Stars and Butterflies (2:01)
3. The Living Sculptures of Pemberley (3:03)
4. Meryton Townhall (1:14)
5. The Militia Marches In (0:57)
6. Georgiana (1:37)
7. Arrival At Netherfield (1:42)
8. A Postcard To Henry Purcell (2:41)
9. Liz On Top of The World (1:24)
10. Leaving Netherfield (1:43)
11. Another Dance (1:15)
12. The Secret Life of Daydreams (1:56)
13. Darcy's Letter (3:59)
14. Can't Slow Down (1:11)
15. Your Hands Are Cold (5:25)
16. Mrs. Darcy (3:47)
17. Credits (4:47)

Nos articles sur cette BO

On pense souvent à Mozart (délicatesse de l’harmonie, mélodie subtile en forme de vagues, broderies, omniprésence du piano), à Chopin, à tous ces compositeurs du XIXème siècle (époque à laquelle se déroule l’histoire) qui ont donné une noblesse et une sensualité sans pareilles à l’écriture pour piano ("Dawn", "Mrs Darcy", "Leaving Netherfield"). On pense aussi à tous ces compositeurs de film qui ont illustré avec fougue et passion de grands films romantiques : Mark Isham, John Barry, etc…

Marianelli transcende ces références en les réunissant dans une seule et même musique : mélodies passionnées aux cordes, clarinette mélancolique ("End Credits"), frémissements d’accords et ostinati tremblants au piano ; tous les procédés sont réunis pour nous envoûter pendant une quarantaine de minutes, aidés en cela par le talent du grand pianiste Jean-Yves Thibaudet. On pourra citer parmi les plus belles pages de cette partition l’envolée pianistique et douloureuse de "Your Hands Are Cold", le glorieux "Liz On Top Of The World", la valse éthérée et rêveuse de "The Secret Life Of Daydreams".

Mais le score contient également d’autres morceaux, pauses stylistiques remarquablement composées par Dario Marianelli, et qui tranchent avec le reste : des danses celtiques baroques dans "Meyton Townhall" et "Can’t Slow Down", une marche militaire célèbre dans "The Militia Marches In" (on entend cette même marche dans Barry Lyndon), un solo au violon dans le style de Purcell, que l’accompagnement aux cordes mordernise à la fin de "A Postcard To Henry Purcell", une danse baroque dans "Another Dance".

Damien Deshayes

Autres BO du compositeur

Vos avis