Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusCannes 2019

EN

VOIR

PLUS

Infos

 

Du 12 au 14 avril 2013

1er Festival International du Jazz au cinéma
Paris

- Publié le 25-03-2013
jones-q,maalouf,tavernier-ent20090414,komeda,oliva,@,del-fra, - 1er Festival International du Jazz au cinéma


Lancée par l’Association Festival International du Jazz au Cinéma, initiée par Jean-Marc Gelin (journaliste de jazz), Thierry Jousse (Cinéma Song sur France Musique) et Alex Dutilh (Rédac chef de Jazzman), cette première édition, en partenariat avec MK2 et Radio France, est parrainée par Quincy Jones, Ibrahim Maalouf et Bertrand Tavernier. Le festival propose une programmation unique de films et concerts à travers 10 cycles thématiques explorant les liens entre jazz et cinéma : Hommage à Quincy Jones, cartes blanches à Bertrand Tavernier et Ibrahim Maalouf , Ciné concerts avec Serge Bromberg et Bruno Regnier, Cycle dédié aux enfants, archives et films inédits...

 A l'occasion de ce festival, nous avons rencontré Ibrahim Maalouf

Parrains

Deux musiciens et un cinéaste accompagnent, comme parrains et programmateurs, ces trois jours et une nuit de projections et de concerts. Trois hommes qui incarnent, chacun à leur façon, une manière d'habiter le jazz et le cinéma et qui présentent, directement ou sous forme de préface filmée, les films qu'ils ont choisis :

- Quincy Jones, l'homme aux mille et une facettes qui, de Nadia Boulanger à Michaël Jackson, a su incarner l'arc entier de la musique du XXème siècle avec comme boussole majeure, le jazz et les musiques noires. Quincy Jones qui, en dehors de sa maestria de chef d'orchestre et de producteur, fut un brillant compositeur pour le cinéma, particulièrement ente 1965 et 1972. Pour fêter les 80 ans de ce monstre sacré, une carte blanche prend la forme d'un hommage avec deux films majeurs dont il a signé la musique - DANS LA CHALEUR DE LA NUIT de Norman Jewison et GUET-APENS de Sam Peckinpah - et deux concerts filmés à Montreux, festival dont Quincy fut, pendant un temps, le directeur associé, qui sont rarement projetés en salles.

 Lire sa Bio sur Cinezik

- Bertrand Tavernier, auteur de l'indémodable AUTOUR DE MINUIT, qui sera projeté pendant ce festival, tout comme MISSISSIPI BLUES, magnifique documentaire coréalisé avec Robert Parrish au cœur du delta le plus musical des Etats Unis et Holy Lola, dont la musique est signée Henri Texier. Tandis que LES FÉLINS de René Clément (première bande originale de Lalo Schifrin hors de l'Argentine avec Alain Delon et Jane Fonda), LE COUP DE L'ESCALIER, grand film noir de Robert Wise avec l'obsédante musique de John Lewis et BIRD de Clint Eastwood, qui fait partie des films incontestables sur le sujet, ont été choisis par le réalisateur de COUP DE TORCHON pour témoigner de son amour du jazz au cinéma.

 Lire notre interview de Bertrand Tavernier

- Ibrahim Maalouf, franco-libanais de cœur et virtuose de la trompette qui réalise en ce moment-même la bande originale du prochain film de Kim Chapiron. Ce musicien en pleine ascension qui vient de passer la trentaine a choisi quatre films. Si dans ce quartet , un seul film appartient vraiment à l'histoire du genre : ASCENSEUR POUR L'ÉCHAFAUD de Louis Malle et la mythique bande-son de Miles Davis qui a récemment inspiré Ibrahim Maalouf, les trois autres - WEST SIDE STORY de Robert Wise, LE BON, LA BRUTE ET LE TRUAND de Sergio Leone, HOME de Yann Arthus-Bertrand - ont néanmoins été élus par le trompettiste pour des raisons absolument musicales.

 Lire et voir notre interview de Ibrahim Maalouf

Ces 3 cartes blanches sont projetées au MK2 Bibliothèque.

Soirée de lancement en concert le 11 avril

Au Sunside :
Riccardo Del Fra Quintet joue les musiques de films de Lucas Belvaux (POUR RIRE, La Trilogie, UN COUPLE ÉPATANT, CAVALE, APRÈS LA VIE, LA RAISON DU PLUS FAIBLE, LES PRÉDATEURS, RAPT)
Riccardo DEL FRA - contrebasse ; Airelle BESSON - trompette ; Jean DOUSTEYSSIER- clarinette ; Paul LAY - piano ; Ariel TESSIER - batterie.

Au Baiser Salé :
Khalil Chahine Quintet
Khalil Chahine - guitare ; Eric SÉVA - Saxophones ; Frédéric GAILLARDET - claviers ; Nicolas FILIATREAU - batterie ; TBC - basse.
De grands réalisateurs français ont fait appel à lui pour la musique de leurs films : MARIAGE MIXTE de Alexandre Arcady, MONSIEUR BATIGNOLE & MEILLEUR ESPOIR FÉMININ de Gérard Jugnot, VÉNUS BEAUTÉ (INSTITUT) de Tonie Marshall, LES AVENTURES DU PRINCE AHMED de Lotte Reiniger...

Au Duc des Lombards :
Lionel LOUÉKÉ Duo
Lionel LOUÉKÉ - guitare & chant ; Frantz NEMETH - batterie.
Le guitariste-chanteur béninois a pour parrains musicaux Wayne Shorter et Herbie Hancock. Ouvert et éclectique, Lionel Louéké a autant participé à la musique du Blockbuster INSIDE MAN de Spike Lee aux côtés de Terence Blanchard, que composé la musique du Documentaire « SORCIÈRE, LA VIE ! » de Monique Mbeka Phoba sur l'enfance à Kinshasa-Congo. Celui que Herbie Hancock qualifie de « peintre musical » était tout trouvé pour cette soirée sous le signe de la musique de l'image.

Hommage au polonais Krysztof Komeda

Pianiste de Jazz et compositeur pour Roman Polanski et Jerzy Skolimowski, notamment, mort en 1969, Komeda laisse derrière lui une œuvre majeure dont nous pouvons redécouvrir les fulgurances à travers trois films cruciaux auxquels il a participé : LE COUTEAU DANS L'EAU et CUL DE SAC de Roman Polanski ainsi que LE DÉPART de Jerzy Skolimowski.

De archives projetés au Grand Palais

Grâce à un partenariat avec l'INA et ses archives inépuisables, les amateurs peuvent enfin vibrer à des images historiques plutôt rares sur les écrans, celles que Jean-Christophe Averty a ramené de ses voyages, en service commandé pour l'ORTF, dans les grands festivals de jazz, sur les scènes parisiennes ou dans les studios d'enregistrement. Pendant trois jours, défilent dans la salle MK2 Grand Palais, quelques éternels du jazz immortalisés par les caméras d'un virtuose : Ray Charles, Art Blakey, Ella Fitgerald, Stan Getz, Dizzy Gillespie, le Modern Jazz Quartet, Max Roach...

Biopics

Trois biopics proposent, chacun à leur manière, leur version de l'histoire et du mythe : le documentaire LET'S GET LOST de Bruce Weber, le dessin animé CHICO ET RITA de Fernando Trueba et l'hollywoodien RAY de Taylor Hackford. Au MK2 Odéon.

Films noirs

Une trilogie de films noirs qui, à trois moments différents, restituent la présence du jazz au cœur du genre : LE GRAND CHANTAGE de Alexander Mackendrick, DEUX HOMMES DANS MANHATTAN de Jean-Pierre Melville, S'EN FOUT LA MORT de Claire Denis. Au MK2 Quai de Seine.

Stephan Oliva

Ce fut comme une évidence pour ce talentueux pianiste d'entretenir et voire même de magnifier la symbiose de ces deux formes d'art nées au début du XX ème siècle : jazz et cinéma. Il est sûrement le compositeur, interprète, improvisateur principal actuellement qui a su mettre en avant le lien intime qui se tisse et se retisse entre le jazz et le cinéma. A l'occasion du festival, c'est en solo qu'il interprète et improvise autour des grandes musiques de films, et notamment autour de celles du réalisateur Jean-Marc Godard.

John Zorn

Projection de films indépendants new-yorkais dont le saxophoniste John Zorn a signé la BO. Au MK2 Quai de Seine.

En partenariat avec BNP Paribas, Radio France et MK2.

 

- Publié le 25-03-2013

Vos avis