Calendrier films & séries Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusPodcasts

Transformers   (2007)

• Michael Bay • En salle le 25-07-2007

• Musique composée par Steve Jablonsky

Le compositeur américain Steve Jablonsky retrouve Michael Bay après The Island (2005) sur ce blockbuster teenage et vintage réussi et assumé, en composant un score électronique décomplexé à la fois rythmé et atmosphérique, avec de longs développements en crescendo. 

[© Texte : Cinezik] • 0093624992189

Transformers

Sortie de la BO

Warner Bros / Wea (9 octobre 2007) - 0:59:58

Tracklist (de la BO en CD ou Digital)

1. Autobots (2:33)

2. Decepticons (3:52)

3. All Spark (3:35)

4. Deciphering The Signal (3:09)

5. Frenzy (1:57)

6. Optimus (3:16)

7. Bumblebee (3:58)

8. Soccent Attack (2:07)

9. Sam At The Lake (2:00)

10. Scorponok (4:57)

11. Cybertron (2:46)

12. Arrival To Earth (5:27)

13. Witwicky (1:57)

14. Downtown Battle (1:33)

15. Sector 7 (2:05)

16. Bumblebee Captured (2:17)

17. You're A Soldier Now (3:28)

18. Sam On The Roof (2:03)

19. Optimus vs. Megatron (4:00)

20. No Sacrifice, No Victory (2:58)

Voir le calendrier des B.O

Autour de cette BO

En parallèle du Score, un ALBUM est édité chez Warner :

1. Linkin Park - What I've Done
2. Smashing Pumpkins - Doomsday Clock
3. Disturbed - This Moment
4. Goo Goo Dolls - Before It's Too Late (Sam and Mikaela's Theme)
5. The Used - Pretty Handsome Awkward
6. HIM - Passion's Killing Floor
7. Taking Back Sunday - What It Feels Like To Be A Ghost
8. Styles Of Beyond - Second To None
9. Armor For Sleep - End Of The World
10. Idiot Pilot - Retina And The Sky
11. Julien-K - Technical Difficulties
12. Mute Math - Transformers Theme

Nos articles sur cette BO

« Autobots » ouvre le film à l’aide du thème principal des autobots, thème « anthemic » qui évoque le combat du bien contre le mal, à l’aide de cuivres amples, de cordes, de percussions synthétiques et de choeurs féminins épiques quasi religieux - un élément récurrent dans la BO de « Transformers », les choeurs de femmes étant associés tout au long du film à Optimus Prime et ses compagnons. Par la suite, on découvrira un autre thème associé au cube, l’objet mythique que convoitent les Decepticons. Avec l’ouverture assez solennelle et épique de l’anthem des Autobots, le score de « Transformers » s’annonce clairement sous les meilleurs auspices et le reste ne nous déçoit pas !

A l’inverse des sonorités solennelles et pleines d’espoir des Autobots, le morceau « Decepticons » nous transporte dans l’univers plus noir et menaçant des Decepticons, les ennemis jurés des Autobots. La bonne idée vient ici de l’utilisation de choeurs d’hommes qui scandent à l’unisson de façon quasi machinale des paroles proches d’un code en morse, sur un rythme à trois temps. Steve Jablonsky renforce le côté maléfique des Decepticons à l’aide de ces voix graves démoniaques qui seront continuellement associées tout au long du film à Megatron et ses troupes de robots, le tout sur fond de loop électro et autres percussions synthétiques. Jablonsky continue de développer dans sa thématique cette idée d’espoir et de lutte pour la survie du monde tout au long du film, idée que l’on retrouve dans l’émouvant « The All Spark » qui développe le thème du cube joué par le violoncelle électrique de Martin Tillman sur fond de rythmes électroniques - et qui se rapproche ouvertement du thème principal. A noter que Jablonsky possède un tic reconnaissable entre mille : une tendance systématique à accompagner la plupart de ses mélodies par un ostinato de cordes staccatos (souvent sur deux notes). Ici aussi, on retrouve les choeurs féminins associés aux Autobots dans le film. Même chose pour le thème d’Optimus Prime dans l’émouvant « Optimus » (cf. le poignant « Bumblebee Captured ») et celui de l’anthemic « Bumblebee », thèmes qui sont présentés ici sous forme de version CD, puisqu’ils apparaissent de façon différente dans le film. « Bumblebee » nous permet d’apprécier une montée héroïque/solennelle particulièrement prenante, débouchant sur une puissante reprise du thème du cube (au cours de la scène où Bumblebee ouvre le cube). Ici aussi, on retrouve cette idée d’un espoir grandissant, de l’idée d’un avenir meilleur pour le monde, d’où le côté prenant, grandiose et inévitablement accrocheur de l’un des plus beaux morceaux du score de « Transformers ». Enfin, toujours dans le même ordre d’idée, « Arrival To Earth » illustre l’arrivée des Autobots sur terre avec un nouveau thème partagé entre violoncelle, cordes et choeurs aux sonorités clairement religieuses, symbolisant le Bien qu’incarnent Optimus Prime et ses alliés, venus sauver la Terre - autre morceau incontournable du score de Steve Jablonsky.

Passé la qualité des thèmes principaux du score, le compositeur - visiblement assez inspiré par son sujet - nous offre quelques autres moments forts comme « Soccent Attack » (scène de la première attaque des Decepticons sur Terre, dans une base militaire américaine) ou le redoutable « Scorponok » pour la scène où les soldats américains affrontent Scorponok dans le désert du Qatar. Le morceau est accompagné par un ostinato rythmique de basse/percussions électroniques entêtant, avec une pléiade de cordes staccatos et de cuivres massifs évoquant la démesure du combat. Enfin, le morceau débouche sur un nouveau thème héroïque très 80’s d’esprit, qui rappelle d’ailleurs curieusement le thème de « Assault » de John Carpenter. Autre morceau d’action de qualité particulièrement héroïque et prenant, « You’re A Soldier Now » et ses ostinatos rythmiques de loop électro/cordes avec quelques belles parties plus solennelles qui rappellent l’idée de la lutte pour l’avenir du monde. On retrouve ici les choeurs démoniaques des Decepticons, évoquant au passage la présence menaçante de Megatron et ses troupes. Les choeurs demeurent toujours présents, qu’il s’agisse des voix religieuses plus humaines des Autobots ou celles plus démoniaques des Decepticons. Aucun doute possible : l’utilisation des choeurs reste ici un élément majeur et indispensable à la partition de « Transformers ».

L’action se prolonge dans « Sam On The Roof » et sa reprise héroïque du thème du cube pour la confrontation finale dans les rues de la ville, sans oublier l’intense « Optimus Vs. Megatron » pour le duel final entre les deux ennemis jurés. Enfin, l’aventure touche à sa fin dans l’émouvant et puissant « No Sacrifice, No Victory », où culmine les thèmes d’Optimus Prime et le thème principal. A noter pour finir que Jablonsky nous offre aussi quelques moments plus légers - mais tout à fait dispensable - tels que « Sam At The Lake » ou « Witwicky », des morceaux illustrant la romance entre Sam et Mikaela, et qui s’inscrivent dans un style plus minimaliste/léger à la Thomas Newman, à l’aide de marimba, guitare et petites percussions, un style ‘comédie’ qui rappelle fortement le travail de Steve Jablonsky sur la série TV « Desperate Housewives » (dommage cependant que ces morceaux jurent un peu avec le reste du score).

Au final, Steve Jablonsky nous livre enfin un score idéal pour le film de Michael Bay, bourré d’émotions, de thèmes « anthemic » mémorables et d’idées musicales sympathiques qui apportent une énergie et une force indispensable aux images de « Transformers ». Hélas, comme toujours, on retrouve les défauts habituels du compositeur, à savoir des orchestrations d’une pauvreté hallucinante ou des facilités d’écriture bien souvent agaçantes. Et pourtant, la musique réussit malgré tout à véhiculer une certaine magie autant sur l’album qu’à l’écran - le CD omettant malheureusement quelques passages particulièrement mémorables, dont une reprise courte mais très prenante du thème héroïque de « Scorponok ». Malgré ses défauts, le score de « Transformers » est bel et bien une réussite de bout en bout, un score puissant dans la lignée de « Armageddon » ou « The Rock », qui devrait permettre de réconcilier quelques auditeurs avec le style « anthemic 90s » de Media-Ventures.

Quentin Billard

Autres BO de Steve Jablonsky


Steve Jablonsky a signé la musique d'autres films de Michael Bay : The Island (2005) • Transformers 2 : la revanche (2009) • Transformers 3 (2011) • No Pain no Gain (2013) • Transformers: l'âge de l'extinction (2014) • Transformers: The Last Knight (2017) •

Steve Jablonsky a également écrit la musique de : Steamboy (2004) • The Texas Chainsaw Massacre (2004) • The Texas Chainsaw Massacre : The Beginning (2007) • Vendredi 13 (2009) • Bloodshot (2020) • Freddy - Les Griffes de la nuit (2010) • Votre majesté (2011) • Battleship (2012) • Suspiria (2013) • Deepwater (2016) • The Gangster Squad (2013) • La Stratégie Ender (2013) • Du Sang et des larmes (2014) • Le Dernier chasseur de sorcières (2015) • Ninja Turtles 2 (2016) •

Vos avis