Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusPodcasts

EN

VOIR

PLUS

Lara Croft : Tomb Raider, Le Berceau de la Vie  (2003)

Lara Croft Tomb Raider: The Cradle of Life

Varese Sarabande (26 Août 2003) - 1:00:00 | Original Score [musique originale]



Silvestri écrit une partition inspirée, atmosphérique, très bien construit : les thèmes ne manquent pas, avec des élodies massives, et surtout très rythmées, par une grande quantité de sons électroniques parfaitement intégrés à l'orchestre. Tout comme Jerry Goldsmith et Hans Zimmer, Alan Silvestri parvient ici à une osmose quasi-parfaite entre synthé et orchestre symphonique.

[© Texte : Cinezik] • 0075679982582

Lara Croft : Tomb Raider, Le Berceau de la Vie

Tracklist (de la BO en CD ou Digital)

1. Opening (1:39)
2. The Luna Temple (7:43)
3. Shark Attack (3:18)
4. "I Need Terry Sheridan" (5:41)
5. Arrival In China (1:46)
6. Captured By The Shay Ling (5:59)
7. Escape From Chen (4:19)
8. Flower Pagoda Battle (5:45)
9. Skydive Getaway (2:11)
10. Orb Transmission (1:42)
11. Journey To The Crade Of Life (6:24)
12. The Crade Of Life (6:33)
13. Pandora's Box (5:24)
14. "Not Meant To Be Found" (0:45)
15. Lara Croft -- Tomb Raider (0:51)

Nos articles sur cette BO

Après l'éjection du compositeur Graeme Revell (qui avait écrit le score du premier film), puis de Craig Armstrong, c'est Alan Silvestri qui est appelé à la rescousse par le réalisateur Jan de Bont afin de boucler la musique de ce blockbuster estival. Silvestri se trouve précisément libre suite à son éjection (lui aussi !) par Jerry Bruckheimer du blockbuster estival que fut Pirates des Caraïbes en 2003.

Excellent choix que celui de garder le compositeur mythique de Predator ou de La Momie: le Retour sur un film de cette envergure. Silvestri s'en tire haut la main avec une partition inspirée, atmosphérique, très bien construite, même si elle n'a pas, à la première écoute, la richesse mélodique qu'on pouvait attendre de lui sur un projet hollywoodien aussi "classique". Néanmoins, les thèmes ne manquent pas, et ils sont d'autant plus présents qu'il sont interprétés par un orchestre londonnien de 100 musiciens et un choeur de 40 personnes ! Mélodies massives, donc, et surtout très rythmées par une grande quantité de sons électroniques parfaitement intégrés à l'orchestre. Tout comme Jerry Goldsmith et Hans Zimmer, Alan Silvestri parvient ici à une osmose quasi-parfaite entre synthé et orchestre symphonique.

La durée très respectable de ce CD (60 minutes : exceptionnel chez Varèse Sarabande !) permet à chacun d'apprécier toutes les ambiances successives dans lesquelles la délicieuse Angelina Jolie plonge au cours du film (Chine, Afrique, etc...). Certains passages assez atmosphériques ne sont pas sans rappeler le "thème mystique" des Aventuriers de l'Arche Perdue (John Williams, 1981), l'une des meilleures BO d'aventure jamais composée. D'ailleurs, Silvestri fait ouvertement référence à Williams, mais après tout, Lara Croft n'est-elle pas l'égo féminin d'Indiana Jones ? Alliant musique électronique et orchestre symphonique massif, Silvestri parvient donc à créer des ambiances très efficaces et agréables à l'écoute, tout en développant un thème principal récurrent dans la plus pure tradition du leitmotiv hollywoodien. Une très bonne surprise pour un film qui, lui, n'est évidemment pas original. Mais à quoi bon, est-ce qu'on nous trompe sur la marchandise ?

La preuve que quelques décors exotiques et les formes généreuses de l'héroïne suffisent à inspirer le compositeur d'un bluckbuster estival, pour notre plus grand plaisir...

Sylvain Rivaud

Autres BO du compositeur

Vos avis