Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusPodcasts

EN

VOIR

PLUS

Tristan & Isolde  (2006)

Varèse Sarabande (US : 31 jan 06, FR: 7 fév 06) | Original Score [musique originale]



La compositrice Anne Dudley, qu'on avait rarement entendu depuis son chef d'oeuvre (American History X) revient avec cette adaptation de la célèbre fresque de Tristan & Isolde, sous la caméra de Kevin Reynolds. Une musique peu inspirée.

[© Texte : Cinezik] • 0884463125353

Tristan & Isolde

Tracklist (de la BO en CD ou Digital)

1. Young Tristan (3:03)
2. The Irish Raid (3:01)
3. The Queen’s Funeral (1:59)
4. A Different Land (1:21)
5. A King’s Lament (1:48)
6. Isolde’s Dream (2:49)
7. Two Loves Be One (1:07)
8. Ambush In The Forest (2:16)
9. A King’s Service (2:31)
10. Love So Alike (1:35)
11. Dangerous Game (2:12)
12. Warriors Begin (1:27)
13. Wedding Cortege (2:08)
14. Leaving Forever (1:50)
15. Back From The Dead (2:54)
16. My Face In Thine Eye (2:10)
17. The Tournament (2:21)
18. Betrayal (1:36)
19. I Dream Of You (1:46)
20. Living Without Love (2:46)
21. The Drawbridge Is Lowered (1:54)
22. Secrets In The Woods (3:16)
23. Tristan’s Final Stand (1:52)
24. None Can Die (3:22)

Nos articles sur cette BO

Si le disque commence plutôt bien avec de beaux morceaux (bien que de facture très classique - on a l'impression d'avoir déjà entendu ce type de musique assez souvent), les passages d'action (très cuivrés) sont d'une étonnante pauvreté ("Ambush in the Forest", "Wedding Cortege"). D'autres morceaux tels que "Back from the Dead", rythmés et aux sonorités vaguement celtiques (sans jamais être pourtant réellement convainquantes) sont néanmoins agréables à l'écoute. Les mélodies sont belles mais peu marquantes. L'utilisation du violon et de la guitare est sans grande originalité, pas plus que l'orchestration, lisse et sans grande prise de risque, et encore moins les airs "traditionnels" anglo-saxons. Dans le genre, Trevor Jones a fait bien mieux sur les hautement recommandables Excalibur ou Loch Ness. Dommage. Sur un sujet tel que celui-ci, on était en droit d'attendre davantage de fougue et de passages dramatiques et poignants. Mais peut-être que le film (qu'on imagine lui-même aussi fade et peu inspiré) n'a pas aidé Anne Dudley à parvenir à ses ambitions initiales.

Sylvain Rivaud

Autres BO du compositeur

Vos avis