Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusCannes 2019

EN

VOIR

PLUS

Infos

 

Cannes 2012 : Présences musicales #3 / TOP des BO
Cannes

Benoit Basirico et Floriane Jenard (à Cannes) - Publié le 28-05-2012
holy-motors,3_mondes,gimme-loot,magasin-suicides,cosmopolis,ernest-celestine,aimer-perdre-raison,augustine,elefante-blanco,mud, - Cannes 2012 : Présences musicales #3 / TOP des BO


Dans ce dernier bulletin du festival, nous recensons les musiques dans les derniers films vus en sélection du festival, tout en annonçant le TOP des BO du jury de journaliste Cannes Soundtrack. 

 Accédez à notre Espace dédié CANNES 2012 
avec nos bulletins, les compositeurs en selections, le programme Cannes Soundtrack, le diaporama photo...

HOLY MOTORS de Leos Carax (BO : Neil Hannon) - En compétition

Le compositeur Neil Hannon, membre du groupe pop rock The Divine Comedy propose une partition de cordes aussi baroque que le film de Leos Carax, tout en écrivant la chanson qu'interprète dans le film Kylie Minogue sur le toit de la Samaritaine. Denis Lavant y écoute The Sparks, et joue dans une église de l'accordéon. Ses moments musicaux insolites rappellent des moments cultes chez le cinéaste, lorsque par exemple Denis Lavant marchait sur David Bowie dans "Mauvais sang".

TROIS MONDES de Catherine Corsini (BO : Grégoire Hetzel) - Un Certain Regard

Le compositeur Grégoire Hetzel retrouve la réalisatrice Catherine Corsini une deuxième fois après LES AMBITIEUX en 2006. La partition à base de cordes et de textures électroniques accompagne ce polar non pas dans l'action mais dans la tension et accentue le tragique.

Voir l'interview de Grégoire Hetzel sur le Pavillon Cannes Soundtrack

GIMME THE LOOT de Adam Leon (BO : Nicholas Britell) - Un Certain Regard

Le compositeur Nicholas Britell travaille pour le premier long métrage d'Adam Leon. Il écrit la musique de certaines des chansons de hip-hop accompagnant les adolescents new-yorkais du film et associées à d'autres morceaux prééxistants. Le tout donne une BO rythmée.

LE MAGASIN DES SUICIDES de Patrice Leconte (BO : Etienne Perruchon) - Cannes Junior

Etienne Perruchon retrouve Patrice Leconte pour ce film d'animation musicale pour lequel le compositeur a écrit des chansons à la manière de "L'étrange Noel de Mr Jack" avec des thèmes marquants. Le ton commence dans les graves pour progressivement s'élever dans les aigus afin d'accompagner les personnages qui vont de l'envie suicidaire vers la lumière et la joie. D'ailleurs, le film s'ouvre avec "Y'a d'la joie" de Trenet comme une note annonciatrice du parcours de ce magasin des suicides.

Voir notre interview avec Etienne Perruchon

COSMOPOLIS de David Cronenberg (BO : Howard Shore) - En compétition

Howard Shore retrouve son fidèle collaborateur, le cinéaste David Cronenberg pour la quatorzième fois et propose hormis une partition atmosphérique comme il en a l'habitude des chansons en collaboration avec Metric, Le film étant très bavard, la partition sait se faire discrète et s'immiscer entre les mots de Don DeLillo.

ERNEST ET CELESTINE de Stéphane Aubier, Vincent Patar, Benjamin Renner (BO : Vincent Courtois) - Quinzaine des réalisateurs

Vincent Courtois, qui vient du jazz, écrit la musique de ce film d'animation en proposant une partition liée aux personnages, avec un piano et une clarinette pour la souris, un violon pour l'ours. Un thème entrainant en ouverture et clôture du film reste dans les mémoires.

Voir notre interview de Vincent Courtois

A PERDRE LA RAISON de Joachim Lafosse (BO : Emprunts) - Un certain regard

Le réalisateur belge Joachim Lafosse utilise une phrase musicale de Scarlatti qu'il répète régulièrement dans le film, accompagnant comme une marche tragique le destin du personnage féminin (incarnée magnifiquement par Emilie Dequenne, qui remporte un prix d'interprétation au Palmarès d'Un Certain Regard). Cette utilisation rappelle ce que Jean-Luc Godard avait fait avec une phrase musicale de Michel Legrand dans VIVRE SA VIE. Par ailleurs, le personnage pleure en écoutant "Femme je vous aime" de Julien Clerc.

"Mentre io Godo in dolce oblio" - Alessandro Scarlatti

AUGUSTINE de Alice Winocour (BO : Jocelyn Pook) - Semaine de la critique

La compositrice Jocelyn Pook (EYES WIDE SHUT, L'EMPLOI DU TEMPS) écrit une musique pour le premier long-métrage de Alice Winocour avec une partition éclectique même si elle demeure assez lugubre. Il y a des voix a capella pour le générique d'ouverture et de fin (on pense à Rosemary's baby, avec également une femme en combat avec ses démons intérieurs), plusieurs morceaux orchestraux agrémentés de sons électroniques s'intercalent dans le récit et installent une réelle tension. La fin se fait plus lyrique et aérienne.

ELEFANTE BLANCO de Pablo Trapero (BO : Michael Nyman) - Un certain regard

Le compositeur anglais Michael Nyman écrit une musique pour le film de l'argentin Pablo Trapero avec une partition très intense.
Lors du générique de début, la musique orchestrale est à peine audible, puis, petit à petit, s'amplifie et monte crescendo en puissance jusqu'à s'imposer devant les images, puis s'arrête brusquement. On retrouve le style minimaliste de Nyman pour Greenaway, jouant sur l'évolution de longues plages (plus de 10min parfois) non dénué d'envolée lyrique et mélodique. On peut aussi entendre de la musique rock à deux moments du film : lors de la scène de réveil du père Nicolas (joué par Jérémie Rénier) et lors du générique de fin. Néanmoins, cet emploi du rock pour la fin du film est assez perturbant, par rapport à la situation finale du récit, elle ne semble pas vraiment appropriée.

MUD de Jeff Nichols (BO : David Wingo) - En compétition

David Wingo retrouve Jeff Nichols après TAKE SHELTER pour une partition au synthé hypnotique et lancinante, avec quelques notes de piano. Le frère du cinéaste propose par ailleurs la chanson de fin :


TOP BO

Le coup de coeur de la meilleure musique de film "Cannes Soundtrack Award" a été attribué par un jury de journalistes : Jacky Goldberg (Les Inrocks), Caroline Vié (20 Minutes), Thomas Baurez (Studio Cinélive), N.T Binh (Positif), Mélanie Carpentier (Grand-ecart.fr), Emmanuel Pujol (fan-de-cinéma.com) et Benoit Basirico (Cinezik.fr).

Ce coup de coeur Cannes Soundtrack est attribué à MARK SNOW pour la musique originale du film "Vous n'avez encore rien vu" de Alain Resnais.

Voici le TOP 5 des BO de Cannes :

1°/ Vous n'avez encore rien vu, d'Alain Resnais
B.O. : Mark Snow

2°/ Holy Motors, de Leos Carax
B.O. : Neil Hammon

3°/ Mud, de Jeff Nichols
B.O. : David Wingo

4°/ De rouille et d'os, de Jacques Audiard
B.O. : Alexandre Desplat

5°/ Ex-aequo :

Cosmopolis, de David Cronenberg
B.O. : Howard Shore

Dracula 3D, de Dario Argento
B.O. : Claudio Simonetti

Reality, de Matteo Garrone
B.O. : Alexandre Desplat

 

 Accédez à notre Espace dédié CANNES 2012 
avec nos bulletins, les compositeurs en selections, le programme Cannes Soundtrack, le diaporama photo...

 

Benoit Basirico et Floriane Jenard (à Cannes) - Publié le 28-05-2012

Vos avis