Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusCannes 2019

EN

VOIR

PLUS

Infos

 

A écouter dans les films sortis le 5 février 2014
En salles

- Publié le 05-02-2014
american-hustle,casse-des-casses,goltzius-et-compagnie-du-pelican,jack-et-mecanique-du-coeur,mea-culpa,rayures-du-zebre,robocop-2014,tempete-de-boulettes-geantes2,un-beau-dimanche,variations,viva-liberta,voleuse-de-livres, - A écouter dans les films sortis le 5 février 2014


Cinezik vous propose sa sélection commentée des musiques à écouter en salle dans les films à l'affiche. Cette semaine, John Williams sans Spielberg, Danny Elfman retrouve David O. Russell, Cliff Martinez sur un polar français, Emmanuel d'Orlando dans une comédie belge, Mark Mothersbaugh, Eric Neveux, le brésilien Pedro Bromfman et les chansons en dessin de Dionysos.

La Voleuse de livres

John Williams signe la musique de ce drame du réalisateur britannique Brian Percival qui jusque là avait principalement travaillé pour la télévision. Le compositeur n'avait pas travaillé avec un autre réalisateur que Steven Spielberg depuis 2005 ! Il illustre de nouveau la deuxième guerre mondiale ("La Liste de Schindler", "1944", "Saving Private Ryan") avec une partition discrète, un thème délicat au piano et quelques cordes mélodramatiques, sans trop de présence. Des scènes entières sont dénuées de musique, nottament les instants dramatiques dont la sécheresse rappelle le néoréalisme italien. A noter que le personnage incarné par Geoffrey Rush joue des airs classiques à l'accordéon (dont "Le Beau Danube bleu" de Strauss, assis dans la cave lors de bombardements).

 Lire notre avis sur la BO

American Bluff

Danny Elfman retrouve le réalisateur David O. Russell après "Silver Linings Playbook" (Happiness Therapy). On y entend divers artistes comme Duke Ellington, Elton John, The Bee Gees, Donna Summer, Tom Jones, Jeff Lynne, Chris Stills, Harold Melvin & The Blue Notes, Mayssa Karaa, Wings et Jack Jones.

RoboCop

Le compositeur brésilien Pedro Bromfman retrouve son compatriote Jose Padilha après ELITE SQUAD (2007) et signe la musique de son premier film hollywoodien. Il succède à Basil Poledouris qui avait composé le score du ROBOCOP de Paul Verhoeven en 1987. 

L'île des Miam-nimaux : Tempête de boulettes géantes 2

Mark Mothersbaugh retrouve un film d'animation produit par Sony/Columbia après "Hotel Transylvania" (2012) et le premier opus de "Tempête de boulettes géantes" (2009).

Mea Culpa

L'américain Cliff Martinez travaille pour la première fois avec le réalisateur français Fred Cavayé qui avait fait appel à Klaus Badelt pour ses deux précédents films (POUR ELLE, A BOUT PORTANT).

 Lire les propos du réalisateur

Les Rayures du zèbre

Le compositeur et orchestrateur français Emmanuel d'Orlando signe une musique pour la nouvelle comédie du réalisateur belge Benoît Mariage. 
"un dosage judicieux entre la force du patrimoine musical africain et la création dʼune musique originale". 

 Lire la note de l'éditeur de la musique

Jack et la mécanique du coeur

Le chanteur Mathias Malzieu réalise ce premier film en adaptant son histoire auparavant déclinée en disque et en livre. Avec Stéphane Berla, il écrit la musique au sein de son groupe Dionysos, avec une partition rock chantée par les voix du film (Grand corps malade, Emily Loizeau, Olivia Ruiz, Arthur H, et même Jean Rochefort et Alain Bashung).

 Ecoutez deux chansons extraites du film

Un beau dimanche

Eric Neveux travaille pour la première fois avec la cinéaste Nicole Garcia (qui a fait appel auparavant à Stephen Warbeck, Angelo Badalamenti, Philippe Sarde).

Le Casse des casses

Frederic Mauerhofer retrouve Florian Hessique sur son premier film de cinéma après la série TV "Autoroute Express" (2010).

Goltzius et la compagnie du Pélican

Le compositeur et violoncelliste italien Marco Robino retrouve le cinéaste anglais Peter Greenaway après "Rembrandt's J'Accuse" (2008) et "Peopling the Palaces at Venaria Reale" (2007).

Les Variations

Frédéric Alvarez signe sa première BO pour le premier long métrage de Macha Ovtchinnikova.

Viva la liberta

Le réalisateur italien Roberto Andò convoque dans son film un air de Giuseppe Verdi et fait chanter à ses acteurs (Valeria Bruni Tedeschi et Toni Servillo) la chanson de Fabrizio De Andrè, "Bocca di rosa".

 

- Publié le 05-02-2014

Vos avis