Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusCannes 2019

EN

VOIR

PLUS

Robots  (2005)

Varèse Sarabande (28 mars 2005) | Original Score [musique originale]


 

John Powell signe-là une nouvelle musique colorée, fantaisiste et originale, voguant entre passages jazzy animés, mélodies tantôt rythmées, tantôt intimistes, et passages d'action tonitruands, qui font appel aux traditionnel "gros son" du studio Media Ventures cher à Hans Zimmer, au sein duquel John Powell a commencé sa carrière hollywoodienne.



[© Texte : Cinezik] •
Robots

Tracklist (de la BO en CD ou Digital)

1. Robots Overture
2. Rivet Town Parade
3. Bigweld TV / Creating Wonderbot
4. Wonderbot Wash
5. Train Station
6. Crosstown Express
7. Wild Ride
8. Madam Gasket
9. Chop Shop
10. Meet The Rusties
11. Bigweld Workshop
12. Phone Booth
13. Gathering Forces
14. Escape
15. Deciding To Fight Back
16. Attack Of the Sweepers
17. Butt Whoopin'
18. Homecoming
19. Dad's Dream

 

Nos articles sur cette BO

John Powell mélange le jazz, l'épique, le fantaisiste, l'insolite et le lyrique pour une partition proche de celle qu'il composa pour Chicken Run.. L'orchestre se mèle aux cuivres et aux percussions du Blue Man Group. Même l'accordéon des musettes est convoqué dans cette BO ludique qui ne fait pas pour autant oublier le style Mediaventure dans quelques pistes symphoniques très emmenées sans grandes originalités.

Benoit Basirico

Abonné des studios d'animation DREAMWORKS, le compositeur de FOURMIZ, de CHICKEN RUN ou de SHREK (co-écrites avec Harry Gregson-Williams, autre spécialiste de la musique d'animation hollywoodienne), John Powell signe-là une nouvelle musique colorée, fantaisiste et originale, voguant entre passages jazzy animés, mélodies tantôt rythmées, tantôt intimistes, et passages d'action tonitruands, qui font appel aux traditionnel "gros son" du studio Media Ventures cher à Hans Zimmer, au sein duquel John Powell a commencé sa carrière hollywoodienne.

Mais la comparaison s'arrête-là, puisque le style si inimitable de Powell est bien présent dans cette nouvelle partition, purement joussive de bout en bout sur le disque. Les quarante minutes du Varèse passent d'une traite, enchaîne morceaux de bravoure sur morceaux de bravoure, en mélangeant diverses sonorités insolites (percussions métalliques, boîtes...) et synthétiques (rythmes électros) au grand orchestre massif. Le style n'est pas sans rappeler les délires musicaux du compositeur sur FOURMIZ (1998) ou EVOLUTION (2001), pour le plus grand plaisir de nos oreilles ! Si le film ne s'annonce pas des plus passionnant (L'AGE DU GLACE du même Chris Wedge était déjà particulièrement médiocre), la musique de John Powell est des plus inspirées, dans la droite lignées de ses meilleurs partitions pour le cinéma d'animation, genre pour lequel il a incontestablement signé ses meilleures musiques. Un incontournable du genre !

Sylvain Rivaud

Autres BO du compositeur

Vos avis