Calendrier films & séries Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusPodcasts

 

Trent Reznor et Daft Punk innovent en matière de BO en ligne
Tendance

- Publié le 09-10-2010
tron_legacy,social_network,bangalter, - Trent Reznor et Daft Punk innovent en matière de BO en ligne


Les sites officiels de BO ne sont pas une nouveauté, plusieurs labels ou distributeurs ont depuis quelques années investi la toile, mais sous la forme minimale d'une page commerciale proposant l'achat du disque avec le teaser du film. En cette rentrée 2010, un cap semble avoir été franchi dans cet exercice de promotion sur le net, grâce à des artistes extérieurs au cinéma, habitués de pousser toujours plus loin le curseur de la création et d'invertir de manière habile la toile : Trent Reznor et Daft Punk.

Ce n'est pas nouveau, les labels et distributeurs proposent déjà l'achat de leur BO en ligne depuis plusieurs années via un site dédié (ou juste une page) :
TWILIGHT ECLIPSE a proposé sur son site (http://www.eclipsesoundtrack.com) un blog avec une boutique et des vidéos, THE DARK KNIGHT (http://www.thedarkknightscore.com) a aussi sa boutique avec quelques news, l'écoute en streaming et des vidéos de sessions d'enregistrement. Tout cela demeure tout de même prévisible. Même AVATAR, film qui s'annonçait révolutionnaire, ne l'est pas sur la toile, en proposant une boutique, le teaser, avec comme seuls bonus (dans la rubrique "Extra") la possibilité de charger des Widgets et d'écouter le thème en streaming.

Deux cas proposent une visibilité inédite de la BO grâce à l'expérience de deux artistes de l'industrie musicale (plus en avance que l'industrie cinématographique en matière de promo numérique).


THE SOCIAL NETWORK - Trent Reznor

http://nullco.com/TSN/

En apparence, ce site s'avère classique : le teaser, la boutique, et le tracklisting. Mais là où l'artiste Trent Reznor innove, c'est dans la possibilité d'offrir en téléchargement 5 pistes plusieurs semaines avant la sortie du disque, en contrepartie d'un mail. C'est astucieux pour obtenir des adresses, et l'internaute est ravi de découvrir en avant-première la musique. Le musicien procède de la même manière pour ses propres albums avec son groupe Nine Inch Nails en ayant proposé des albums entiers en téléchargement gratuits (en bas débit).

La singularité est aussi dans la multiplicité des supports à disposition et à prix réduit, exploitant au maximum les possibilités d'aujourd'hui : le digital (au prix imbattable de $5), le CD (à $8), le Blu-Ray, et même le Vinyl, avec pour chaque vente physique, le digital inclus en téléchargement.

La simplicité est aussi une singularité, car malgré la profusion des capacités d'achat, une seule page est proposée, aucun clic n'est nécessaire. Myspace est passé par là et la mode du "One Page" s'affirme. Et aucun éditorial vient parler du film, aucune news : direct au but, le commerce ne se déguise plus et devient même projet créatif en soi.
Cette démarche marketing a été inventée par Apple, au design épuré, à la com ciblée, et au caractère marchant tellement évident qu'il devient communautaire et adictif.

TRON LEGACY - Daft Punk
http://www.tronsoundtrack.com/

Après avoir cliqué sur la jaquette de la BO en guise d'accueil, une interface futuriste se présente à nous avec en arrière plan l'écoute de la musique. Loin des conventions du web, misant sur le créatif, nous tâtonnons d'abord pour savoir où cliquer (aucun menu, ni lien-texte).
Nous trouvons évidemment les possibilités d'achat avec un "Buy Now", mais l'ensemble demeure obscur. Un mystère est entretenu sur le fait que nous n'ayons pas toutes les clefs pour pénétrer dans le site (comme ce clavier virtuel invitant à entrer son mail et son nom, sans savoir dans quel but, ou des liens morts sur certaines zones). Cela s'avère intelligent et efficace pour tisser son réseau pour la promotion avec comme astuce : vendre un produit sans trop en dire.
Et là aussi, l'unique page est de rigueur, aucun texte vient détailler la genèse, et seul le caractère marchant est mis en avant : efficace et opaque à la fois, qui laisse travailler l'imagination tout en invitant à l'achat .

A noter que pour le coffret Elfman / Burton (nous vous l'annoncions), un site "One Page" (http://www.burtonelfman.com/), avec une boutique et une vidéo, recrée l'identité graphique du produit, même si cela reste encore très sommaire, mais cela évolue aussi de ce côté là.

 

 

Cela devrait donner des idées aux compositeurs français spécifiquement liés au cinéma (et les labels qui les représentent), qui jusque là n'ont pas donné l'impression de s'intéresser au net. Certains ont leur page Facebook ou leur site web, mais pour accompagner le buzz autour d'une BO de manière excitante et insolite, c'est le désert. Pourtant, les éditions "Ecoutez le cinéma" d'Universal sont un exemple de travail créatif sur le support physique (avec son logo, son livret graphique), qui verrait bien une transposition sur la toile pour encourager l'attente et prolonger son écoute (avec bonus vidéos et interviews). Eric Neveux avait proposé un support physique inédit pour sa BO de "Persécution", mais aucun équivalent numérique... Les exemples sont nombreux, sans doute du à une frilosité du cinéma (et de sa musique) d'un passage du physique au numérique, mais l'industrie musicale fait se côtoyer les deux, drainant la sympathie de toute une génération web 2.0. Lorsque les artistes musicaux pop-electro-rock investissent le cinéma, il se passe donc quelques chose, une modernité du réseau qui creuse l'écart avec la Musique de film plus traditionnelle (nous le regrettons), et nous allons le voir très bientôt avec Mr Oizo, qui propose déjà sur la toile des clips drolatiques pour son RUBBER.

Benoit Basirico

En savoir plus :
Thomas Bangalter The Social Network Tron l'héritage


- Publié le 09-10-2010

Vos avis