Calendrier films & séries Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurRépertoiresCritiques de B.O ActusPodcastsCannes 2021

 

Cannes #10 : Armand Amar hors la loi et Michael Stevens sur des limaces

21 mai 2010

hors_la_loi,amar,loong_boonmee_raleuk_chaat,pieds_nus_sur_limaces, - Cannes #10 : Armand Amar hors la loi et Michael Stevens sur des limaces

- Publié le 21-05-2010




Le compositeur Armand Amar retrouve le réalisateur Rachid Bouchareb sur HORS LA LOI, Michael Stevens compose son premier film français PIEDS NUS SUR LES LIMACES, tandis que le film thaïlandais LOONG BOONMEE RALEUK CHAAT nous invite à la méditation.

Retour vers NOTRE ESPACE CANNES 2010

Pour HORS LA LOI en compétition, Armand Amar retrouve Bouchareb après "Indigènes" et "London River" pour une partition épique, illustrant l'action. Le réalisateur voulait une partition épique pour éviter l'aspect trop documentaire du sujet. Le film est efficace dans le genre polar-western, mais pêche par un manque de profondeur dans ses personnages (on ne s'attache pas à eux comme ce fut le cas sur "Indigènes", et le personnage féminin est sous-exploité). La musique n'en fait pas trop, à sa juste place au milieu des batailles.

Dans LOONG BOONMEE RALEUK CHAAT, le thaïlandais Apichatpong Weerasethakul instaure une atmosphère méditative, à base d'un bruit sourd très Lynchien, de bruits de grillons, faisant exister la forêt, l'ambiance moite près d'une rivière... pour clôturer dans un bar avec une musique populaire locale, s'échappant pour cette fin de film du sacré et des histoires de fantômes et de créatures étranges qui le hantait. Magnifique film contemplatif et sensoriel, étrange et beau à la fois.

A la Quinzaine des réalisateurs, PIEDS NUS SUR LES LIMACES est le second film de Fabienne Berthaud avec Diane Kruger et Ludivine Sagnier. Son premier film, "Frankie" était composé par Cocorosie. Ici, elle fait appel à l'américain Michael Stevens, compositeur pour Eastwood de "Iwo Jima", "Gran Torino" et "Invictus"
Stevens est arrivé au montage avec ses guitares, un synthé… Il s’est mis devant l’écran et a commencé à jouer. Ses instruments ne sont plus jamais repartis. Michael s’est installé un studio dans la cave de la production. Il composait les morceaux au fur et à mesure, qu’il est ensuite allé enregistrer à Budapest.
Sont venus s’additionner quelques-uns de ses copains : Manu Katché, Kyle Eastwood, Crofton Orr et Scott Barnhill…

Retour vers NOTRE ESPACE CANNES 2010
Benoit Basirico

En savoir plus :

Vos avis