Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusCannes 2019

EN

VOIR

PLUS

Superman Returns  (2006)

La-La Land Records (5 décembre 2013) - 2 disques | Réédition


 

Le compositeur John Ottman retrouve son éternel complice Bryan Singer (USUAL SUSPECTS, X-MEN 2) avec cette suite très attendu du SUPERMAN de Richard Donner, où le musicien reprend la célèbre fanfare de John Williams. Un score solide parfait pour accompagner les nouvelles aventures de Superman version 2006.



[© Texte : Cinezik] • 0603497204861
Superman Returns

Tracklist (de la BO en CD ou Digital)

Disque 1

  1. As Time Goes By§*/The Planet Krypton§* 1:22 
  2. Main Titles§** 2:44 
  3. Dying Wish* 2:41 
  4. Homecoming*/Tell Me Everything§**/Stars in the Sky* 5:52 
  5. Memories§** 3:15 
  6. Put Here for a Reason§ */The World Keeps Spinning */Closet 
  7. Case*/Daily Planet* 2:22 
  8. Things Have Changed§*/Chip Off the Old Block * 1:41 
  9. Genesis Project*/ Like Sea Monkeys* 1:42 
  10. A Drop in the Bucket*/Is It Rite?* 3:09 
  11. Boosters Non-Responsive*/Rough Flight§**/Home Run§* 6:54 
  12. He's Back!* 1:37 
  13. Superman Scoop*/Eavesdropping* 1:19 
  14. To Lois' House**/You're Not One of Them** 2:52 
  15. Bank Job§** 3:23 
  16. Kitty Decoy§* 3:38 
  17. Supermania§* 1:07 
  18. Kryptonite* 0:34 
  19. Little Secrets§ 1:06 
  20. How Could You Leave Us? §** 7:05 
  21. They're Gone*/Bad Idea*/They Make Great Chandeliers*/ Beach Front 
  22. Property*/Lineage?* 3:35 
  23. Not Like the Train Set** 5:48 
  24. We Have to Go*/Who to Save? §* 3:00 

Disque 2
  1. Metropolis Mayhem§** 4:03
  2. Out to Sea§** 5:55 
  3. So Long Superman§** 7:12 
  4. Saving Superman**/Power of the Sun§ 5:29 
  5. Saving the World§** 6:22 
  6. In the Hands of Mortals** 1:16 
  7. Family Unit*/I Wanted You to Know** 5:15 
  8. Lex's Paradise*/Change of Heart**/Parting Words§* 4:55 
  9. Reprise§/Fly Away**§ 4:15 
  10. Return to Krypton§* (synth mockup) 5:05 
  11. Prelude§*/Main Titles§* (original extended version) 4:01 
  12. Daily Planet* (alternate) 0:21 
  13. GDIATFH Medley* (source) 0:44 
  14. Heart and Soul* (source) 0:39

 

Lien d'achat :

Nos articles sur cette BO

Pour Ottman, faire la musique de Superman Returns était une sorte de rêve, le compositeur avouant être un grand fan du Superman de Richard Donner (1978). Le défi était donc énorme pour John Ottman, qui souhaitait écrire une grande partition dans la continuité du célèbre chef-d’oeuvre de John Williams immortalisé par son non moins célèbre thème principal d’une popularité comparable à celle de Star Wars ou de Indiana Jones. Il a donc été décidé en toute logique de reprendre le thème d’origine de John Williams pour le réadapter dans la nouvelle partition de Superman Returns. Ainsi, on commence très vite pour le générique de début (‘Main Titles’) avec le retour de la célèbre fanfare héroïque à souhait et plus éclatante que jamais. Aucun doute possible à l’écoute de ce morceau triomphant, on lève immédiatement le poing vers le ciel en criant ‘Superman est de retour!!!’. Le score original de Ottman reste quand à lui dans la même veine, une grande partition 100% symphonique qui incorpore de nouveaux thèmes, à commencer par un Love Theme qui fait aussi office de nouveau thème de Superman et que l’on découvre dans toute sa splendeur ‘Little Secrets/Power of the Sun’. Ce thème romantique possède un côté à la fois majestueux et triste, personnifiant à merveille les sentiments de Superman face à Lois et à son envie de lui faire redécouvrir la magie de Superman, du temps où les gens considéraient encore avoir besoin de lui. A 1.20, on découvre dans ‘Little Secrets’ ce nouveau thème poignant assez étonnant de la part de John Ottman, qui n’avait jamais vraiment eu l’occasion jusqu’à présent d’écrire de belles mélodies de ce genre pour un film, un très beau thème empreint d’une certaine émotion et qui évolue tout au long du film. A 1.56, le thème est magnifié par un choeur puissant pour la séquence où Superman reprend des forces en puisant son énergie du soleil vers la fin du film, avant de partir affronter Lex Luthor.

Ce dernier a aussi droit à un nouveau thème, Ottman considérant que le fameux ‘March of the Vilains’ du score de John Williams ne collait pas tellement au personnage de Gene Hackman et qu’il fallait un thème bien plus sombre et menaçant pour Superman Returns, tout à l’image du personnage de Kevin Spacey. Ce thème est entendu dans ‘Not Like The Train Set’ pour la séquence où Lex Luthor utilise son canon à kryptonite pour créer un nouveau continent sur l’océan. Motif descendant et menaçant joué la plupart du temps par des cuivres graves, le thème de Lex Luthor renforce à merveille dans le film le côté dangereux du personnage et parvient à faire oublier le côté plus comique du thème d’origine de Williams qui, de toute évidence, n’aurait pas pu coller ici avec le personnage de Kevin Spacey. Sa meilleure reprise reste sans aucun doute la marche sombre entendue à 2.40 avec le motif joué aux trombones, un vrai thème de méchant sombre et agressif comme il se doit! Les choeurs sont quand à eux toujours présents pour renforcer les passages plus puissants et grandioses de la musique et du film. A noter à la fin de ‘Not Like The Train Set’ une superbe reprise de la triomphante fanfare de Superman lorsque ce dernier continue de sauver le monde. A noter un dernier thème qui ne sera repris qu’à deux reprises dans le film, celui de ‘Memories’, lorsque Clark, revenu à la ferme de sa mère adoptive, se souvient de sa jeunesse chez les Kent lorsqu’il apprit à maîtriser ses pouvoirs. ‘Memories’ nous permet d’entendre le thème associé à la jeunesse de Clark et à ses parents adoptifs, mélodie plus majestueuse magnifiée ici par des choeurs lorsque l’on voit le jeune Clark s’envoler dans les airs. Le thème sera réentendu une dernière fois vers la fin du film lorsque l’on reverra le personnage d’Eva Marie Saint.

Avec ses nouveaux thèmes et ses développements du thème de John Williams – ainsi que la reprise du ‘Love Theme’ d’origine de Williams dans un morceau comme le magnifique ‘How Could You Leave Us?’ – John Ottman élabore une grande partition symphonique à l’ancienne, avec son lot de morceaux d’action tonitruants, de passages plus émouvants et de reprises thématiques puissantes. On regrette juste le fait que le score, en regarde du magistral ‘Main Title’, souffre un peu de la comparaison avec le matériau de John Williams sur le plan plus technique et musical. On sent bien à quel point, malgré tous ses efforts, John Ottman n’a ni le savoir-faire ni la maîtrise technique de John Williams. Qu’à cela ne tienne, Ottman assume complètement son statut de jeune compositeur ayant appris sur le tas (Ottman n’a pas une réelle formation musicale, il s’est formé avant tout en tant que monteur et réalisateur!) et nous livre l’un de ses scores symphoniques les plus aboutis de toute sa jeune carrière. Des morceaux d’action énormes et démesurés comme le sauvetage de l’avion (‘Rough Flight’), le hold up de la banque avec ses percussions et ses excitants rythmes syncopés mélangeant influences de Williams et de Goldsmith (‘Bank Job’) ou le sauvetage final (‘Saving The World’) sont autant de déchaînements orchestraux que de moments où John Ottman nous prouve qu’il a atteint une certaine maturité d’écriture même si l’on sent toujours les influences dans sa musique. On sait pertinemment que John Williams aurait écrit quelque chose d’encore plus sophistiqué et complexe que ce qu’a fait Ottman, mais le résultat n’en demeure pas moins assez impressionnant et bluffant de la part du compositeur attitré de Bryan Singer! Mention spéciale à l’excitant ‘Rough Flight’ qui reste incontestablement LE morceau d’action incontournable du score de Superman Returns. L’émotion n’est aussi pas en reste avec la scène de l’envol de Superman/Lois (comme dans le film de 1978) dans le très beau ‘How Could You Leave Us ?’ qui reprend le Love Theme d’origine de Williams et développe le nouveau thème romantique d’Ottman dans toute sa splendeur et son intensité émotionnelle. Un morceau plus mélancolique comme ‘In The Hands of Mortals’ (scène à l’hôpital vers la fin du film) avec ses choeurs funèbres est du quasiment jamais entendu chez John Ottman, qui souhaitait depuis longtemps mettre en musique des scènes romantiques et plus apaisées que ce qu’il fait d’habitude. ‘Reprise/Fly Away’ conclut finalement cette grande aventure sur une superbe reprise puissante du Love Theme aux choeurs, avant d’enchaîner sur le Love Theme de Williams et la célèbre fanfare en guise de conclusion grandiose.

John Ottman rend donc un grand hommage au chef-d’oeuvre de John Williams avec sa nouvelle partition symphonique impressionnante pour Superman Returns. Néanmoins, aussi doué que puisse être Ottman, il n’a et n’aura jamais le talent et encore moins le génie de John Williams, et quand on l’écoute tenter d’imiter par moment le maestro, on se dit qu’Ottman a encore beaucoup de chemin à parcourir s’il espère un jour arriver à la cheville du grand maître de la musique hollywoodienne. Néanmoins, il faudrait être de mauvaise foi pour ne pas reconnaître toutes les qualités de ce grand score orchestral qui, à défaut d’être le nouveau chef-d’oeuvre du compositeur (on ne ressort pas du tout de l’écoute de Superman Returns aussi bluffé qu’on avait pu l’être sur le score de John Williams en 1978 !), apporte une énergie et une émotion véritable au film de Bryan Singer. Certes, l’ensemble n’a rien de follement original et manque parfois de surprise, d’imagination, mais qu’importe, John Ottman remplit parfaitement le cahier des charges et nous prouve qu’il possède quand même un certain savoir-faire qui ne demande encore qu’à évoluer et à mûrir. Néanmoins, de tout ce que le compositeur a pu écrire jusqu’à présent (en dehors de l’incomparable et exceptionnelle ‘claque’ musicale que représenta son chef-d’oeuvre Usual Suspects en 1995), Superman Returns est de loin l’une de ses partitions les plus abouties, sans être forcément la meilleure dans son genre. On regrette par moment un certain manque de personnalité et d’imagination dans la partition d’Ottman, qui aurait peut être pu se montrer encore plus radical dans certains de ses choix musicaux (comme le laissait par exemple sous-entendre un très bon morceau aux rythmes surprenants dans ‘Bank Job’). Dommage aussi que ses nouveaux thèmes, au demeurant fort sympathiques, ne laissent pas une impression aussi forte et puissante que ceux écrit par John Williams pour le film de Richard Donner. En conclusion, voilà un score solide parfait pour accompagner les nouvelles aventures de Superman version 2006, un score qui devrait faire sauter de joie tous les fans de John Ottman sans pour autant emporter systématiquement l’adhésion de tous les autres!

Quentin Billard

Boutique


En achetant cette BO sur Amazon par ce lien, vous apportez un soutien à notre site.

Voir toutes les dernières ventes

Autres BO du compositeur

Vos avis