Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusCannes 2019

EN

VOIR

PLUS

Sunny et l'éléphant  (2008)

Cristal Records (4 décembre 2008) | Original Score [musique originale]



Le japonais Joe Hisaishi retrouve la France après Le Petit Poucet (Olivier Dahan, 2001), avec cette partition rafraîchissante, certes innofensive mais agréable, pour un film destiné aux enfants.

[© Texte : Cinezik] •

Sunny et l'éléphant

Tracklist (de la BO en CD ou Digital)

1. Dara And Sunny, Arriving In Bangkok
2. Going To Beg
3. The Accident
4. Rescuing Dara
5. Poachers
6. Return Of The Patrol
7. Happy Together
8. Fire !
9. Boon'S Death
10. By The River
11. Ready To Fight
12. Go To The Temple
13. Waterfalls
14. Mysteries
15. Sunny'S First Patrol
16. Becoming A Man
17. They Got Prisoners !
18. So Close To Danger
19. Escape
20. Final Battle
21. Baby Tigers
22. Guilty
23. Cool !
24. Dara And Sunny, End Credits

Nos articles sur cette BO

Autant le dire tout de suite : la musique de Sunny et l'éléphant est à l'image du film qu'elle illustre : mièvre et pleine de belles intentions. Ce serait cependant un peu cracher dans la soupe que d'affirmer que le disque ne vaut pas le détour. Si cette musique demeurera sans nul doute parmi les compositions mineures de Joe Hisaishi, le thème développé ici est sincère, très premier degré, et figure parmi les réussites du compositeur. On y retrouve la fraîcheur et la candeur des musiques d'Hisaishi pour les films pour enfants (Mon Voisin Totoro mais aussi L'été de Kikuhiro), l'originalité en moins. L'orchestration, cependant, si elle ne parvient pas évidemment à égaler la richesse et la subtilité des couleurs qu'il développe pour les films de Miyazaki, est pourtant honorable et comporte son lot de surprises. Joe Hisaishi aime toujours expérimenter de nouveaux sons et intégrer quelques curiosités à l'orchestre (on peut entendre ici un dijeridoo, notamment). On retrouve malgré tout ses instruments solo favoris : les bois et bien sûr le piano, qui instaurent une délicatesse, une chaleur à la partition, qui évoque ici la complicité entre le jeune héros et son éléphante. Quelques moments de comédie ou d'actions ponctuent cette partition plutôt bien équilibrée dans son ensemble, certes peu inspirée, peu rythmée (c'est assez mou) mais toujours agréable à l'écoute. Une musique que l'on recommande donc particulièrement pour les enfants ou les amateurs de bandes originales sucrées teintées d'influences asiatiques.

En définitive, un score franchement honorable, qu'on remarque très largement dans le film. Pour une fois qu'un metteur en scène français a une vraie ambition musicale et qu'il n'hésite pas à mettre en avant le travail du compositeur à l'écran (le nom d'Hisaishi devenant même ici un argument de vente du film !), on ne va pas bouder notre plaisir. Des films français "musicaux" à ce point, on en redemande, autant qu'entendre de nouvelles musiques du maître japonais qui, avec le professionnalisme qui le caractérise, parvient toujours à rendre n'importe laquelle de ses partitions intéressante. Il ne reste plus qu'à espérer qu'un projet cinématographique d'une toute autre ambition lui échoue pour une éventuelle troisième collaboration française.

Sylvain Rivaud

Autres BO du compositeur

Vos avis