Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusCannes 2019

EN

VOIR

PLUS

Infos

 

A écouter dans les films sortis le 18 mars 2015
En salles

- Publié le 18-03-2015
antiquaire,anton-tchekhov-1890,big-eyes,blackhat,faussaire2014,gente-de-bien,indesirables,insurgent,portes-du-soleil,still-alice,tu-dors-nicole,un-homme-ideal, - A écouter dans les films sortis le 18 mars 2015


Cinezik vous propose sa sélection commentée des musiques à écouter en salle dans les films à l'affiche. Cette semaine, Danny Elfman retrouve Tim Burton, Harry Gregson-Williams et Atticus Ross chez Michael Mann, Marie-Jeanne Serero retrouve René Féret, Cyrille Aufort sur un thriller, Joseph Trapanese et Ilan Eshkeri.


Big Eyes

Le compositeur américain Danny Elfman retrouve son fidèle réalisateur Tim Burton et s'aventure en dehors de son territoire habituel en empruntant le style d'un autre : celui de Thomas Newman (on pense à "American Beauty" avec le motif de piano). C'est une belle manière d'illustrer le thème de l'imposture qui est celui du film (une peintre laisse son mari prendre la paternité de son oeuvre). La partition demeure délicate, évoluant de la romance à la mélancolie. Lana Del Rey interprète les deux chansons originales : "Big Eyes" et "I Can Fly". 

 [BO Disponible]

 Ecoutez intégralement cette BO

 


Hacker

Première collaboration des compositeurs Harry Gregson-Williams et Atticus Ross pour le cinéaste Michael Mann (qui a pu auparavant faire appel à Elliot Goldenthal, James Newton Howard, Trevor Jones).



Divergente 2 : l’insurrection

Joseph Trapanese avait signé une musique additionnelle pour le premier opus de la saga dont la musique était signée Junkie XL. Le réalisateur Robert Schwentke avait travaillé avec Christophe Beck sur ses deux précédents films (R.I.P.D. et RED).

 [BO Disponible]


Un Homme idéal

Cyrille Aufort signe la musique du nouveau thriller de Yann Gozlan (qui avait fait appel à Guillaume Feyler sur son premier film CAPTIFS en 2010).

Yann Gozlan : "La partition devait d’une part soutenir la dramaturgie, intensifier la tension et le suspens du récit et d’autre part révéler l’intériorité du personnage. Je souhaitais que la musique nous fasse partager et ressentir ses angoisses et sa paranoïa."

Cyrille Aufort : " le réalisateur voulait que la musique suive le désespoir du personnage sans dévier, car leur amour est impossible, damné dés le départ."

  [BO Disponible]

  Lire les propos du compositeur et du réalisateur

 


Anton Tchékhov 1890

Marie-Jeanne Serero retrouve une troisième fois René Féret après "Nannerl la soeur de Mozart" et "Le prochain film".

Marie-Jeanne Serero : "René Féret tenait à ce qu'il y ait une réserve dans le ton. Il n'y a ainsi pas de débordements sentimentaux. C'est une écriture tenue."

 Lire les propos de la compositrice

 


Tu dors Nicole

Le compositeur Rémy Nadeau-Aubin a écrit la musique rock du groupe qui joue un rôle central dans le film, et les artistes montréalais de Organ Mood (Christophe Lamarche-Ledoux & Mathieu Jacques) ont conçu une musique narrative (notamment à la harpe) pour le réalisateur québécois Stéphane Lafleur.

 Voir le tracklist du film

 [BO Disponible]

 Voir notre interview du réalisateur Stéphane Lafleur


L'Antiquaire

Pour son thriller, François Margolin convoque Bernard Herrmann (essentiellement la musique qu’il a composé pour "La Mariée était en Noir" de Truffaut), et Léo Ferré (la chanson "Cette Blessure".

 


Le Faussaire

Le guitariste de jazz américain Stephen Ulrich signe la musique du documentaire de Sam Cullman & Jennifer Grausman.

 


Indésirables

Laurent Borel, Narcys et Elisa Point signent la musique du drame de Philippe Barassat.

 


Les Portes du soleil - Algérie pour toujours

80% de la BO de ce film algérien a été conçu par Patrick Matteodo et Jean-Jacques Ipino. Le réalisateur Jean-Marc Minéo a ensuite fait appel à Guy-Manuel de Homem Christo (de Daft Punk) pour un titre (crédité sous l'alias "Knight Club") entendu dans une boite de nuit. Aussi, la chanteuse Lorie qui fait partie du casting interprète "Gates of the sun", la chanson principale du film.

 


Still Alice

Ilan Eshkeri travaille pour la première fois avec Richard Glatzer et Wash Westmoreland.

 [BO Disponible]


Et aussi : 

La Double croisée
Essai de Jean-Charles Atzeni
Musique : Guiherme Carvalho

Le Président
Drame iranien de Mohsen Makhmalbaf
Musique : Guja Burduli, Tajdar Junaid

Un sort pour éloigner les ténèbres
Documentaire français de Ben Russell, Ben Rivers
Musique : Robert Aiki Aubrey Lowe, Hunter Hunt-Hendrix, Nicholas Mcmaster

 

 

- Publié le 18-03-2015

Vos avis