Calendrier films & séries Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusPodcasts

We Are Marshall   (2006)

• McGinty Nichol •

• Musique composée par Christophe Beck

Le compositeur américain Christophe Beck se frotte au film sportif avec le réalisateur de Charlie et ses drôles de dames et Charlie's angels. Selon le label, une musique touchante, héroïque et émouvante.

[© Texte : Cinezik] •

We Are Marshall

Sortie de la BO

Varèse Sarabande (22 janvier 2007)

Tracklist (de la BO en CD ou Digital)

1. Theme From "We Are Marshall" (3:14)
2. Marshall vs. East Carolina (3:14)
3. Winning Is Everything (2:03)
4. Annie And Chris (1:01)
5. Breaking News (1:54)
6. Our Boys' Plane (3:08)
7. Aftermath (2:29)
8. Nate's Plea (2:54)
9. Dedmon's List (2:11)
10. Why Jack Called (2:30)
11. Sons Of Marshall (1:44)
12. Rebirth (1:36)
13. The Young Thundering Herd (2:10)
14. Back On Track (2:28)
15. Remembering #29 (3:49)
16. Marshall vs. Xavier (3:59)
17. Game Day (4:29)
18. Second Half (3:44)
19. Touchdown (2:18)
20. From The Ashes We Rose (3:34)

Voir le calendrier des B.O

Autour de cette BO

Nos articles sur cette BO

Christophe Beck est décidément un compositeur très prisé en ce moment à Hollywood. Multipliant les projets à une vitesse ahurissante, Beck nous a offert récemment des partitions aussi diverses que The Pink Panther, Garfield: A Tail of Two Kitties, The Sentinel, etc. Avec We Are Marshall, Christophe Beck nous offre ce qui reste l’un de ses meilleurs scores de l’année, sans être pour autant renversant d’originalité ni même follement mémorable (de toute façon, il y a bien longtemps que l’on attend plus rien d’original de la part des artisans hollywoodiens).

Le score s’articule autour d’un thème principal ample et émouvant comme on aurait pu s’y attendre, exposé fièrement par la trompette de Malcolm McNab dans ‘Theme from We Are Marshall’ avec un orchestre majestueux et solennel. Le thème rappelle par moment certaines musiques lyriques de films de guerre tels que Saving Private Ryan de John Williams ou Band of Brothers de Michael Kamen, avec un soupçon de James Horner par moment (on sent de grosses influences des temp-tracks ici !). Le côté élégiaque, vibrant et solennel du thème principal illustre parfaitement l’idée de la résurrection d’une équipe et de la quête de la victoire pour l’hommage et le souvenir de l’ancienne équipe disparue. Beck casse ensuite le schéma orchestral habituel dans la seconde partie de ‘Marshall Vs. East California’ où il utilise des percussions dans un magnifique solo endiablé accompagnant un match de football vers le début du film, le genre de rythmes entraînants que l’on entend parfois dans certains matchs aux Etats-Unis. La partie plus intime est dévoilée avec ‘Winning Is Everything’ où Beck combine vents, cordes, piano, petites percussions et guitare avec une grande fluidité. ‘Annie and Chris’ dévoile même un très joli Love Theme pour cordes, vents et piano.

Le ton s’assombrit considérablement avec ‘Breaking News’ lorsque la population apprend le terrible crash aérien qui a décimé toute l’équipe au complet. Beck utilise ici des cordes dissonantes et graves avec des timbales funèbres et des motifs tournoyants de vents hypnotisants et inquiétants. L’apparition des cuivres vers la fin du morceau achève de rendre le tout résolument funèbre, pessimiste et dramatique. La musique laisse alors la place à la mélancolie dans l’élégiaque et poignant ‘Our Boys’ Plane’, sorte de lamentation pour voix féminine, piano et cordes. La guitare revient dans ‘Aftermath’ alors que la mélancolie devient plus prononcée avant de céder la place au thème principal repris par la trompette soliste de façon vibrante et émouvante, symbolisant l’espoir d’un nouvel avenir pour l’équipe de l’Université Marshall. Si la partie intime se développe dans ‘Nate’s Plea’ puis ‘Dedmon’s List’ et ‘Why Jack Called’ où Christophe Beck mélange piano/guitare/orchestre avec un certain doigté, ‘Sons of Marshall’ nous propose un très beau duo pour piano et violoncelle (interprété par le grand Steve Erdody), morceau sur lequel plane une once de mélancolie, de douceur, de contemplation. Avec ‘Rebirth’, l’équipe Marshall renaît tel le phénix de ses cendres, et ‘The Young Thundering Herd’ nous permet de réentendre la marche de ‘Marshall Vs. Earth California’ accompagnant ici une superbe reprise du thème principal quasi héroïque et déterminé alors que la nouvelle équipe Marshall entame son premier match quasi historique. ‘Remembering #29’ nous permet quand à lui de retrouver le ton plus sombre et amer de ‘Our Boys’ Plane’ peu de temps avant que l’action reprenne le dessus dans le superbe ‘Marshall Vs. Xavier’, où Christophe Beck confirme son talent pour les gros morceaux d’action cuivrés et percussifs, traversés ici d’élans héroïques parfaitement adaptés à l’ambiance des matchs de football américain au rythme effréné. Ce morceau, entrecoupé d’un ‘Game Day’ plus lent, débouche sur un second tour de force orchestral, ‘Second Half’, avec ses rythmes martiaux et ses cuivres massifs qui rappellent par moment bon nombre de partitions action/aventure de John Debney, traversé ici par un superbe ostinato de percussions. La musique trouve alors sa conclusion sur l’inévitable triomphe final ‘Touchdown’ où le thème est repris dans toute sa splendeur par une fanfare glorieuse, puis dans le solennel ‘From The Ashes We Rose’ pour célébrer la victoire finale de la nouvelle équipe Marshall.

Avec We Are Marshall, Christophe Beck ne confirme certes pas qu’il est un compositeur de premier plan mais nous prouve néanmoins qu’il peut prétendre rivaliser avec les plus grands, même si sa musique manque encore cruellement d’ambition, de personnalité, d’originalité. Décidément à l’aise dans tous les styles (comédie, action, thriller, drame, etc.), Beck nous livre pour We Are Marshall un nouvel opus symphonique très conventionnel pour un film de sport que l’on annonce lui aussi très conventionnel. Mais que ce côté conventionnel ne nous empêche pas pour autant d’apprécier le score à sa juste valeur, illustrant toute l’émotion du film de McG avec sobriété et respect, même si une fois encore on aurait aimé entendre quelque chose de plus personnel et de plus mémorable.

Quentin Billard

Autres BO de Christophe Beck


Christophe Beck a signé la musique d'autres films de McGinty Nichol : Target (2012) •

Christophe Beck a également écrit la musique de : Elektra (2005) • La Panthère Rose (2006) • The Sentinel (2006) • Garfield / Garfield: A Tail of Two Kitties (2004) • Jackpot (2008) • La Reine des neiges 2 (2019) • La Panthère Rose 2 (2009) • Like a Boss (2020) • I Love You, Beth Cooper (2009) • Panique aux funérailles (2010) • Waiting for Superman (2010) • Red (2010) • Bienvenue à Cédar rapids (2011) • Le Casse de Central Park (2011) • Les Muppets (2015) •

Vos avis